aboli, ie

ABOLI, IE

(a-bo-li, lie) part. passé.
Usage aboli. Termes abolis.
Ses honneurs abolis, son palais déserté Sont autant de liens qui retiennent Junie [RAC., Brit. II, 3]
Les histoires seront abolies avec les empires, et il ne se parlera plus de tous ces faits éclatants dont elles sont pleines [BOSSUET, L. de Bourb.]
Ah ! si quelques années après votre mort vous reveniez, hommes oubliés, au milieu du monde, vous vous vous hâteriez de rentrer dans vos tombeaux pour ne voir pas votre nom terni, votre mémoire abolie [ID., Letel.]