accepter

(Mot repris de acceptes)

accepter

v.t. [ lat. acceptare, recevoir ]
1. Vouloir bien prendre, recevoir, admettre : Veuillez accepter nos remerciements
agréer ; repousser : Elle a accepté de présider la réunion
2. En droit, s'engager à payer une traite à l'échéance.

accepter


Participe passé: accepté
Gérondif: acceptant

Indicatif présent
j'accepte
tu acceptes
il/elle accepte
nous acceptons
vous acceptez
ils/elles acceptent
Passé simple
j'acceptai
tu acceptas
il/elle accepta
nous acceptâmes
vous acceptâtes
ils/elles acceptèrent
Imparfait
j'acceptais
tu acceptais
il/elle acceptait
nous acceptions
vous acceptiez
ils/elles acceptaient
Futur
j'accepterai
tu accepteras
il/elle acceptera
nous accepterons
vous accepterez
ils/elles accepteront
Conditionnel présent
j'accepterais
tu accepterais
il/elle accepterait
nous accepterions
vous accepteriez
ils/elles accepteraient
Subjonctif imparfait
j'acceptasse
tu acceptasses
il/elle acceptât
nous acceptassions
vous acceptassiez
ils/elles acceptassent
Subjonctif présent
j'accepte
tu acceptes
il/elle accepte
nous acceptions
vous acceptiez
ils/elles acceptent
Impératif
accepte (tu)
acceptons (nous)
acceptez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais accepté
tu avais accepté
il/elle avait accepté
nous avions accepté
vous aviez accepté
ils/elles avaient accepté
Futur antérieur
j'aurai accepté
tu auras accepté
il/elle aura accepté
nous aurons accepté
vous aurez accepté
ils/elles auront accepté
Passé composé
j'ai accepté
tu as accepté
il/elle a accepté
nous avons accepté
vous avez accepté
ils/elles ont accepté
Conditionnel passé
j'aurais accepté
tu aurais accepté
il/elle aurait accepté
nous aurions accepté
vous auriez accepté
ils/elles auraient accepté
Passé antérieur
j'eus accepté
tu eus accepté
il/elle eut accepté
nous eûmes accepté
vous eûtes accepté
ils/elles eurent accepté
Subjonctif passé
j'aie accepté
tu aies accepté
il/elle ait accepté
nous ayons accepté
vous ayez accepté
ils/elles aient accepté
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse accepté
tu eusses accepté
il/elle eût accepté
nous eussions accepté
vous eussiez accepté
ils/elles eussent accepté

ACCEPTER

(a-ksè-pté ; prononciation vicieuse, acceter) v. a.
Agréer, consentir à, prendre ce qui est offert ou ce qui se présente. Il ne voulut rien accepter d'eux. Accepter la paix, une condition. L'excuse fut acceptée. Accepter une chose. J'accepterai tous les coups de la fortune plutôt que.... Accepter le débat en justice. Accepter un arrêt, une peine. Accepter un héritage. Il accepta l'invitation à dîner. Le sacrifice fut accepté de Dieu. L'empire qu'il n'avait accepté que par force. Acceptant ce qu'il avait refusé d'abord. Ce traité ne fut pas accepté par la cour de France.
Il fait de fausses offres, mais extraordinaires, qui donnent de la défiance et obligent de rejeter ce que l'on accepterait inutilement [LA BRUY., 10]
De grand cœur j'accepte la condition [BOURD., Pensées, t. II, p. 80]
Dans le fond, il doit se réputer digne des plus mauvais traitements, et les accepter [ID., ib. p. 129]
J'ai dû prévoir tout cela : que dis-je ? je l'ai même prévu ; et en le prévoyant, je l'ai accepté [ID., ib. p. 418]
Il ne rejetait pas ces victimes, il voulait bien les accepter [ID., ib. t. II, p. 421]
Jésus soutint le supplice de la croix, dit l'apôtre, et il accepta toute la confusion de la mort la plus infâme [ID., ib. t. I, p. 329]
Ce peuple abandonnerait son pays, ou se livrerait à la mort plutôt que d'accepter la servitude [FÉN., Tél. VIII]
J'accepte aveuglément cette gloire avec joie [CORN., Hor. II, 3]
Renoncer à la gloire, accepter pour jamais L'infamie et l'horreur qui suivent les forfaits [ID., Sert. V, 4]
Cependant c'en est peu [de prudence] que de n'accepter pas Le bonheur qu'on recherche au péril du trépas [ID., Cinna, II, 2]
Je t'adopte pour fils, accepte-moi pour père [ID., Hér. V, 3]
Et faisons qu'à ses fils il ne puisse dicter Que les conditions qu'ils voudront accepter [RAC., Mithr. I, 5]
Il me fit d'un empire accepter l'espérance [ID., Esth. I, 1]
J'accepte tous les dons que vous me voulez faire [ID., Phèd. II, 3]
Il vient en m'embrassant de m'accepter pour gendre [ID., Iphig. III, 3]
.... puis-je espérer encore Que vous accepterez un cœur qui vous adore ? [ID., Andr. I, 4]
En citoyen zélé, j'accepte votre fille [VOLT., Tancr. I, 1]
Acceptez aujourd'hui Rome pour votre mère, Son vengeur pour époux, Brutus pour votre père [ID., Brut. III, 5]
J'entre, je me présente, on accepte ma foi [ID., Fanat. II, 1]
Accepter un défi, promettre de faire ce dont on a été défié, et, plus particulièrement, accepter un duel.
Accepter le combat, se montrer prêt à soutenir le combat.
J'en accepte l'augure, je souhaite qu'il en soit comme on me le fait espérer.
J'accepte avec plaisir un présage si doux [RAC., Bérén. III, 2]
En termes de banque, accepter une lettre de change, s'engager à la payer à l'échéance.
Absolument. On tira parole de cet homme qu'il accepterait. Un faible roi ne sachant ni refuser ni accepter.
S'accepter, v. réfl. Être accepté. Cela peut s'accepter.
Enfin l'offre s'accepte, et la paix désirée Sous ces conditions est aussitôt jurée [CORN., Hor. I, 4]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Que si li rois englois ne voloit acepter Et tenir loialment, sans lui aparjurer, La paix si faitement qu'on l'ot foit ordener [, Guesclin, 21367]
  • XVIe s.
    Il accepta à prendre du vin qu'il avoit refusé [MONT., II, 129]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. acceptar ; espagn. aceptar ; ital. accettare ; de acceptare, fréquentatif de accipere, recevoir, de ad, à, et cipere pour capere, prendre (voy. CAPTURE).

