adminicule

ADMINICULE

(ad-mi-ni-ku-l') s. m.
Terme de jurisprudence. Ce qui, sans former une preuve complète, contribue à faire preuve. Il n'y a pas de preuves formelles, il n'y a que des adminicules.
Dans le langage général, secours.
Nous sommes obligés d'avoir recours à des secours étrangers, à des règles, à des principes, à des instruments ; tous ces adminicules sont des ouvrages de l'esprit humain [BUFF., Animaux]
S. plur. Ornements qui entourent la figure sur une médaille.

ÉTYMOLOGIE

  • Adminiculum, échalas, et, en général, toute espèce d'appui, de ad, à (voy. à), et miniculum, radical dont on a donné deux étymologies : 1° manicula, petite main, de là aide, appui ; 2° le radical min, qui se trouve dans eminere, prominere. Ce mot semble de même racine que minister (voy. MINISTRE).

adminicule

ADMINICULE. s. m. T. de Jurispr. Ce qui ne forme pas une preuve complète, mais qui contribue à faire preuve, dans une affaire civile ou criminelle. Il n'y a pas de preuves formelles, il n'y a que des adminicules. C'est un grand adminicule.

adminicule


ADMINICULE, s. m. [dern. e muet, tout bref.] L'Acad. ne l'admet qu'en termes de Pratique et de Médecine, pour, ce qui aide à faire preuve en justice, et ce qui sert à faciliter le bon effet d'un remède. — On commence à le faire passer dans le langage ordinaire. "L'éloquence et la justice, sans être des ressources infaillibles, ne sont pas toujours des adminicules inutiles. Linguet. "Sans ces airs méphitiques, les fumiers les plus forts ne sont qu'un adminicule très-médiocre pour animer l'acroissement des végétaux. Frommel, de la cultûre du trèfle. — À~ quoi n'apliquera-t-on pas le mot adminicule, puisqu'on le dit du fumier?

Traductions

adminicule

אסמכתא (נ)