accouder

(Mot repris de accoudai)

s'accouder

v.pr.
(à, sur) Poser les coudes sur qqch dont on se sert comme appui : S'accouder au rebord de la fenêtre, sur le piano.

ACCOUDER (S')

(a-kou-dé) v. réfl.
S'appuyer du coude. Il s'était accoudé sur la table.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Sur l'erbe verte ont les tapis getez ; Raoul s'i est couchiés et acoutez [, R. de Cambrai, 51]
  • XIIIe s.
    Et la mauvaise vieille s'est lez lui acoutée [, Berte, 16]
    En un anglet [je] m'alai toute seule acouter [, ib. 112]
    Deleiz le roi s'est Rollan acouteiz [, Ger. de Viane, 1227]
    Et Renart, qui tant à mal est, Desus le puis s'est acoutez, Grains et mariz et trespensez [, Ren. 6615]
    Et ainçois que li rois fust couciés, entrerent il en la sale où li rois Henris estoit acousté sour une coute [, Chr. de Rains, p. 11]
  • XIVe s.
    Dessus une fenestre s'est alé aqueuter [, Guesclin, dans DU CANGE, accubitus.]
  • XVIe s.
    Et s'estant acouldé à l'une des fenestres de sa chambre [CARLOIX, II, 9]

ÉTYMOLOGIE

  • Norm. acouter ; picard, akeuter ; provenç. acodar, acoudar, acoltar ; espagn. acodar ; de adcubitare, de ad, à, et cubitus, coude (voy. COUDE).

accouder

ACCOUDER (S'). v. pron. S'appuyer du coude. S'accouder sur la table. S'accouder sur une balustrade. Accoudé sur son chevet. Être accoudé sur un balcon.

accouder

Accouder, Est s'appuyer du coude, Ex Ad et Cubitus, S'accouder, Inniti, siue Incumbere cubito.

accouder

S'accouder, S'appuyer sur le coude, Inniti cubito.

accouder


ACCOUDER, ou ACOUDER (s' ) v. réc. [A-kou-dé; 3e é fer.] Il ne se dit qu'avec le pron. et la prép. sur: s' acouder sur une table, sur une balustrade, etc.

Traductions

accouder

(sakude)
verbe pronominal
prendre appui sur les coudes s'accouder à la fenêtre