accident

(Mot repris de accidents)

accident

n.m. [ du lat. accidens, qui survient ]
1. Événement imprévu et soudain entraînant des dégâts, des blessures : Il faut réduire le nombre des accidents de la route. Accident du travail
qui survient pendant le travail ou sur le trajet vers le travail
2. Événement qui modifie ou interrompt fortuitement le cours de qqch : Les accidents qui émaillent la vie des réfugiés
Accident de parcours,
incident sans gravité qui ne remet pas en cause l'évolution favorable d'un processus
péripétie
Accident de terrain,
inégalité du relief.
Accident vasculaire cérébral ou A.V.C.,
affection cérébrale soudaine, correspondant à une hémorragie ou à un infarctus du cerveau.
Par accident,
par hasard : Si, par accident, elle te téléphone, préviens-la
d'aventure

ACCIDENT

(a-ksi-dan) s. m.
Ce qui advient fortuitement. Des accidents bons et mauvais. Tous les accidents de la fortune. Quelque accident qu'il plaise à la fortune de m'envoyer. La renommée qui se plaît à répandre dans l'univers les accidents extraordinaires. Un pur accident le décida à renoncer à son projet.
Absolument, événement malheureux. Les accidents de la vie humaine. Dans les hôpitaux où se rassemblent toutes les infirmités et tous les accidents de la vie humaine. Cet accident le déconcerta. Mille accidents nous ravissent nos biens. Enlevé par un accident imprévu.
Il fut choisi pour être médecin du Châtelet ; le grand agrément de cette place pour lui était de lui fournir des accidents rares et plus d'occasions de disséquer [FONTEN., Littre, 7]
[L'amitié] C'est une protection contre l'injustice, c'est un remède contre les accidents et les revers de la fortune [BOURD., Pensées, t. II, p. 255]
Il semble qu'il vous soit arrivé quelque accident [SÉV., 15]
Secourez la princesse, Qu'un accident subit prive de mouvement [ROTROU, Bél. IV, 7]
À nouvel accident trouvons nouveau remède [ID., ib. IV, 5]
Et pour garder enfin ses États d'accident [ID., Venceslas, I, 1]
Oyez un accident qui me transit d'effroi [ID., Antig. I, 2]
Mais nous ne verrons point de pareils accidents, Lorsque Rome suivra des chefs moins imprudents [CORN., Cinna, II, 2]
Je te donnai sa place en ce triste accident [ID., ib. v, 1]
Jason, sans rien savoir de tous ces accidents.... [ID., Médée, V, 1]
En termes de médecine, phénomène inattendu qui survient dans une maladie et qui l'aggrave. Il a eu une fièvre qui d'abord semblait légère, puis il est survenu des accidents tout à fait alarmants.
En termes de philosophie, ce qui est accidentel, par opposition à la substance. La substance est le support des accidents. Dans la cire, la blancheur n'est qu'un accident. En logique, les qualités abstraites, comme la blancheur, la rondeur, sont considérées comme des accidents.
Ni l'édifice n'est plus solide que le fondement, ni l'accident attaché à l'être plus réel que l'être même [BOSSUET, Duch. d'Orléans.]
Tout poëme où le merveilleux est le fond et non l'accident du tableau, pèche essentiellement par la base [CHATEAUB., Génie, II, I, 2]
En termes de grammaire, tous les changements que les mots peuvent éprouver. Les genres et les nombres sont les accidents des noms ; les temps, les personnes, les modes, les voix sont ceux des verbes.
En termes de théologie, et en parlant du saint sacrement de l'Eucharistie, on appelle accidents la figure, la couleur, la saveur, etc., qui restent dans le pain et le vin après la consécration.
Disposition variée du terrain, de la lumière. Les accidents de la lumière font un excellent effet dans ce tableau. Les accidents du terrain favorisaient les assaillants.
Les rayons du soleil enrichissaient de mille accidents ce tableau [J. J. ROUSS., Ém. I]
Réunissez un moment, par la pensée, les plus beaux accidents de la nature [CHATEAUB., Génie, I, V, 2]
Musique. Se dit des bémols, dièses ou bécares qui, n'étant point à la clef, se trouvent dans le courant du morceau.
D'ACCIDENT, loc. adv. Qui n'est pas essentiel par soi-même.
L'esclavage dans la conquête est une chose d'accident [MONTESQ., Espr. X, 3]
Une puissance qui est d'accident, qui ne peut pas durer, qui n'est pas naturelle [ID., Rom. 16]
10° PAR ACCIDENT, loc. adv. Fortuitement. Le feu prit par accident. Par accident, il se trouvait au lieu de réunion des conjurés.
Il aurait regardé la France comme un théâtre propre à faire éclater la gloire de Dieu, et, par accident, la sienne propre [FLÉCH., II, 137]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Se aucun veut rendre à celui à qui il est deu son depost ou son gage, et il est contraint à non rendre, l'en doit dire que il fait injuste par accident [ORESME, Eth. I, 58]
    Felicité est de Dieu principalement causée, qui est generalement cause de toutes choses, et très especialment de felicité plus que de nul autre accident [ID., ib. 21]
    Bien qui est substance est, par nature, devant bien qui est accident [ID., ib. VI, 10]
  • XVIe s.
    À quoy s'accorde et se conforme aussi un accident qui lui advint en la ville d'Amphipolis, que l'on ne sçauroit referer ailleurs qu'à la faveur des dieux [AMYOT, P. Aem. 39]
    Il n'y eut cueur si dur en toute la ville de Rome à qui ce grand accident ne feist pitié [ID., ib. 57]
    Ceulx qui eurent advantage au rencontre de la Rocheabeille, faisants grand'feste de cet accident [MONT., I, 248]
    S'ils avoient privilege qui les exemptast d'un si grand nombre d'accidents [ID., I, 406]
    Le poids, la couleur, et tous accidents sensibles [MONT., II, 199]
    Non seulement les mauvais accidents et insupportables [ID., II, 387]
    Ce sont là les projets qu'on fait après un accident favorable [LANOUE, 645]
    L'accident, et très leger, foule aux pieds la substance, et le vent emporte le corps, tant l'on est esclave de la vanité [CHARRON, Sagesse, I, 38]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. accident ; espagn. et ital. accidente ; de accidens, participe présent de accidere, advenir, de ad, à, et cadere, tomber (voy. CHOIR).

