ache

ACHE

(a-ch') s. f.
Plante ombellifère qui ressemble au persil.
Le front couronné d'ache toujours verte, nous nous excitions à jouir de la vie [CHATEAUBR., Mart. 150]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Nous disons quand quelcun est bien malade et en grand danger de la vie, qu'il ne lui fault plus que l'ache, c'est à dire la sepulture, pour ce que nous avons accoustumé de couronner les sepultures des morts avec ceste herbe [AMYOT, Timol. 35]

ÉTYMOLOGIE

  • Apium, du grec.

ache

ACHE. n. f. T. de Botanique. Plante de la famille des Ombellifères qui ressemble au persil. Dans certains jeux de la Grèce, on donnait une couronne d'ache au vainqueur.

ache

Ache, m. penac. Tantost signifie une herbe que les Latins appellent, Apium, ou Olus atrum, Tantost et en matiere d'arpentage une figure de champ raccourcie aux deux tenans ou abboutissans, ou à l'un d'iceux. Ainsi l'on dit une piece de terre, vigne, bois, pré ou pastis, tenant un abboutissant en ache à telle autre piece, Limes decurtatus ac in obliquum vergens, voyez Hache.

L'ache n'est pas bonne à manger, Ad cibos non admittitur apium.

ache


ACHE. Pénult. longue dans lâche, tâche et les autres, dont l'â porte un accent circonflexe; et la même quantité se conserve devant la terminaison masculine; lâcher, tâcher. Hors de là, brève; tache, (souillure,) moustache, vache, il se cache. D'OLIV.

ache


ACHE, s. f. [1ere br. 2ee muet.] Herbe qui ressemble au persil.