adage

adage

n.m. [ lat. adagium ]
Maxime ancienne et populaire empruntée au droit coutumier ou écrit : « Nul n'est censé ignorer la loi » est un adage.

adage

(adaʒ)
nom masculin
proverbe ancien un adage populaire

ADAGE

(a-da-j' ; l'a de da, qui se prononce comme dans cage, se prononçait autrefois comme dans âge : Chifflet, dans sa grammaire qui est de la fin du XVIIe siècle, dit qu'on prononce a-dâ-ge) s. m.
Sentence, dire populaire. Qui aime bien châtie bien, est un adage.
Suivant l'adage, il faut cacher sa vie ; Je ne suis plus qu'un vieil ermite, un ours [MILLEV., Épigr. l'Indépendant.]

ÉTYMOLOGIE

  • Adagium, de ad, vers, et agere, pousser : sentence qui pousse vers, conseil.

adage

ADAGE. n. m. Proverbe, sentence populaire. C'est un vieil adage. Ne parler que par adages.

Un adage de droit se dit pour désigner un Principe universellement admis en matière de jurisprudence.

adage

Adage, Adagium, adagij, Adagio, adagionis, Prouerbium.

adage


ADAGE, s. m. [2e br. 3ee muet.] Proverbe, maxime. Ce mot est vieux, et il ne s'emploie plus que dans le style comique ou critique. "C'est là (à la Pologne) qu'il faut renvoyer les partisans de cet adage inconcevable de Montesq., qui est que, pour qu'un Empire soit bien constitué, il faut que sans cesse le pouvoir y arrête le pouvoir. Linguet. Dans le Rich. Port. on le met sans remarque. L'Acad. dit qu'il n'a guère d'usage qu'en plaisanterie et dans cette phrâse: on dit en commun adage. Je crois que cette phrâse est encore plus vieille que le mot.

Synonymes et Contraires

adage

nom masculin adage
Énonciation d'une règle.
aphorisme, apophtegme, dicton, formule, maxime, pensée, précepte, proverbe -littéraire: sentence.
Traductions

adage

adage

adage

ordsprog

adage

[adaʒ] nmadage
l'adage selon lequel ... → the adage that ...