aînesse

aînesse

n.f.
Droit d'aînesse,
droit qui réservait à l'aîné une part prépondérante dans l'héritage, au détriment des autres enfants : Le droit d'aînesse a été aboli pendant la Révolution.

aînesse

(ɛnɛs)
nom féminin
droit
privilège donné à la personne la plus âgée d'une fratrie, dans une succession

AÎNESSE

(è-nè-s') s. f.
Priorité d'âge entre frères et sœurs.
Le dernier peut-être d'une famille nombreuse, ou du moins exclu des droits et des prérogatives de l'aînesse, vous vous seriez vu réduit dans le monde à une portion de cadet toujours fort mince dans les maisons les plus anciennes [MASS., Revenus ecclésiastiques.]
Et ce vieux droit d'aînesse est parfois si puissant Que pour remplir un trône il rappelle un absent [CORN., Nic. IV, 3]
L'invention des arts étant un droit d'aînesse, Nous devons l'apologue à l'ancienne Grèce [LA FONT., Fab III, 1]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Entre femeles n'a point de enneece [, Liv. de Just. 233]
    Li fiés qui vient as hoirs en descendant, il y a ainsneece [BEAUMANOIR, XIV, 8]

ÉTYMOLOGIE

  • Aîné. On voit que l'ancienne forme est ainsneece, et que aînesse est une contraction ; par consèquent, elle suppose un substantif ante-natitia, donnant régulièrement ains-neece.

aînesse

AÎNESSE. n. f. Priorité d'âge entre frères et soeurs. Il n'est guère usité que dans cette locution, Droit d'aînesse. Ésaü vendit son droit d'aînesse à Jacob pour un plat de lentilles.

aînesse


AîNESSE, s. f. [Ênèce, 1re lon. 2e è moy. et bref, 3ee muet.] Primogénitûre, priorité d'âge. Il ne se dit qu'entre frères et soeurs; et n'a d'usage qu'en cette phrâse, droit d'aînesse.

Traductions

aînesse

förstfödslorätt

aînesse

[ɛnɛs] nf
droit d'aînesse → birthright