abonner

(Mot repris de abonnions)

abonner

v.t. [ de l'anc. fr. bonne, borne ]
Prendre un abonnement pour qqn : Abonner qqn à un magazine.

s'abonner

v.pr.
Souscrire un abonnement pour soi-même : S'abonner à une revue.

abonner


Participe passé: abonné
Gérondif: abonnant

Indicatif présent
j'abonne
tu abonnes
il/elle abonne
nous abonnons
vous abonnez
ils/elles abonnent
Passé simple
j'abonnai
tu abonnas
il/elle abonna
nous abonnâmes
vous abonnâtes
ils/elles abonnèrent
Imparfait
j'abonnais
tu abonnais
il/elle abonnait
nous abonnions
vous abonniez
ils/elles abonnaient
Futur
j'abonnerai
tu abonneras
il/elle abonnera
nous abonnerons
vous abonnerez
ils/elles abonneront
Conditionnel présent
j'abonnerais
tu abonnerais
il/elle abonnerait
nous abonnerions
vous abonneriez
ils/elles abonneraient
Subjonctif imparfait
j'abonnasse
tu abonnasses
il/elle abonnât
nous abonnassions
vous abonnassiez
ils/elles abonnassent
Subjonctif présent
j'abonne
tu abonnes
il/elle abonne
nous abonnions
vous abonniez
ils/elles abonnent
Impératif
abonne (tu)
abonnons (nous)
abonnez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais abonné
tu avais abonné
il/elle avait abonné
nous avions abonné
vous aviez abonné
ils/elles avaient abonné
Futur antérieur
j'aurai abonné
tu auras abonné
il/elle aura abonné
nous aurons abonné
vous aurez abonné
ils/elles auront abonné
Passé composé
j'ai abonné
tu as abonné
il/elle a abonné
nous avons abonné
vous avez abonné
ils/elles ont abonné
Conditionnel passé
j'aurais abonné
tu aurais abonné
il/elle aurait abonné
nous aurions abonné
vous auriez abonné
ils/elles auraient abonné
Passé antérieur
j'eus abonné
tu eus abonné
il/elle eut abonné
nous eûmes abonné
vous eûtes abonné
ils/elles eurent abonné
Subjonctif passé
j'aie abonné
tu aies abonné
il/elle ait abonné
nous ayons abonné
vous ayez abonné
ils/elles aient abonné
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse abonné
tu eusses abonné
il/elle eût abonné
nous eussions abonné
vous eussiez abonné
ils/elles eussent abonné

ABONNER

(a-bo-né) v. a.
Faire au nom de quelqu'un un abonnement. Je vous ai abonné au journal. Abonner une province pour l'impôt. La régie abonne les débitants quand ils le demandent. Abonner les voitures qui font le service de telle route.
S'abonner, v. réfl. prendre un abonnement. Je me suis abonné au journal. Les marchands de vin se sont abonnés avec la régie.
On s'abonnait jadis avec les curés pour la dîme [, Acad.]
En termes de jurisprudence, abonner, c'est réduire à une certaine somme, un droit, un prix certain, qui est à payer.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Car ligence proprement gist Entre son prince et son vassal, Qui adonc doit estre feal, Quand un prince a un fief donné à son vassal et abonné [, Le livre du bon Jeh. 3921]
    Et les arrentez ou abosnez doivent chascun an deux moitons froment [DU CANGE, arrentare.]
    Comme le suppliant eust voulu faire marché et soi amoidier ou abourner du vin qu'il vendroit à detail [ID., amodium.]
  • XVe s.
    Et furent à donc departis, divisés et abonnés les deux royaumes de Portingal et de Castille [FROISS., II, III, 31]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. abonare, abonnare, mettre des bornes dans les terres des vassaux, et aussi racheter les droits féodaux, faire une convention qui limite une certaine prestation. Abonner veut donc dire, étymologiquement, mettre des bornes et, par extension, limiter par une convention une certaine redevance. C'est le même qu'aborner (voy. ce mot). DIEZ pense que c'est non pas borne, mais bon qui est dans le mot, exprimant une bonification de prix pour celui qui s'abonne. Mais les formes de l'ancien français, abosner, abourner, ne permettent pas cette explication et ne sont conciliables qu'avec borne.

abonner

ABONNER. v. tr. Contracter pour un autre l'engagement qu'on appelle Abonnement. Je vous ai abonné à ce journal.

S'ABONNER signifie Faire un abonnement pour son propre compte. S'abonner à un journal, etc.

S'ABONNER signifie aussi Composer à un prix déterminé d'une taxe, d'une redevance casuelle. Il y a des villes où les marchands de vin ont la faculté de s'abonner avec la régie, pour s'affranchir de l'exercice. On s'abonnait jadis avec les curés pour les dîmes. On a dit de même autrefois Abonner une province à telle somme, etc.

Le participe passé ABONNÉ, ÉE, s'emploie surtout comme nom. Ce journal a beaucoup d'abonnés. Je suis un des abonnés de ce théâtre.

abonner

Abonner, Est par equitable rabais avalluer une chose, pour estre payée en argent, si mieux le redevancier ne l'aime payer en espece. Comme, Tel fief est chargé envers son souverain à muance d'homme, d'un cheval de service, abonné à soixante sols, ou d'une paire de gants abonnez à deux sols, c'est à dire courtoisement appreciez entre le seigneur et le vassal.

Abonner aussi est composer par rabais avec un fermier public à certaine somme de deniers, pour toute la denrée et marchandise que pourrez debiter dedans certain temps prefix sur la vente de laquelle ledit fermier a droit de percevoir et lever le huitieme, ou autre droit. Aucuns l'escrivent Aborner, comme, si on disoit mettre et accorder certaines bornes et limitations de prix et redevance: de sorte que quelque quantité qu'on en vende, le droit de la verité ne passera le prix de la composition faite, quasi Adlimitare, siue certos pecuniae redemptori soluendae limites ac terminos pangere.

Abonner aussi, selon maistre Fr. Ragueau, signifie aliener, changer, quand le vassal aliene ses rentes et debvoirs, hommages, ou change l'hommage à devoir.

abonner


ABONNER, ou ABONER, v. a. [Aboné, bref, 3e. é fer.] Composer à un prix certain d'une chôse casuelle. "On a aboné cette Province à telle somme. = Il s'emploie ordinairement avec le pron. pers. et il régit la prép. avec. S' abonner avec le Curé pour les dixmes.

Traductions

abonner

abonnerensubscribeabonigiabonnierenabbonare訂閱Prenumereraабонировать (sabɔne)
verbe pronominal
prendre un abonnement s'abonner à une revueun festival de musique

abonner

[abɔne] vt
abonner qn à qch [+ publication] → to take out a subscription for sb to sth

abonner_s'

[abɔne] vpr/réfl
s'abonner à → to subscribe to, take out a subscription to