abomination

(Mot repris de abominations)

abomination

n.f.
1. Litt. Irrésistible dégoût, horreur qu'inspire qqch, qqn : Avoir le mensonge, les menteurs en abomination
détester
2. Action, parole abominable : Ce crime est une abomination

abomination

(abɔminasjɔ̃)
nom féminin
acte horrible, abominable commettre des abominations

ABOMINATION

(a-bo-mi-na-sion) s. f.
Aversion, répulsion. Avoir en abomination. Il est en abomination à tout le monde.
Ce sacrement qu'elles auraient en abomination [PASC., Prov. 16]
Vous laisserez votre nom en abomination à mes élus [ID., Proph. 33]
Chose abominable.
Il serait à souhaiter que ces abominations fussent ensevelies dans un éternel oubli [BOURD., Pens. t. III, p. 135]
Les désordres et les abominations de toute sa vie [MASS., Injust. du monde.]
L'abomination entre jusque dans le lieu saint [ID., Médis.]
Il a vu les abominations en honneur au milieu de son peuple [ID., Conv.]
Nos prières et nos vertus sont abomination devant Dieu [PASC., Rel. 46]
Dans les sermonnaires, abomination signifie particulièrement le culte des idoles, et même toute fausse religion.
Manassès qui avait introduit l'abomination dans le lieu saint [MASS., Mélange.]
Mahomet était déjà prêt de (prêt à) venir placer l'abomination dans le lieu saint [MASS., Franc.]
L'abomination était répandue sur toute la terre [PASC., Juifs, 20]
Les abominations où tu es tombé sous Achaz [BOSSUET, Hist. II, 10]
On voit l'abomination dans le temple [ID., ib. II, 4]
En style de l'Écriture, l'abomination de la désolation.
Vous verrez l'abomination de la désolation [BOSSUET, Hist. II, 9, c'est-à-dire les plus grandes profanations.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    La menthe conforte l'estomac et donne appetit de manger et oste abomination [dégoût] [DU CANGE, abominatio.]
  • XIVe s.
    De tout mensonge ou tout comme mensonge, il a horreur et abomination [ORESME, Eth. 134]
  • XVe s.
    Le seigneur de Cohan avait en abomination les pommes ; et pour ce le meirent en un grenier où il y en avoit à foison, pour le mettre à finance [JUVÉNAL DES URSINS, 1411]
  • XVIe s.
    Votre encens m'est abomination [CALV., Inst. 609]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. abhominatio ; espagn. abominacion ; ital. abbominazione ; de abominatio (voy. ABOMINABLE).

abomination

ABOMINATION. n. f. Horreur, dégoût qu'on ressent pour une personne ou une chose. Avoir en abomination. Il est en abomination à tous les gens de bien.

Il se dit aussi de Ce qui est l'objet de l'abomination. Ce méchant homme est l'abomination de tout le monde.

Il signifie encore Action abominable; et, dans ce sens, il peut s'employer au pluriel. C'est une abomination. Ce crime est une des plus grandes abominations qu'on puisse imaginer.

En termes de Théologie, Les abominations des Gentils, Le culte idolâtre des Gentils.

L'abomination de la désolation. Locution tirée de l'Écriture sainte et dont on se sert pour exprimer les Plus grands excès de l'impiété, les Plus grandes profanations, et, par extension, les Plus grands désordres.

abomination

Abomination, f. acut. Abominatio, Auersatio, Detestatio.

abomination


ABOMINATION, s. f. [Abomina-cion, en vers, ci-on, tout bref.] Détestation. Il se dit avec de et en. "Il est l'abomination des honnêtes gens; il est en abomination à tout le monde. — Au pluriel, il signifie non l'action de détester, d'abominer, comme on disait autrefois, mais la chose qui est détestable, abominable: il a donc le sens passif. "Il commet tous les jours mille abominations.
   On dit être en abomination, avoir en abomination. Nous avons doné un ex. du 1er. en voici un du 2e.: "Le Seigneur a en abomination le sanguinaire, les impudiques, les impies, etc.

Synonymes et Contraires

abomination

nom féminin abomination
1.  Chose abominable.
2.  Dégoût intense pour.
aversion, haine, horreur, phobie, répulsion -littéraire: détestation, exécration.
Traductions

abomination

Abscheu, Greuel, Gegenstand der Abscheu, Gräuel, Verabscheuenswertes, Abscheulichkeit

abomination

שיקוץ (ז), שקץ (ז), תועבה (נ), תיעוב (ז), תעוב (ז), תּוֹעֵבָה, תֵּעוּב, שִׁקּוּץ

abomination

aakligheid, afgryse, afskrik

abomination

abominació

abomination

afsky

abomination

abomenaĵo, abomeno

abomination

aversión, horror

abomination

utálatosság

abomination

andstyggð, óbeit, viðbjóður

abomination

orrore, ribrezzo

abomination

abomiamentum, abominatio

abomination

βδέλυγμα

abomination

styggelse

abomination

[abɔminasjɔ̃] nfabomination