abruti, ie

ABRUTI, IE

(a-bru-ti, tie) part. passé.
Homme abruti. Nations abruties par l'ignorance et la misère. Enfant abruti par les mauvais traitements.
Claude était comme abruti [DIDER., Essai sur Cl.]
Eh ! le peuple romain, dès longtemps abruti, De sa grandeur première a perdu la mémoire [LEGOUVÉ, Ep. et Néron, I, 3]
Le genre humain abruti ne pouvait plus s'élever aux choses intellectuelles [BOSSUET, Hist. II, 166]