abbattre

(Mot repris de abbattant)

abbattre

Abbattre. v. a. Mettre à bas, renverser par terre, faire tomber. Abbattre des maisons, des murailles. abbattre des arbres. abbattre par le pied. les grands vents abbatirent bien des chesnes dans la forest, ont abbattu nos fruits. il a abbattu son bois de haute fustaye. abbattre un fossé. il le prit rudement au collet & l'abbattit sous luy. on luy a abbattu la teste de dessus les épaules. il luy abbattit le bras d'un coup de sabre. ce chasseur est adroit, il abbat bien du gibier. ce cheval est fougueux, on est contraint de l'abbattre pour le ferrer. ces moissonneurs abbattent tant d'arpens de bled en un jour.

Abbattre. signifie fig. Affoiblir, diminuer, abbaisser, pour dire, Faire perdre les forces, le courage. Une fievre continuë abbat bien un homme. cette maladie a bien abbatu ses forces. cette perte luy a abbatu le courage, abbatu sa fierté. ces deux maisons sont ennemies, elles font leurs efforts pour s'abbattre l'une l'autre.

On dit au jeu de tric-trac. Abbattre du bois, pour dire, Abbattre des dames pour caser.

On le dit aussi, au jeu de quilles, pour dire, Abbattre des quilles.

On dit aussi fig. Abbattre bien du bois, pour dire, Expedier beaucoup d'affaires en peu de temps. Ce Rapporteur abbat bien du bois, il rapporte sept ou huit requestes en une heure.

On dit aussi que, Le vent s'abbat, qu'il est abbattu, pour dire, qu'Il est appaisé, & on dit prov. que Petite pluye abbat grand vent, pour dire, qu'Une petite pluye fait cesser un grand vent.

On dit aussi prov. & fig. Petite pluye abbat grand vent, pour dire, qu'Un peu de douceur appaisée souvent un grand emportement.

Il est aussi neutre pass. & on dit qu'Un cheval s'abbat, pour dire, que Les pieds luy manquent & qu'il tombe tout d'un coup. En galoppant, son cheval s'est abbattu sous luy. le terrain est glissant, si vous poussez vostre cheval, il s'abbattra.

abbattre

Abbattre, act. penac. Est mettre par terre, ruer jus quelque chose, la faire cheoir ou trebucher de haut en bas, Decutere, Destruere, Deturbare, Prosternere, Euertere: il vient de Abbas, acut. adverbe local, composé de a et bas. Infra, si que Abbatre est mettre abbas, ou à bas.

Aisé à abbattre, Facile decussu, deiectu, prostratu, La faim et la soif abbattent le corps, Fames et sitis corpus deprimunt.

Cela abbat l'yvresse d'une personne, et le desenyvre, Discutit ebrietatem hominis.

Vaincre quelqu'un et l'abbattre à ce qu'il soit des nostres, Euincere aliquem ac partium nostrarum efficere, Oratione aliquem a sententia deturbare.