accréditer

(Mot repris de accréditas)

accréditer

v.t. [ de crédit ]
1. Rendre croyable, vraisemblable : Son absence des écrans accrédite la rumeur de sa maladie
2. Donner à qqn l'autorité nécessaire pour accomplir sa mission : Accréditer un consul, un journaliste, un photographe.
3. Ouvrir un crédit dans une banque au moyen d'un accréditif.

s'accréditer

v.pr.
Devenir plus crédible : Le bruit de sa démission s'accrédite peu à peu

accréditer

(akʀedite)
verbe transitif
1. État reconnaître qqn comme son représentant État qui accrédite un ambassadeur
2. personne donner une autorisation d'accès à qqn accréditer un photographe de presse
3. rumeur, parole rendre vraisemblable accréditer une rumeur

ACCRÉDITER

(a-kré-di-té) v. a.
Mettre en crédit, en réputation. La probité est ce qui accrédite le mieux un négociant.
Accréditer un ministre auprès d'un gouvernement étranger, l'en faire reconnaître.
Donner cours, autoriser. Accréditer un bruit, une opinion.
Cette crédulité était si accréditée que.... Des bruits trop répandus que la haine accrédite [B. CONSTANT, Walstein, I, 4]
S'accréditer, v. réfl. Se mettre en crédit. Ce chef s'accrédite partout par son activité et son ardeur.
Il savait combien il lui était important pour la conversion des infidèles de s'accréditer dans leurs esprits, afin qu'ils devinssent par là plus dociles à l'écouter [BOURD., Pensées, t. II, p. 195]
Prendre cours ou faveur. La chose s'accrédite. Les bruits de guerre s'accréditaient. Fausse opinion qui s'est accréditée. L'alchimie s'accrédita singulièrement durant le moyen âge.
On dirait que, pour s'accréditer, La fable en sa naissance ait voulu l'imiter [L. RAC., Relig. III]
Quand ses disciples, s'apercevant que l'école de leur maître commençait à déchoir, et que celle de Jésus-Christ s'établissait de jour en jour et s'accréditait [BOURD., Pensées, t. II, p. 181]

ÉTYMOLOGIE

  • À et crédit.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ACCRÉDITER. Ajoutez :
  • Accréditer un négociant auprès d'un autre, lui donner une lettre de crédit [SCHIEBE et ODERMANN, Corresp. comm.]

accréditer

ACCRÉDITER. v. tr. Mettre quelqu'un en crédit, rendre digne de confiance. Sa bonne foi l'eut bientôt accrédité parmi les marchands. L'exactitude à payer accrédite les commerçants. Sa bonne conduite l'a fort accrédité dans sa compagnie. Ce marchand commence à s'accréditer.

Accréditer un ministre auprès d'une cour étrangère, L'y faire reconnaître.

En parlant des choses, il signifie Rendre croyable, vraisemblable, donner cours. Accréditer une nouvelle, un bruit, une calomnie. Cette nouvelle ne s'accrédite pas.

accréditer


ACCRÉDITER, ou ACRÉDITER, v. a. [Akrédité, tout bref. 2e. et 4e. é fer.] Il se dit au propre des persones et des chôses: sa bone foi l'a acrédité; il ne peut venir à bout d'acréditer sa marchandise. — Au figuré, il ne se dit que des chôses: acréditer une nouvelle, une calomnie; lui doner cours, l'autoriser.

Synonymes et Contraires
Traductions

accréditer

accredit

accréditer

אישר (פיעל), הסמיך (הפעיל)), הִסְמִיךְ

accréditer

akkrediteer

accréditer

akkreditieren, beglaubigen, bevollmächtigen, ein Akkreditiv einräumen, autorisieren

accréditer

akrediti

accréditer

acreditar

accréditer

akkreditál

accréditer

löggilda, veita umboð, viðurkenna sem fullgildan

accréditer

acreditar

accréditer

accreditare

accréditer

評審

accréditer

akreditovat

accréditer

akkreditere

accréditer

ackreditera

accréditer

[akʀedite] vt
[+ thèse, version, nouvelle] → to substantiate
[+ journaliste, ambassadeur, organisme] accréditer qn (auprès de) → to accredit sb (to)