accident

ACCIDENT. n. m. Ce qui arrive par hasard. Il se prend d'ordinaire en mal, quand il n'est accompagné d'aucune épithète qui en détermine le sens en bien. La vie humaine est sujette à tant d'accidents. On répond de sa guérison, s'il ne survient point d'accident. Accident favorable. Accident funeste. Heureux accident.

En termes de Philosophie, il signifie Ce qui dans un objet peut changer sans en détruire ou en altérer la substance. La substance soutient les accidents.

En termes de Théologie, et en parlant du sacrement de l'Eucharistie, il se dit de la Figure, de la couleur, de la saveur, etc., qui restent après la consécration. Tous les accidents qui étaient dans le pain et le vin avant la consécration subsistent encore après.

Accidents de terrain, Certains mouvements du sol, élévations ou abaissements de terrain.

En termes de Peinture, Accident de lumière. Effet partiel produit par une lumière autre que celle qui éclaire la scène principale et qui vient rompre l'uniformité. Ce reflet de lune est un heureux accident de lumière.

En termes de Musique, ACCIDENT se dit de Tout signe qui élève ou abaisse le ton.

PAR ACCIDENT, loc. adv. Par cas fortuit par hasard. C'est par accident que cela est arrivé. Cela ne s'est fait que par accident.

accident

Accident, m. acut. proprement prins est ce qui advient à la substance, et departir s'en peut sans le deperissement d'icelle, comme, blancheur, curvature, et semblables. On en use aussi pour cas desastreux, malencontres et infortunes. Selon ce on dit, Il luy est advenu un grief ou grand accident. Grauis illi casus contigit. Ce sont de grands accidents. Grauia haec quidem sunt infortunia. Accidens, aussi est-il pur Latin, calamitas.

Un accident advenant au corps, ou à l'esprit au moyen de quelque cause que ce soit, Affectio.

accident


ACCIDENT, s. m. [akcidan, 2e. brève, 3e. long. en a le son d'an] Événement fortuit. Il se prend toujours en mal, à moins qu'il ne soit déterminé par quelque épithête. "Quel accident! c. à. d. quel malheur! Accident imprévu, inopiné. Étrange accident! ô l'heureux accident! favorable accident.
   Par accident, par malheur ou par hasard.

Synonymes et Contraires

accident

nom masculin accident
1.  Événement malheureux.
2.  Événement inattendu.
Traductions

accident

Unfall, Unglück, Unglücksfall, Zusammenstoßaccident, crash, misadventure, wreckongeluk, ongeval, accident, oneffenheid [terrein], toeval(ligheid), botsingאסון (ז), אקסידנט (ז), תאונה (נ), תְּאוּנָהaccident, desgràciaúraz, havárie, nehodaulykke, ulykkestilfælde, sammenstød, uheldατύχημα, δυστύχημα, σύγκρουση αυτοκινήτωνakcidentoaccidente, casualidad, desgracia, choqueonnettomuus, tapaturma, kolaribalesetkecelakaanóhapp, slysincidente, accidente, disgrazia, fortuitamente, irregolarità, infortunio, scontroaccidens, casusulykke, krasjwypadek, katastrofaacidente, sinistro, acidente de carro, acidente de viaçãoaccidentнесчастный случай, аварияofall, olycksfall, brak, olyckatukio bayakaza, arıza, olay, araba kazasıتَـحَطُّم, حادِثَةnezgoda, sudar事故, 衝突사고, 충돌การชน, อุบัติเหตุtai nạn, va chạm mạnh事故, 坠毁злополука (aksidɑ̃)
nom masculin
1. événement grave un accident de voiturede la routedu travail
2. événement peu important un accident de parcours
3. creux ou bosse du sol

accident

[aksidɑ̃] nm
(entraînant dégâts ou blessures)accident
un accident de ski → a skiing accident
un accident de plongée → a diving accident
un accident d'avion → a plane crash
un accident de moto → a motorbike accident
un accident de voiture → a car accident, a car crash
(médical) accident cardiaque → heart attack
accident vasculaire → vascular accident
accident cérébral → cerebral accident
(géographique) un accident du terrain → uneven ground
les accidents du terrain → unevenness of the ground
(événement fortuit)accident
par accident → by accident, by chance
accident de la circulation nmtraffic accident
accident de la route nmroad accident
accident de parcours nmmishap
accident de terrain nmirregularity
accident du travail nmaccident at work, industrial accident