accroître

(Mot repris de accroîts)

accroître

v.t. [ du lat. crescere, croître ]
Augmenter l'importance ou l'intensité de : Accroître la production de pétrole
développer : Cette remarque a accru sa colère

s'accroître

v.pr.
Devenir plus étendu, plus important : Sa popularité s'est accrue
croître, se renforcer : Son patrimoine s'est accru

ACCROÎTRE

(a-kroî-tr'. Se conjugue comme croître : j'accrois, j'accrus, accroissant, accru. Un dictionnaire de 1786 donne pour prononciation akrê-tr', prononciation aujourd'hui tout à fait abandonnée ; il ne parle pas d'a-kroî-tr')
V. a. Donner de la croissance, de l'agrandissement, de l'extension. Accroître sa fortune. Cette ardeur d'accroître tous les jours son nom. Le royaume de Juda fut accru par de nouvelles conquêtes.
Peut-être [ils] ne feroient qu'accroître mon malheur [RAC., Ph. V, 7]
Ne cours point à ta honte, et fuis l'occasion D'accroître sa victoire et ta confusion [CORN., Méd. V, 8]
Ils ont beau vers le ciel leurs murailles accroître [MALH., II, 12]
J'accroîtrai, s'il se peut, son rang et ses emplois [ROTROU, Bél. I, 2]
Accroître quelqu'un, lui donner plus de pouvoir, d'honneur.
Ce prince avait tellement accru son ministre.... Je mourrai satisfaite après cet orgueilleux Sous qui César m'abaisse à force de l'accroître [ROTROU, Bélis. II, 17]
V. n. Devenir plus grand. Son avidité accroît avec sa richesse.
Vos dangers sont accrus [VOLT., Adél. IV, 5]
Mes désirs toutefois sont accrus de moitié, Depuis que j'ai connu votre ardente amitié [MAIR., Soph. IV, 1]
La beauté de l'infante était beaucoup accrue [LA FONT., Fiancée.]
En termes de droit, revenir au profit de quelqu'un. La part des absents accroît aux présents.
S'accroître, v. réfl. Prendre de l'accroissement. Cette propriété s'est accrue entre mes mains. Rome s'accroît de la ruine d'Albe. Sa famille s'accrut d'une fille. Ton courage ne fera que s'accroître. Sa réputation s'accroissait de jour en jour.
Mes ans se sont accrus, mes honneurs sont détruits [RAC., Mith. III, 5]
Cet amour s'est longtemps accru dans le silence [ID., Mithr. I, 1]
Rome s'accroissait, mais faiblement [BOSSUET, Hist. I, 7]
Je sais qu'il [ton état] doit s'accroître, et que tes grands destins Ne se borneront point chez les peuples latins [CORN., Hor. I, 1]

REMARQUE

  • Accroître, v. n. se construit avec l'auxiliaire avoir et l'auxiliaire être. Dans le premier cas on pense à l'acte d'accroissement ; dans le second, à l'état d'accroissement. Ses richesses ont accru par un heureux coup de bourse ; ses richesses sont accrues à un point incroyable.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Les humes le rei sont venu devant le rei David, si lui ont dit : Deus accreissed le num Salemun sur le tuen [, Rois, 226]
    E vit Judas et si frere que li mal sunt acreü en la terre [, Machab. I, 3]
  • XIIIe s.
    Quant il furent acreü de gent, si s'esbaudirent plus et chevauchierent plus seürement que devant [VILLEH., 155]
    De chou [ce] que vous iestes accreü, est il biel [beau] à monseigneur [H. DE VAL., 16]
    La gent nostre seigneur va tousjours acroissant, Et li Turs orguillous forment amenuisant [, Ch. d'Ant. VIII, 1350]
    Li peuples comencha à accroistre, et guerres et maltalent furent commencié [BEAUMANOIR, XLV, 31]
    Vous en acrestroiz [accroîtrez] votre pris [, Rom. de la Poire]
    Se cist s'amie eüst creüe, Moult eüst sa vie accreüe [, la Rose, 15970]
    Guillaumes, par la grace de Dieu, rois des Romains et toudis acroisans [DU CANGE, augustus.]
  • XIVe s.
    Donques est delettacion bonne chose, car tout bien en est acreu [ORESME, Eth. 296]
    Encore acroist la misere par la memoire du bon temps passé [ID., ib. 22]
  • XVe s.
    Naturellement la plus part des gens ont l'œil ou à s'accroistre ou à se saulver [COMM., I, 9]
    Il combattoit pour gens qui ne l'accreurent jamais, pour service qu'il leur fist [ID., VIII, 9]
  • XVIe s.
    Les nuisibles herbes s'accroissans parmi, au vide qu'elles y treuvent, le suffoquent [O. DE SERRES, 113]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. acreisser ; espagn. acrecer ; ital. accrescere ; d'accrescere, de ad, à, et crescere (voy. CROÎTRE).

accroître

ACCROÎTRE. (Il se conjugue comme CROÎTRE.) v. tr. Augmenter, rendre plus grand, plus étendu. Accroître son bien, son revenu. Accroître un parc, un jardin; l'accroître de beaucoup, de la moitié. Accroître sa puissance, sa gloire, sa réputation, son autorité. Cette ville s'est fort accrue par son commerce.

