abâtardissement

(Mot repris de abâtardissements)

abâtardissement

n.m.
Action d'abâtardir ; état de ce qui est abâtardi : L'abâtardissement d'une race bovine

ABÂTARDISSEMENT

(a-bâ-tar-di-s'-man) s. m.
Dégénération au propre et au figuré. L'abâtardissement des arbres fruitiers, des esprits.

REMARQUE

  • Des grammairiens ont désiré que l'Académie supprimât l'accent circonflexe. Il est de fait que certains prononcent abatardissement, a bref, au lieu de a long ; mais la plupart suivent dans ce mot la prononciation de bâtard où l'a est long. L'accent circonflexe qui indique ici et l'étymologie et la prononciation doit donc être conservé.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    De ceux là, y en a aucuns qui se trompent eux mesmes ; et les autres sont trompés par l'abastardissement des coustumes [LANOUE, 117]
    La trop grande et indocte multitude des escrivains qui de jour en jour s'eleve en France, au grand deshonneur et abastardissement de nostre langue [DU BEL., III, 2, recto]

ÉTYMOLOGIE

  • Abâtardir.

abâtardissement

ABÂTARDISSEMENT. n. m. État de ce qui est abâtardi, au propre et au figuré. L'abâtardissement d'une race d'animaux. L'abâtardissement d'un plant de vigne. L'abâtardissement des esprits.

abâtardissement


ABâTARDISSEMENT, s. m. [Abâtardiceman, 2e. long. le reste bref. 5e. e muet, en y a le son d'an.] Altération d'une chose qui déchoit de son état naturel. — Il a le sens passif, et se dit au propre et au figuré de ce qui est abâtardi. "L'abâtardissement du courage: l'abâtardissement du plant, fait que le vin devient mauvais.

Synonymes et Contraires

abâtardissement

nom masculin abâtardissement
Traductions