abroger

(Mot repris de abrogeraient)

abroger

v.t. [ lat. abrogare, supprimer ]
Annuler une loi, un décret ; rendre caduc : Abroger certaines dispositions d'une loi

abroger


Participe passé: abrogé
Gérondif: abrogeant

Indicatif présent
j'abroge
tu abroges
il/elle abroge
nous abrogeons
vous abrogez
ils/elles abrogent
Passé simple
j'abrogeai
tu abrogeas
il/elle abrogea
nous abrogeâmes
vous abrogeâtes
ils/elles abrogèrent
Imparfait
j'abrogeais
tu abrogeais
il/elle abrogeait
nous abrogions
vous abrogiez
ils/elles abrogeaient
Futur
j'abrogerai
tu abrogeras
il/elle abrogera
nous abrogerons
vous abrogerez
ils/elles abrogeront
Conditionnel présent
j'abrogerais
tu abrogerais
il/elle abrogerait
nous abrogerions
vous abrogeriez
ils/elles abrogeraient
Subjonctif imparfait
j'abrogeasse
tu abrogeasses
il/elle abrogeât
nous abrogeassions
vous abrogeassiez
ils/elles abrogeassent
Subjonctif présent
j'abroge
tu abroges
il/elle abroge
nous abrogions
vous abrogiez
ils/elles abrogent
Impératif
abroge (tu)
abrogeons (nous)
abrogez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais abrogé
tu avais abrogé
il/elle avait abrogé
nous avions abrogé
vous aviez abrogé
ils/elles avaient abrogé
Futur antérieur
j'aurai abrogé
tu auras abrogé
il/elle aura abrogé
nous aurons abrogé
vous aurez abrogé
ils/elles auront abrogé
Passé composé
j'ai abrogé
tu as abrogé
il/elle a abrogé
nous avons abrogé
vous avez abrogé
ils/elles ont abrogé
Conditionnel passé
j'aurais abrogé
tu aurais abrogé
il/elle aurait abrogé
nous aurions abrogé
vous auriez abrogé
ils/elles auraient abrogé
Passé antérieur
j'eus abrogé
tu eus abrogé
il/elle eut abrogé
nous eûmes abrogé
vous eûtes abrogé
ils/elles eurent abrogé
Subjonctif passé
j'aie abrogé
tu aies abrogé
il/elle ait abrogé
nous ayons abrogé
vous ayez abrogé
ils/elles aient abrogé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse abrogé
tu eusses abrogé
il/elle eût abrogé
nous eussions abrogé
vous eussiez abrogé
ils/elles eussent abrogé

ABROGER

(a-bro-jé ; on intercale un e devant a ou o : il abrogea, nous abrogeons)
V. a. Mettre hors d'usage. Abroger une loi, une ordonnance. Le sénatus-consulte fut abrogé.
S'abroger, v. réfl. Être abrogé.
Cette coutume s'est abrogée d'elle-même par désuétude [, Acad.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ils disent que la loi est abroguée et cassée aux fideles [CALV., Inst. 267]
    Il fit publiquement decerner la guerre contre Cleopatra et abroguer la puissance et l'empire d'Antonius [AMYOT, Ant. 77]

ÉTYMOLOGIE

  • Abrogare (voy. ABROGATION).

abroger

ABROGER. v. tr. Rendre nul. Il se dit principalement en parlant de Lois, de coutumes. Abroger une loi, une ordonnance, une coutume. Cette loi s'est abrogée d'elle-même, par désuétude, par le temps.

abroger

Abroger, Est Latin, act. Abrogare, Antiquare.

Abroger un edict, Edictum refigere.

abroger


ABROGER, v. a. Annuller, mettre hors d'usage. [Abrogé, 2e. é fer. tout bref.] Il ne se dit que des loix et des coutumes. — * Mde. de B... (H. Angl.) dit: "La Reine, immédiatement après, abrogea le Parlement. Le terme est impropre. Je crois que c'est une faute d'impression, et qu'il faut lire prorogea.

Synonymes et Contraires
Traductions

abroger

annullieren, für null und nichtig erklären, kassieren, aufhebenabrogate, annul, repeal, rescind, abjure, abolish, cancel, remit, nullify, voidafschaffen, afgelasten, annuleren, ontbinden, tenietdoen, terugnemen, herroepenפסל (פ')afsê, annulleer, kanselleerabrogaraflyse, sende afbudnuligianular, contramandarmegsemmisítbatalkan, membatalkan, mencabutannullareanular, declarar sem efeito, revogar, ab-rogarabroga, anulaarbeställafeshetmek, iptal etmek廢除폐지ถอน (abʀɔʒe)
verbe transitif
rendre nul abroger une loi

abroger

[abʀɔʒe] vt → to repeal, to abrogate