abonder

(Mot repris de abondantes)

abonder

v.i. [ lat. abundare, affluer ]
1. Exister en grande quantité : Le poisson abonde dans cette rivière
2. (en) Contenir en grande quantité, être rempli de : Ses films abondent en allusions
foisonner de, regorger de
Abonder dans le sens de qqn,
approuver pleinement ce qu'il a dit.
v.t.
Pour une entreprise, faire un abondement

abonder


Participe passé: abondé
Gérondif: abondant

Indicatif présent
j'abonde
tu abondes
il/elle abonde
nous abondons
vous abondez
ils/elles abondent
Passé simple
j'abondai
tu abondas
il/elle abonda
nous abondâmes
vous abondâtes
ils/elles abondèrent
Imparfait
j'abondais
tu abondais
il/elle abondait
nous abondions
vous abondiez
ils/elles abondaient
Futur
j'abonderai
tu abonderas
il/elle abondera
nous abonderons
vous abonderez
ils/elles abonderont
Conditionnel présent
j'abonderais
tu abonderais
il/elle abonderait
nous abonderions
vous abonderiez
ils/elles abonderaient
Subjonctif imparfait
j'abondasse
tu abondasses
il/elle abondât
nous abondassions
vous abondassiez
ils/elles abondassent
Subjonctif présent
j'abonde
tu abondes
il/elle abonde
nous abondions
vous abondiez
ils/elles abondent
Impératif
abonde (tu)
abondons (nous)
abondez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais abondé
tu avais abondé
il/elle avait abondé
nous avions abondé
vous aviez abondé
ils/elles avaient abondé
Futur antérieur
j'aurai abondé
tu auras abondé
il/elle aura abondé
nous aurons abondé
vous aurez abondé
ils/elles auront abondé
Passé composé
j'ai abondé
tu as abondé
il/elle a abondé
nous avons abondé
vous avez abondé
ils/elles ont abondé
Conditionnel passé
j'aurais abondé
tu aurais abondé
il/elle aurait abondé
nous aurions abondé
vous auriez abondé
ils/elles auraient abondé
Passé antérieur
j'eus abondé
tu eus abondé
il/elle eut abondé
nous eûmes abondé
vous eûtes abondé
ils/elles eurent abondé
Subjonctif passé
j'aie abondé
tu aies abondé
il/elle ait abondé
nous ayons abondé
vous ayez abondé
ils/elles aient abondé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse abondé
tu eusses abondé
il/elle eût abondé
nous eussions abondé
vous eussiez abondé
ils/elles eussent abondé

ABONDER

(a-bon-dé) v. n.Se conjugue avec le verbe avoir.
Affluer, venir en grande quantité. Les eaux abondent en ce canal. Tout abonde pour toi. Les grands écrivains abondèrent en Grèce. Londres où l'argent abonde. Les vivres abondaient dans le camp. Le poisson abonde en cette rivière.
Les trois enfants.... Admiraient.... De sa bouche [d'Homère] abonder les paroles divines [A. CHÉN., 32]
Il se plaît de faire abonder la profusion de ses grâces par-dessus l'excès de notre malice [BOSSUET, Nativ. 1]
Les miracles y abondaient avec les vertus [ID., Hist. I, 11]
Mais quoi ! c'est un chef-d'œuvre où tout mérite abonde [MALH., VI, 25]
Depuis que la richesse entre ses murs abonde [CORN., Cinna, II, 1]
Répandre abondamment sa grâce [de J. C.] où le péché avait abondé, voilà notre ministère [MASS., Car. Confess.]
Avoir en quantité. La vigne abonde en raisin. Abonder de tout. Cette famille a abondé en hommes éminents.
Je le vois bien, madame ; et vous et ce cher frère Abondez en raisons pour cacher le mystère [CORN., Suréna, II, 3]
Eh ! qui peut prévenir tous les maux dont abonde La guerre en cruautés, en ruines féconde ? [SAURIN, Spart. III, 4]
Si les hommes abondent de biens [LABRUY., 16]
Présenter un grand volume, tenir de la place. Cette source abonde.
Cent hommes de cette espèce [des bavards qu'on rencontre partout] abondent plus que deux mille citoyens [MONTESQ., Lettr. pers. LXXXVII]
Abonder, se livrer sans mesure.
Je suis loin d'abonder dans mon sens [SÉV., 614]
Un chacun en son sens, selon son choix abonde [RÉGNIER, Sat. XI]
Au lieu de se modérer en parvenant au souverain pouvoir, Jacques II abonda dans les mesures propres à le perdre [CHATEAUB., Stuarts, 309]
En jurisprudence, ce qui abonde ne vicie pas ou ne nuit pas, c'est-à-dire ce qui est de trop, formalité non prescrite, raison surabondante, etc., n'empêche pas la validité d'un acte, d'une procédure, etc.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Molt estoit petite li lumiere de Deu, et li felonie estoit si habondoie [abondée], ke li charitez estoit assi cum tote refroidieie [S. BERN., p. 527]
    En terre habondevet [abondait] ceste especo [la pauvreté] [ID., ib. p. 533]
  • XIIIe s.
    Dit li ors [ours] : Par le cors saint Gil, Cel miel, Renart, dont d'où vous abonde ? [, Ren. 10248]
    Sis manieres de fous dont la folie abonde [, Les six manières de fols]
  • XVIe s.
    Dites qu'en nous tout bien abonde ; Dames sont les tresors du monde [J. MAROT, v, 304]
    Il ne leur chaut d'avoir abondance ; mais toute leur sollicitude est de ne rien reserver de ce qui leur abonde [LANOUE, 535]
    Chacun abunde en son sens, mesmement en choses foraines, externes et indifferentes [RAB., Pant. III, 7]
    Ce lieu abonde en sorciers [ID., Pant. III, 16]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. abondar, abundar, habundar, aundar, aondar ; espagn. abundar ; ital. abbondare ; de abundare, de ab, marquant écoulement, et unda, onde. Abundare exprime donc étymologiquement l'affluence de l'eau et, par extension, l'affluence de toutes choses.

