actif, ive

ACTIF, IVE

(a-kti-f, ti-v') adj.
Qui est agissant, diligent, laborieux. Homme actif. Actif à la guerre. Vieillesse active et occupée. Se montrant si actif dans ces événements.
.... et là, plus actif, volant vers ces remparts, De ses soldats surpris il charme les regards [BRIFAUT, Ninus, II, I, 4]
Mais refroidis, ami, ton âme trop active [M. J. CHÉN., Gracq. III, 2]
Cruel dans l'indolence, actif en sa mollesse, Sa vile ambition s'aigrit par la paresse [DUCIS, Macb. II, 6]
Par extension, en parlant des choses qui agissent avec promptitude, avec force, avec énergie. Remède actif. Poison actif.
Quelques sucs bienfaisants dont la puissance active Rappelle en notre esprit sa vertu fugitive [DUCIS, Lear, IV, 5]
Part active, rôle qu'on joue, action qu'on a. Il a pris, il a eu une part active dans ces événements.
En matière de dévotion, vie active, celle qui consiste dans les actes extérieurs de piété, par opposition à vie contemplative, qui consiste dans les sentiments et dans les affections de l'âme.
En affaires, dettes actives, sommes dont on est créancier, par opposition à dettes passives, celles dont on est débiteur.
En parlant d'élections, avoir voix active et passive, avoir droit d'élire et d'être élu.
En philosophie, qui agit ou qui a la vertu d'agir, par opposition à passif. Principe actif. Qualités actives. Le feu est une force active. Ils attribuaient la force à la partie active de la matière. L'âme étant active de sa nature.
Citoyen actif, celui qui jouit des droits politiques.
En parlant de l'armée, service actif, temps durant lequel un soldat est sous les drapeaux.
Terme de grammaire. Se dit des verbes et des participes exprimant une relation de syntaxe dans laquelle le complément du verbe lui est joint sans préposition. À un autre point de vue, le verbe actif est celui qui exprime une action, et se décompose en verbe qui ne reçoit pas de complément direct : il agit, il court ; c'est le verbe neutre des grammairiens ; et en verbe qui reçoit un complément direct sans préposition : il aime son fils ; c'est le verbe transitif direct de plusieurs grammairiens. Se dit aussi de ce qui a rapport, de ce qui est propre à ces verbes, à ces participes. Voix actives.
Ce mot a une signification active [BOSSUET, Nouv. myst. réf.]
10° S. m. L'actif, la voix active. Conjuguer l'actif d'un verbe.
11° S. m. Somme dont on est créancier. Balance de l'actif et du passif.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    [Je] vos ai pieça jà descovert Com ceste lasse vie active Si me tout [ôte] la contemplative [BENOIT, II, 12179]
  • XIVe s.
    L'autre est vie civile et attive [ORESME, Eth. V, 9]
    Aucuns excellens et bien bezoignans selon vie attive tiennent que felicité est honnour [ID., ib.]
    Elle sert de bon cuer Dieu en la vie active, Et très devotement en la contemplative [, Girart de Ross. V. 2697]
  • XVIe s.
    J'ay, sans offense de poids, passifve ou actifve, escoulé tantost une longue vie [MONT., IV, 167]
    Il ne faut estre aux affaires retif ; La royauté est un metier actif [RONS., 652]
    Et estoit sa chaleur active aux affaires de la chose publique jà toute refroidie [AMYOT, Pompée, 64]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. actiu ; de activus, de agere, agir (voy. AGIR).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ACTIF.
    11° Ajoutez : En un sens plus général, l'actif est l'ensemble de ce que l'on possède, le total de ce dont on est propriétaire, y compris les créances.