acculer

(Mot repris de acculées)

acculer

v.t. [ de cul ]
1. Pousser contre un obstacle qui empêche de reculer : Ils l'avaient acculé au fond de l'impasse.
2. (à) Mettre dans l'impossibilité de se soustraire à une situation fâcheuse : Ses créanciers l'ont acculé à la faillite

acculer

(akyle)
verbe transitif
1. personne mettre dans l'impossibilité de reculer acculer un ennemi dans une impasse
2. figuré obliger qqn à qqch acculer qqn à la faillite

acculer


Participe passé: acculé
Gérondif: acculant

Indicatif présent
j'accule
tu accules
il/elle accule
nous acculons
vous acculez
ils/elles acculent
Passé simple
j'acculai
tu acculas
il/elle accula
nous acculâmes
vous acculâtes
ils/elles acculèrent
Imparfait
j'acculais
tu acculais
il/elle acculait
nous acculions
vous acculiez
ils/elles acculaient
Futur
j'acculerai
tu acculeras
il/elle acculera
nous acculerons
vous acculerez
ils/elles acculeront
Conditionnel présent
j'acculerais
tu acculerais
il/elle acculerait
nous acculerions
vous acculeriez
ils/elles acculeraient
Subjonctif imparfait
j'acculasse
tu acculasses
il/elle acculât
nous acculassions
vous acculassiez
ils/elles acculassent
Subjonctif présent
j'accule
tu accules
il/elle accule
nous acculions
vous acculiez
ils/elles acculent
Impératif
accule (tu)
acculons (nous)
acculez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais acculé
tu avais acculé
il/elle avait acculé
nous avions acculé
vous aviez acculé
ils/elles avaient acculé
Futur antérieur
j'aurai acculé
tu auras acculé
il/elle aura acculé
nous aurons acculé
vous aurez acculé
ils/elles auront acculé
Passé composé
j'ai acculé
tu as acculé
il/elle a acculé
nous avons acculé
vous avez acculé
ils/elles ont acculé
Conditionnel passé
j'aurais acculé
tu aurais acculé
il/elle aurait acculé
nous aurions acculé
vous auriez acculé
ils/elles auraient acculé
Passé antérieur
j'eus acculé
tu eus acculé
il/elle eut acculé
nous eûmes acculé
vous eûtes acculé
ils/elles eurent acculé
Subjonctif passé
j'aie acculé
tu aies acculé
il/elle ait acculé
nous ayons acculé
vous ayez acculé
ils/elles aient acculé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse acculé
tu eusses acculé
il/elle eût acculé
nous eussions acculé
vous eussiez acculé
ils/elles eussent acculé

ACCULER

(a-ku-lé) v. a.
Pousser dans un accul. Les chiens avaient acculé le sanglier.
Le prince d'Orange se retrancha à la hâte [à l'abbaye de Pure] et se repentit bien de s'y être laissé acculer si promptement [SAINT-SIMON, 11, 126]
Fig. Acculer quelqu'un, le mettre dans l'impossibilité de répondre, d'agir.
S'acculer, v. réfl. S'adosser. Poursuivi par quatre hommes, il s'accula contre la muraille et se défendit.
En termes de manége, le cheval s'accule lorsque, arrivé sur ses voltes, il marche de côté en rapprochant sa croupe du centre ; lorsqu'il recule vers un obstacle et y reste fixé contre la volonté du cavalier ; ou encore lorsqu'il se jette brusquement sur les jarrets au moment où on l'arrête.

REMARQUE

  • Dans les premières éditions de son dictionnaire, l'Académie tolérait l'expression d'acculer ses souliers ; mais les dernières ne permettent plus que le verbe éculer. Acculer s'est dit autrefois en ce sens (voy. l'historique).

HISTORIQUE

  • XIII. s.
    Or donc, Bernart, qui fors rains as, Va, si t'accule à cel huiset, Et si l'entr'ovre un petitet [, Ren. 13345]
  • XVIe s.
    ....où se sied et accule, Et là, seant, en toute pars specule [MAROT, IV, 48]
    Il se veaultroyt par les fanges, acculoyt [mettait à cu, éculait] ses souliers [RAB., Garg. I, 11]
    De sa lance, rompoyt ung huis, enfonceoyt ung harnois, aculoit une arbre [ID., Garg. I, 23]
    Où Dragut se voyant aculé et amusant les chrestiens de quelque petit fort.... [D'AUB., Hist. I, 39]

ÉTYMOLOGIE

  • Accul.

acculer

ACCULER. v. tr. Pousser quelqu'un dans un endroit où il ne puisse plus reculer. Il le poursuivit l'épée à la main et l'accula contre la muraille. Notre armée était acculée à la montagne. Se voyant poursuivi par quatre hommes, il s'accula contre la muraille et se défendit longtemps.

Il se dit aussi en parlant des Sangliers, des loups, des renards, etc. Les chiens avaient acculé le sanglier, le loup, le renard. Le blaireau était acculé dans son terrier. Fig., Acculer quelqu'un à une difficulté, à une impossibilité, et elliptiquement, Acculer quelqu'un. Il est acculé aux expédients.

En termes de Manège, Le cheval s'accule, Il ne va pas assez en avant à chacune des voltes.

acculer

Acculer, actif. acut. Composé, Est renger et mettre sur le cul, et par consequent arrester et empescher de passer outre, comme, Il a acculé un proces qui estoit en beau chemin, In medio curriculo remoram admouit liti.

Acculer un homme, c'est le reduire en telle necessité, qu'il ne scache par où evader, Ad incitas aliquem redigere.

Acculer un soulier, c'est l'estallonner, l'egarronner.

acculer


ACCULER ou ACULER, v. a. Pousser quelqu'un et le réduire en un endroit où il ne puisse plus reculer. [Aculé; 3e é fer. tout bref.] Il la poursuivit, et l'acula contre la muraille... — s'aculer: "se voyant poursuivi par quatre hommes, il s'acula contre la muraille, et se défendit long-temps.
   *ACULER un soulier est un gasconisme: on dit, éculer. Desgr.

Synonymes et Contraires

acculer

verbe acculer
1.  Placer dans une fâcheuse situation.
2.  Pousser dans un coin.
coincer, presser, serrer -familier: rencogner.
Traductions

acculer

corner

acculer

festkehren

acculer

[akyle] vt
acculer qn à, acculer qn contre [+ mur] → to drive sb back against; [+ rive, frontière] → to drive sb back to
acculer qn dans → to corner sb
acculer qn dans un coin → to corner sb
acculer qn à la démission → to drive sb to resign
acculer qn à la faillite → to drive sb into bankruptcy
acculer qn à faire qch → to force sb to do sth