accompagné, ée

ACCOMPAGNÉ, ÉE

(a-kon-pa-gné, gnée) part. passé.
Accompagné d'une foule nombreuse. Craignant une attaque, il sortit bien accompagné. Peu accompagné.
Fig. Un présent accompagné d'une lettre polie.
Quels coups accompagnés de regards effroyables.... [RAC., Mithrid. V, 4]
Quelques dehors spécieux, accompagnés de beaucoup de confiance et de présomption [BOURD., Pensées, t. II, p. 197]
Terme de musique. Soutenu par un ou plusieurs instruments, une ou plusieurs voix. Il est mal accompagné.
En termes de blason, se dit des pièces qui sont réparties auprès d'une pièce principale et particulièrement des croix, sautoirs, chevrons, etc., lorsqu'ils sont également disposés dans les quatre cantons de l'écu.
En termes de vénerie, se dit du cerf lorsque, pressé par les chiens, il se joint à d'autres bêtes pour donner le change.

REMARQUE

  • Le roi accompagné de ses gardes. Télémaque accompagné par Minerve. En général on préférera par à de, quand la personne dont nous sommes accompagnés, nous est supérieure pour le rang et la qualité.