adhérent, ente

ADHÉRENT, ENTE

(a-dé-ran, ran-t') adj.
Qui tient à une chose, qui y est collé. Une pierre adhérente à la vessie.
Terme de botanique. Adhérent se dit du calice ou de l'ovaire quand ces organes sont soudés.
S. m. Celui qui est du sentiment, du parti de. Il avait perdu tous ses adhérents.
Les miracles, dernière ressource des adhérents d'un chef malheureux [VOLT., Mœurs, 108]
Jules II excommuniait Jean d'Albret, comme adhérent du concile de Pise [ID., Mœurs, 114]
En mauvaise part, ses fauteurs et adhérents. Il ne se met qu'après son substantif.

SYNONYME

  • ADHÉRENT, ATTACHÉ, ANNEXÉ. Une chose est adhérente à une autre naturellement, par une disposition naturelle : l'écorce est adhérente au bois. Une chose est attachée à une autre par des liens indépendants et étrangers : les voiles sont attachées au mât. Une chose est annexée à une autre par une simple jonction morale, effet de la volonté et de l'institution humaine : pays annexé à la France ; acte annexé à la minute ; le sacerdoce auquel la royauté était annexée.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Les guerres, les batailles et les rencontres que ces deux rois et leurs adherens et aidans avoient eu l'un et l'autre [FROISS., II, III, 18]
  • XVIe s.
    J'esperois qu'en bref cette reverie, ne trouvant nul adherent, s'evanouiroit [CALV., Inst. 25]
    Quant au senat, Lycurgus l'establit premierement de ceulx qui furent adherens à son entreprise [AMYOT, Lyc. 53]

REMARQUE

  • Il serait peut-être mieux d'écrire adhérant, puisque c'est le participe de adhérer pris adjectivement ; et de réserver adhérent pour le substantif. Mais l'Académie écrit adhérent, précédent, pour le substantif comme pour l'adjectif.

ÉTYMOLOGIE

  • Adhaerens, de adhaerere, adhérer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ADHÉRENT. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
    Les amis dudit Perressons.... et pluseurs autres leurs complices banniz, et autres leurs adherens (1346) [VARIN, Archives administr. de la ville de Reims, t. II, 2e part. p. 1021]