adultéré

adultère

ADULTÈRE. adj. des deux genres. Qui viole la foi conjugale. Époux adultère. Commerce adultère. Amour adultère. Femme adultère.

Il se dit quelquefois, par extension, dans le style oratoire ou poétique, des Choses qui offrent un mélange vicieux. Mélange adultère. Assemblage adultère.

Il s'emploie aussi comme nom; et alors il se dit de Celui, de celle qui viole la foi conjugale. Ni les fornicateurs ni les adultères ne posséderont le royaume des cieux.

adultère

ADULTÈRE. n. m. Violation de la foi conjugale. Commettre un adultère. On les surprit en adultère.

Double adultère, L'adultère qu'un homme marié et une femme mariée commettent ensemble. Enfant né d'un double adultère.

adultere

Adultere, Adulter, Moechus, Stuprator.

Le fait d'adultere, Adulterium, Stuprum, Moechia.

Atteint et convaincu d'adultere, Stupri compertus.

Se garder d'estre adultere, Libidines suas a coniugibus aliorum cohibere.

Qui est engendré par adultere, Adulterinus.

Commettre adultere, Moechissare, Adulterium facere, Adulterare et Adulterari.

adultère


ADULTèRE, adj. et s. m. et f. [2e br. 3e è moy. et long. 4e e muet.] Qui viole la foi conjugale. — Suivant l'Acad. il ne se dit guère dans l'adjectif que des femmes: Une femme adultère. — s. m. crime de celui ou de celle qui viole la foi conjugale. L'adultère est un des plus grands crimes. — s. m. et f. un adultère, une adultère. "Ni les fornicateurs ni les adultères n'entreront dans le Royaume des Cieux.
   Rem. Au propre, adultère se dit des persones et des chôses: une femme adultère; une flamme adultère. Au figuré, il ne se dit que des chôses.
   D'où peut venir ce mêlange adultère
   D'adversités, dont l'influence altère
   Les plus beaux dons de la terre et des Cieux.
       Rouss.
    Pourquoi de tant d'honneur et de tant de misère,
    Réunit il dans moi l'assemblage adultère?
       L. Rac.
"Quelle malignité a donc produit ce mêlange adultère de la licence et du génie? L'Ab. Boulogne.
   Cet adjectif peut précéder ou suivre, au goût du Poëte et de l'Orateur. On pourrait dire l'adultère mêlange; l'adultère assemblage: mais une adultère femme serait insuportable. Ce serait aussi une affectation de le faire précéder dans le discours ordinaire.