afféterie

(Mot repris de afféteries)

afféterie

[ afɛtri] n.f. [ de l'anc. verbe affaiter, façonner ]
Litt. Manières affectées ou prétentieuses dans le comportement, le langage : Elle s'exprime toujours sans afféterie

AFFÉTERIE

(a-fé-te-rie) s. f.
Recherche mignarde dans les manières ou dans le langage.
Eut recours aux regards remplis d'afféterie [LA FONT., la Coupe]
Dont l'œil rit mollement avec afféterie [RÉGNIER, Sat. IX]
Rien ne se refuse dans les embrassements d'une femme artificieuse.... les moindres de ses afféteries emportaient les grâces des criminels [BALZAC, le Prince, ch. X]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    J'eus honte que mes caprioles et affecteries de cour me fissent entrer sans barbe où ces vieillards estoient refuzés [D'AUB., Hist. I, 154]
    Vous n'estes point subjecte à faire des affaiteries [coquetteries] comme la plupart d'elles font [CARL., VI, 36]
    Langage sans affeterie [tromperie] [AMYOT, Lyc. 44]

ÉTYMOLOGIE

  • Affété.

afféterie

AFFÉTERIE. n. f. Manière précieuse de parler ou d'agir. Il y a trop d'afféterie dans tout ce qu'elle fait. Les afféteries d'une coquette, d'une précieuse. L'afféterie du style.

afféterîe


AFFÉTERîE, s. f. [Aféterî-e, 2e é fer. 3e et 5e e muet, 4e long.] Manière affétée de parler ou d'agir dans la vue de plaire. Voy. AFFÉTÉ et AFFECTÉ.

afféterie

*AFFÉTERIE [2e é fer.] Lisez: Afèterie; 2e è moy.

Synonymes et Contraires

afféterie

nom féminin afféterie
Littéraire. Manières affectées.
Traductions

afféterie

Gezier

afféterie

affectation, air

afféterie

afekto