adolescent, ente


Recherches associées à adolescent, ente: dictionnaire, la prime jeunesse

ADOLESCENT, ENTE

(a-do-lè-ssan, ssan-t') s. m. et f.
Celui, celle qui est dans l'âge de l'adolescence.
Se dit surtout des garçons, et alors souvent en plaisantant. Un jeune adolescent.
L'essai et l'apprentissage d'un jeune adolescent qui passe de la férule à la pourpre et dont la consignation a fait un juge, est de décider souverainement des vies et des fortunes des hommes [LA BRUY., 14]
Adj.
Encore adolescent il avait quitté Rome [ARN., Mar. à Mint. 1, 2]
Mérovée est ardent, et la pitié naissante Bientôt mène à l'amour une âme adolescente [LEMERC., Fréd. et Brun. I, 2]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Quelle hardiesse te meut, o jeune adolescent royal, ne quelle fiance presumes tu de mettre la mayn aux nymphes [J. LEMAIRE, dans PALSG. p. 351]
  • XVIe s.
    L'ardeur du courroux que l'on sent Au premier age adolescent, Me fit trop nicement t'escrire [RONS., 454]

ÉTYMOLOGIE

  • Adolescens, de adolescere, croître, de ad, à (voy. à), et olescere, olere, croître. Quelques-uns ont rattaché ce radical au terme grec signifiant entier (voy. SOLIDE pour ce mot) ; mais l'opinion préférable est celle de Benfey, I, 70, qui le rattache à alere, nourrir (voy. ALIMENT), de même racine qu'un radical grec qui indique je fais croître, d'où le verbe grec faire croître ; radical qui appartient aussi aux mots congénères : gothique, alds, qui a crû, âgé (voy. ALDERMAN) ; allem. alt ; âgé ; celt. altruim, nourrir, alt, nourriture.