accepter

ACCEPTER. v. tr. Agréer ce qui est offert. Accepter une donation, une offre, une condition, une tutelle. Accepter un emploi, une charge. J'accepte ce que vous m'offrez. Les ennemis ont accepté la trêve. Le prince a accepté la dédicace de ce livre. Il l'a accepté pour gendre.

Accepter un défi, S'engager à faire quelque chose dont on a été défié, et particulièrement quand il s'agit d'un duel.

Accepter le combat, Témoigner que l'on est prêt à soutenir l'attaque de l'ennemi.

J'en accepte l'augure. Voyez AUGURE.

En termes de Banque, Accepter une lettre de change, Prendre l'engagement de la payer à l'échéance, en mettant son nom au bas ou en travers du corps de l'écriture, avec le mot Accepté.

ACCEPTER s'emploie aussi absolument. Il vient d'être nommé à cette place, on ne sait s'il acceptera.

accepter

Accepter, actif. acut. C'est recevoir et avoir pour bonne et aggreable quelque chose, Acceptare.

Je l'accepte pour mon serviteur, Placet ac gratum mihi est in famulis illum habere, famulis adnumerare.

Accepter une loy, Legem accipere.

Accepter l'excuse ou purgation d'aucun, Se contenter de l'excuse, Satisfactionem accipere.

accepter


ACCEPTER, v. a. [Ak-sèpté, 2e è moy. 3e. é fer. tout bref.] Agréer ce qui nous est offert. Il a, outre le régime direct (l'accusatif,) la préposition de pour 2d. régime: "J'accepte volontiers ce don de votre main. — L' Acad. ne met pas d'exemple de ce 2d. régime, mais il est bon.
   J'en accepte l'augûre; je souhaite que la chôse arrive, comme on me le fait espérer. Cette phrâse est de tous les stiles.
   ACCEPTER un défi, s' engager à faire une chôse dont on nous a défiés. — Accepter une lettre de change, la souscrire et promettre de la payer à son échéance.

Traductions

accepter

annehmen, akzeptieren, empfangen, genehmigen, auf sich nehmen, aufnehmen, eingehen auf, einwilligen in, entgegennehmen, hinnehmen, im Empfang nehmen, sich gefallen lassen, anerkennen, bestätigen, einlassenaccept, take, receive, take in, fall in with, take on, accredit, admitaccepteren, aannemen, aanvaarden, ontvangen, goedkeuren, verwerken, erkennen, toestemmen (in), zich neerleggen (bij)הואיל (הפעיל), הסכים (הפעיל), השיב בחיוב, ניאות (נפעל), נעתר (נפעל), קיבל (פיעל), הוֹאִיל, הִסְכִּים, הֵשִׁיב בְּחִיּוּבaanvaar, neemacceptar, acollir, rebrepřijmouti, přijmoutacceptere, modtage, sige ja tak tilδέχομαι, αποδέχομαιakceptiaceptar, acoger, admitir, recibir, tomarottaa vastaan, hyväksyäakceptál, elfogadsamþykkja, þakkaaccettare, accogliere, acconsentire a, gradire, recepireacciperegodta, takke ja tilprzyjmować, przyjąćaceitar, acolher, admitir, receber, toparaccepta, primiпринимать, принятьtacka ja till, accepterapokeakabul etmek, almakيَقْبَلُprihvatiti受け入れる받아들이다ยอมรับchấp nhận接受接受 (aksɛpte)
verbe transitif
bien vouloir ce qui est proposé accepter des excuses accepter de venir

accepter

[aksɛpte] vt
(agréer) [+ proposition, invitation, poste, conditions] → to accept
accepter de faire quelque chose → to agree to do something
(reconnaître) [+ théorie, interprétation] → to accept
(= tolérer) [+ échec, situation] → to accept
accepter que qn fasse → to agree to sb doing
accepter que qch soit ... → to agree that sth should be ...