abjurer

(Mot repris de abjureraient)

abjurer

v.t. [ lat. abjurare, nier par serment ]
Renoncer solennellement à une religion, une opinion : Abjurer sa foi
apostasier : Abjurer son engagement

abjurer

(abʒyʀe)
verbe transitif
religion renoncer à sa religion abjurer la foi catholique

abjurer


Participe passé: abjuré
Gérondif: abjurant

Indicatif présent
j'abjure
tu abjures
il/elle abjure
nous abjurons
vous abjurez
ils/elles abjurent
Passé simple
j'abjurai
tu abjuras
il/elle abjura
nous abjurâmes
vous abjurâtes
ils/elles abjurèrent
Imparfait
j'abjurais
tu abjurais
il/elle abjurait
nous abjurions
vous abjuriez
ils/elles abjuraient
Futur
j'abjurerai
tu abjureras
il/elle abjurera
nous abjurerons
vous abjurerez
ils/elles abjureront
Conditionnel présent
j'abjurerais
tu abjurerais
il/elle abjurerait
nous abjurerions
vous abjureriez
ils/elles abjureraient
Subjonctif imparfait
j'abjurasse
tu abjurasses
il/elle abjurât
nous abjurassions
vous abjurassiez
ils/elles abjurassent
Subjonctif présent
j'abjure
tu abjures
il/elle abjure
nous abjurions
vous abjuriez
ils/elles abjurent
Impératif
abjure (tu)
abjurons (nous)
abjurez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais abjuré
tu avais abjuré
il/elle avait abjuré
nous avions abjuré
vous aviez abjuré
ils/elles avaient abjuré
Futur antérieur
j'aurai abjuré
tu auras abjuré
il/elle aura abjuré
nous aurons abjuré
vous aurez abjuré
ils/elles auront abjuré
Passé composé
j'ai abjuré
tu as abjuré
il/elle a abjuré
nous avons abjuré
vous avez abjuré
ils/elles ont abjuré
Conditionnel passé
j'aurais abjuré
tu aurais abjuré
il/elle aurait abjuré
nous aurions abjuré
vous auriez abjuré
ils/elles auraient abjuré
Passé antérieur
j'eus abjuré
tu eus abjuré
il/elle eut abjuré
nous eûmes abjuré
vous eûtes abjuré
ils/elles eurent abjuré
Subjonctif passé
j'aie abjuré
tu aies abjuré
il/elle ait abjuré
nous ayons abjuré
vous ayez abjuré
ils/elles aient abjuré
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse abjuré
tu eusses abjuré
il/elle eût abjuré
nous eussions abjuré
vous eussiez abjuré
ils/elles eussent abjuré

ABJURER

(ab-ju-ré) v. a.
Renoncer solennellement à. Abjurer un culte profane.
La seule chapelle royale a vu plus de trois cents convertis abjurer saintement leurs erreurs entre les mains de l'aumônier [BOSSUET, R. d'Angleterre.]
Quel spectacle que celui d'un vénérable vieillard [Galilée] abjurant à' genoux, contre le témoignage de sa propre conscience, la vérité qu'il avait prouvée avec évidence ! [LAPLACE, Exp. v, 4]
Absolument. Des calvinistes abjurèrent lors de la révocation de l'édit de Nantes.
Fig. Abjurer ses principes. Abjurer ses erreurs. Il abjura ses préventions. Abjurer le monde. Ce prince abjura toute prudence et se perdit.
S'abjurer, être abjuré. L'hérésie s'abjurait. Des erreurs peuvent s'abjurer.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    A cela fut ajoustée une forme de serment pour abjurer le roi d'Espagne [D'AUB., Hist. II, 471]

ÉTYMOLOGIE

  • Abjurare, de ab, indiquant éloignemen, et jurare, jurer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ABJURER. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
    Et Jesus, sollaux [soleil] de droiture, Le diable atrible et ajure, à cui com mortiex anemis Est por pechié toz [tout] hom sourpris [MACÉ, Bible en vers, f° 52, 2e col.]

abjurer

ABJURER. v. tr. Abandonner, par un acte solennel, une religion ou une doctrine. Abjurer le judaïsme. Abjurer son erreur. Absolument, Il abjura dans l'église de Notre-Dame. Après qu'il eut abjuré entre les mains de l'évêque.

Au figuré il signifie simplement Abandonner ce qu'on faisait profession de croire, d'aimer, de pratiquer. Abjurer Aristote, Descartes, Abjurer la doctrine d'Aristote, de Descartes. Elle avait abjuré toute pudeur, tout principe d'honneur et de vertu.

abjurer


ABJURER, v. a. [Abjuré, tout bref, 3e. é fer.: devant l'e muet, j'abjûre, l'u est long, et il est bon de le marquer d'un acc. circ.] Renoncer solemnellement et publiquement à l'hérésie, à une mauvaise doctrine. Il est peu usité au propre; mais il s'emploie élégamment au figuré: "Il a abjuré Aristote, Descartes, il y a renoncé. Bientôt on abjûrera Neuton et ses systêmes. Voy. ABJURATION.
   ABJURER, Renoncer. Le 1er. se dit du mal, et c'est un bien; le 2e. se dit du bien, et c'est un mal: on abjûre l'erreur, on renonce à la vérité. On dit abjurer une hérésie, mais je ne crois pas, dit la Touche, qu'on dise abjurer la vérité, abjurer la foi chrétienne; on doit dire renoncer à la foi, à la vérité, etc. Voy. RENONCER.

Synonymes et Contraires

abjurer

verbe abjurer
Traductions

abjurer

afsweer

abjurer

malkonfesi

abjurer

sverja fyrir

abjurer

renunciar

abjurer

abjurar

abjurer

[abʒyʀe] vt → to abjure, to renounce