S'ACCROÎTRE ou ACCROÎTRE, intransitif, signifie Aller en augmentant, devenir plus grand. Sa fortune s'accroît tous les jours. Son bien, son revenu accroît tous les jours.

Il se dit, en termes de Droit, d'une Chose qui revient au profit de quelqu'un par la renonciation ou l'empêchement d'une autre personne. Entre colégataires, la portion de l'un accroît à l'autre; la part de l'héritier renonçant accroît à ses cohéritiers. On dit à peu près dans le même sens Cette portion de terre est accrue à son champ, à son héritage par alluvion, par atterrissement.

accroitre

Accroitre, act. penacut. Augere, Adaugere, Exaugere, Auctare.

Accroitre la honte, Ignominiam auctare.

Accroitre sa vie, Ampliare aetatis spatium.

Accroitre et augmenter les anciennes amitiez, Afferre accessionem ad veteres necessitudines.

Accroitre et augmenter ses biens, Prolatare rem, rem familiarem augere, Locupletare.

Les uns ont accreu et augmenté la ville en une maniere, et les autres en l'autre, Alius alia via ciuitatem auxerunt.

Accroitre et augmenter son labeur, Laborem et studium intendere.

Accroitre la frontiere du Royaume, Fines imperij proferre.

Accroitre le bien public, Amplificare rem publicam.

Le temps accroit le prix et valeur des livres, Arrogat annus pretium chartis.

Cela accroitra fort et augmentera nos maux, Hoc erit nostrorum malorum ingenti accessioni.

Les ennemis s'accroissent et multiplient, ou renforcent, Accessionem faciunt.

Dieu te vueille accroitre en honneur et gloire, Macte esto hac grauitatis gloria, B. ex Plinio.

Dieu vueille t'accroitre cette vertu qui reluit en toy, Macte virtute esto.

Accroitre les biens et honneurs de quelqu'un, Augere et ornare fortunas ac dignitatem alicuius.

Accroitre la magnificence et seigneurie d'autruy, Astruere aliquid magnificentiae et dignitati alterius.

Accroitre de la moitié, Duplicare.

Accroitre d'un an l'exercice de l'office, Annum Magistratui addere.

Accroitre et augmenter l'envie qu'on a sur nous, Inuidiam adaugere, Auctiorem facere.

De plus en plus accroitre, Magis ac magis augere.

S'accroitre, Incrementum capere, Accrescere, Augescere.

S'accroitre aux champs, Rus amplificare praediorum rusticorum accessione.

Les estudes s'accroissent par liesse, Proueniunt studia hilaritate.

L'ire s'accreut si fort que, etc. Eo ira processit vt, etc.

accroître


ACCROîTRE ou ACROîTRE, v. a. et n. Dans le Dict. Gramm. on met acrêtre, et a-kroâtre; 2e lon. 3e e muet. M. de Wailly (Rich. Port.) ne met qu'Acroitre. Voyez ACCROIRE. — Brebeuf le fait rimer avec conoître et Crebillon avec naître.
   Le bruit de mes travaux vous le fera conoître;
   Vous résoudre à les voir, ce seroit les acroître.
       Bréb.
Crebillon fait dire à Idoménée, parlant de son amour.
Si, depuis mes malheurs, je ne l'ai pas vu naître;
   Malgré mes maux, du moins, je le sens bien s'acroître.
   Rem. M. de Wailly dit que acroître (sans doute quand il est neutre et sans régime) prend indifféremment être ou avoir pour auxil. (il a acru, ou il est acru.) L'Acad. n'en parle point. Je crois le 2d. plus usité.
   1°. ACROîTRE, au neutre et à l'actif, est peu usité; il se dit plus communément avec le pron. pers. s'acroître; il s'acroit, il s' est acru. — Au figuré, l'actif est plus en usage.
   Tes discours superflus acroissent mes ennuis.       Mol.
  Ses bontés, ses vertus acroissent sa puissance.
      Anon.
2°. S'ACROîTRE se dit aussi plus au figuré qu'au propre. "Sa fortune s'acroit. "Sa gloire, son crédit, son pouvoir s'acroissent tous les jours. = 3°. En termes de droit, il signifie revenir à... "Si l'un des princes meurt, sa portion acroîtra aux deux autres, et sera partagée entr'eux. Moreau.
   4e. S'ACROîTRE régit élégamment la prép. de dans des phrases semblables à la suivante. "Je vous verrois heureuse, écrit une mère à sa fille; pourrois-je ne pas l'être? Ah! mon bonheur s'acroîtroit du vôtre, et toute la satisfaction qu'éprouveroit votre coeur, rejailliroit dans le mien. L'Abé Reyre, École des Demoiselles.

Traductions

accroître

increase, accrue, aggrandize, augment, enlarge, build up, enhance, extendaangroeien, doengroeien, groeien, latengroeien, toenemen, uitbouwen, uitbreiden, vergroten, doen toenemen, vermeerderenהרבה (הפעיל), תגבר (פיעל), הִרְבָּה, תִּגְבֵּרeskalierenaccrescere增加증가ökaเพิ่ม (akʀwatʀ)
verbe transitif
augmenter accroître la production

accroître

[akʀwatʀ] vt → to increase [akʀwatʀ] vpr/pass → to increase