accoler

(Mot repris de accolons)

accoler

v.t. [ de col, cou ]
1. Réunir par un trait, par une accolade : Accoler deux par deux les noms d'une liste.
2. (à) Faire figurer une chose à côté d'une autre : Les clichés que l'on accole à la police
accoupler, joindre : Accoler un suffixe à un mot

accoler

(akɔle)
verbe transitif
1. objet faire se toucher accoler deux tables pour recevoir plus d'invités
2. nom mettre à côté accoler une particule à un nom de famille

accoler


Participe passé: accolé
Gérondif: accolant

Indicatif présent
j'accole
tu accoles
il/elle accole
nous accolons
vous accolez
ils/elles accolent
Passé simple
j'accolai
tu accolas
il/elle accola
nous accolâmes
vous accolâtes
ils/elles accolèrent
Imparfait
j'accolais
tu accolais
il/elle accolait
nous accolions
vous accoliez
ils/elles accolaient
Futur
j'accolerai
tu accoleras
il/elle accolera
nous accolerons
vous accolerez
ils/elles accoleront
Conditionnel présent
j'accolerais
tu accolerais
il/elle accolerait
nous accolerions
vous accoleriez
ils/elles accoleraient
Subjonctif imparfait
j'accolasse
tu accolasses
il/elle accolât
nous accolassions
vous accolassiez
ils/elles accolassent
Subjonctif présent
j'accole
tu accoles
il/elle accole
nous accolions
vous accoliez
ils/elles accolent
Impératif
accole (tu)
accolons (nous)
accolez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais accolé
tu avais accolé
il/elle avait accolé
nous avions accolé
vous aviez accolé
ils/elles avaient accolé
Futur antérieur
j'aurai accolé
tu auras accolé
il/elle aura accolé
nous aurons accolé
vous aurez accolé
ils/elles auront accolé
Passé composé
j'ai accolé
tu as accolé
il/elle a accolé
nous avons accolé
vous avez accolé
ils/elles ont accolé
Conditionnel passé
j'aurais accolé
tu aurais accolé
il/elle aurait accolé
nous aurions accolé
vous auriez accolé
ils/elles auraient accolé
Passé antérieur
j'eus accolé
tu eus accolé
il/elle eut accolé
nous eûmes accolé
vous eûtes accolé
ils/elles eurent accolé
Subjonctif passé
j'aie accolé
tu aies accolé
il/elle ait accolé
nous ayons accolé
vous ayez accolé
ils/elles aient accolé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse accolé
tu eusses accolé
il/elle eût accolé
nous eussions accolé
vous eussiez accolé
ils/elles eussent accolé

ACCOLER

(a-ko-lé) v. a.
Embrasser en jetant les bras autour du cou.
.... Lors, se tournant vers moi, M'accole à tour de bras... [RÉGNIER, Sat. VIII]
Accoler la cuisse, la botte à quelqu'un, lui embrasser la cuisse, la botte, ce qui était une marque de grande soumission et d'infériorité.
Accoler la vigne, l'échalasser.
Réunir par une accolade. Accoler deux ou plusieurs articles dans un compte.
Fig. Faire figurer ensemble. Il accola ces deux hommes, ces deux noms dans son discours.
S'accoler, v. réfl. Se donner l'accolade
S'embrasser, s'unir, en parlant de la vigne, du houblon, etc.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Et vous avez, par Dieu, meilleur envie D'un bel valet baiser et accoler [QUESNES, Romanc. p. 108]
    Et doucement les a touz acolez [, Ronc. 202]
  • XIIIe s.
    Ensanle [ensemble] dorment doucement, Acolé sont estroitement [, Fl. et Bl. 2597]
    Assez fu Buiemons baisié et acollé [, Ch. d'Ant. III, 477]
    Briefment, tuit clerc fors escoler Vuelent avarisce acoler [RUTEB., 222]
    Charles Martiaus meïsmes court son fil [fils] acoler [, Berte, 3]
  • XVe s.
    Si les festa liement et baisa et accola chacun de grant cœur [FROISS., I, II, 185]
    Lors j'accolle mon oreille et crie : Merci amours.... [CH. D'ORL., Bal. 12]
    Dieu a les bras ouverts pour t'acoler, Prest d'oublier ta vie pecheresse [ID., Complainte de la France.]
  • XVIe s.
    C'est le saint nom du pape qui accolle Les chiens d'enfer, s'il lui plaist, d'une estolle [MAROT, I, 257]
    Lors accollant chauldement son mari.... [MONT., III, 119]
    Ils estoient joints face à face et comme si un plus petit enfant en vouloit accoller un plus grandelet [MONT., III, 136]
    Le lierre corrompt et ruine la paroi qu'il accole [ID., IV, 151]

ÉTYMOLOGIE

  • À et col. D'après Palsgrave, p. 23, on prononçait les deux c.

accoler

ACCOLER. v. tr. Jeter les bras autour du cou de quelqu'un en signe d'affection. Il me vint accoler. Ils s'accolèrent avec grande amitié. Il est peu usité.

Accoler la cuisse, accoler la botte à quelqu'un, Lui embrasser la cuisse, la botte; ce qui était une marque de grande soumission et d'infériorité.

Accoler la vigne, La relever et la lier à l'échalas.

Fig., Accoler deux ou plusieurs articles dans un compte, Les réunir par une accolade; ou bien Comprendre sous une seule marque, sous une seule somme deux ou plusieurs articles de compte.

Fig. et fam., Accoler deux personnes, deux noms dans un même discours, Les y présenter, les y faire figurer à côté l'un de l'autre. Je ne suis point content de me voir accolé dans votre récit avec un tel.

Le participe passé ACCOLÉ, ÉE, est adjectif et se dit, en termes de Blason, de Deux choses attenantes et jointes ensemble. Les écus de France et de Navarre étaient ordinairement accolés.

Il se dit dans le même sens, en termes de Numismatique, de Deux têtes jointes sur la même médaille, sur le même camée. Plusieurs camées antiques d'une grande beauté offrent des têtes accolées.

accoler


ACCOLER, v. a. [Akolé, 3eé fer. tout bref.] Dans le sens d'embrasser, il ne se dit qu'en plaisantant. Il me vint acoler; et ainsi s'acoler: "ils s'acolèrent avec grande amitié.

accoler

ACCOLER, v. act. On dit, acoler deux ou plusieurs articles. dans un compte: les comprendre sous une seule marque. ACAD. "Accoler l'un à l'autre, l'un avec l'autre; une chose à une autre, avec une autre. Marin.

Synonymes et Contraires

accoler

verbe accoler
Traductions

accoler

verbinden

accoler

couple

accoler

[akɔle] vt
[+ deux bâtiments, éléments] → to place side by side
accoler qch à → to place sth right next to
(= attribuer) accoler à qn l'étiquette de → to label sb as