accusé, ée

ACCUSÉ, ÉE

(a-ku-zé, zée)
Part. passé. Accusé d'un crime. Accusé d'aspirer au trône.
Les vents, les mêmes vents si longtemps accusés Ne te couvriront pas de ses vaisseaux brisés ? [RAC., Iph. V, 4]
Un homme, justement accusé d'adultère, vint lui demander s'il lui était permis de se justifier par serment [FÉN., Philosophes, Thalès.]
Selon vous, on est coupable dès qu'on est accusé ; un soupçon mérite la mort [ID., Tél. XX]
Accusé, accusée, s. m. et f. Celui, celle qui est accusé en justice. C'est lui qui est l'accusé. Se consacrer à la défense des accusés.
Qui fonde vos soupçons ? de vains cris ? de faux bruits ? Quels sont les accusés ? ... [M. J. CHÉN., Charles IX, IV, 4]
Dieu, jugez entre nous ; Les accusés tremblants sont ici devant vous [DUCIS, Lear, III, 8]
Accusé de réception, mot d'écrit par lequel on reconnaît avoir reçu une lettre, un paquet.