abonder

ABONDER. v. intr. Avoir en quantité plus que suffisante, en grande quantité. Abonder en richesses. Cette province abonde en blés, en vins, en soldats, en gens d'esprit. Abonder de biens.

Il signifie aussi Être en grande quantité. Le bien abonde dans cette maison. Toutes choses y abondent. Les marchands abondent à cette foire.

En termes de Jurisprudence. Ce qui abonde ne vicie pas, ou ne nuit pas, Une raison ou un droit de plus ne peut nuire dans une affaire; ou bien encore L'observation d'une formalité non prescrite, mais non défendue, n'empêche pas une procédure d'être valide.

Fig., Abonder dans son sens, Montrer un attachement exclusif à sa propre opinion. Abonder dans le sens de quelqu'un, Parler d'une manière tout à fait conforme à l'opinion de quelqu'un.

abonder

Abonder, Abundare, duquel il vient, et est neutre, Affluere, Scatere, Exuberare.

Qui abonde en quelque chose, Dapsilis.

Abondant, m. Abundans, Affluens, Huber, Hubertus, Profusus.

Abondante, f. penac. comme, Abondante nourriture, Alimentum largum.

Homme abondant et riche, Copiosus.

Fort abondant, Percopiosus, Valde affluens re quapiam.

Abondant en quelque chose, Affluens.

D'abondant, par forme d'adverbe, Ex abundanti, Comme vous diriez outre et par sus ce qui est necessaire. Ainsi apres avoir mis en avant plusieurs moyens qui peuvent suffire, on dit d'abondant, quand on en propose d'autres encore.

abonder


ABONDER, v. n. [Abondé, 2e. lon. 3e. é fer.] Avoir ou être en grande quantité. Il se dit des persones à l'égard des choses, et des choses, des biens à l'égard des persones; toujours avec la prép. en ou dans: "cette maison, cette Province abonde en biens, en richesses, en vins, en soldats; (là maison et Province se prènent pour les habitans.) "Le bien abonde en cette maison.
   On dit figurément, abonder en son sens, pour dire, être fort attaché à son opinion.

Synonymes et Contraires

abonder

verbe abonder
Traductions

abonder

aboundinovervloedaanwezigzijn, in overvloed aanwezig zijnשפע (פ'), שָׁפַעoorvloedig wees, oorvloei, vol wees, wemelim Überfluß vorhanden sein, reich seinabundiabundarbővelkedikvera til í miklu mæliabundarabbondare (abɔ̃de)
verbe intransitif
1. être en grande quantité Les marchandises abondent en période de fêtes.
2. avoir la même opinion

abonder

[abɔ̃de]
vi
(exister en grand nombre) [gibier, occasions, preuves] → to abound, to be plentiful
abonder en [lieu] → to abound in
(soutenu) abonder dans le sens de qn [personne] → to concur with sb
(FINANCE) abonder sur qch → to contribute to sth
vt (FINANCE) [+ caisse, budget, fonds] → to contribute to