admonition

(Mot repris de admonitions)

admonition

n.f. [ du lat. admonere, avertir ]
Litt. Avertissement fait à qqn sur sa conduite : Une sévère admonition observation, remontrance

ADMONITION

(a-dmo-ni-sion) s. f.
Action d'admonéter. L'admonition a été abolie.
Avertissement.
Après avoir inutilement tenté près de moi les admonitions charitables, Marcellin employa les mesures sévères [CHATEAUBR., Mart. 132]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et s'il n'obeist à l'ammonission, il doit estre escommeniés publiquement [BEAUMANOIR, XI, 13]
  • XVIe s.
    Que ceux qui sont rebelles à son admonition soient notés et marqués afin que chacun les fuie [CALV., 298]
    Sachant que sa femme estoit retrouvée par l'admonition du bon archidiacre [MARGUER., Nouv. 61]
    Amonition [O. DE SERRES, p. 26]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. amonicio ; ital. ammonizione ; de admonitio, de ad, à (voy. à), et monitio, monition (voy. ce mot).

admonition

ADMONITION. n. f. Avertissement. Après plusieurs admonitions.

admonition

Admonition, Monitum, vel Monitio, Admonitio.

Recevoir les admonitions qu'on nous fait, Locum admonitionibus relinquere.

admonition


ADMONITION, s. f. [Admoni-cion, en vers ci-on, tout bref.] Action d'admonéter, avertissement. Acad. — On le disait autrefois des avertissemens qui nous sont faits dans l'Écriture Sainte, et par les Pasteurs de l'Église. La Touche lui done encore ce sens, usité peut-être chez les Protestans. Il témoigne aussi qu'on le disait des avertissemens secrets qu'un Père fait à ses enfans: mais il avertit, qu'au sentiment de l'Académie, il n'a guère plus d'usage qu'en style de pratique. Dans la dern. édition, elle le met sans remarque. — Je pense qu'il peut être employé ailleurs heureusement.

Synonymes et Contraires

admonition

nom féminin admonition
Littéraire. Avertissement fait à quelqu'un.
compliment, congratulation, félicitation.
Traductions

admonition

ammonimento