affamer

(Mot repris de affamons)

affamer

v.t.
Faire souffrir de la faim en privant de nourriture : L'armée tentait d'affamer les assiégés

affamer

(afame)
verbe transitif
nourrir ne pas donner de nourriture à qqn pendant longtemps Ce dictateur a affamé son peuple pendant des années.

affamer


Participe passé: affamé
Gérondif: affamant

Indicatif présent
j'affame
tu affames
il/elle affame
nous affamons
vous affamez
ils/elles affament
Passé simple
j'affamai
tu affamas
il/elle affama
nous affamâmes
vous affamâtes
ils/elles affamèrent
Imparfait
j'affamais
tu affamais
il/elle affamait
nous affamions
vous affamiez
ils/elles affamaient
Futur
j'affamerai
tu affameras
il/elle affamera
nous affamerons
vous affamerez
ils/elles affameront
Conditionnel présent
j'affamerais
tu affamerais
il/elle affamerait
nous affamerions
vous affameriez
ils/elles affameraient
Subjonctif imparfait
j'affamasse
tu affamasses
il/elle affamât
nous affamassions
vous affamassiez
ils/elles affamassent
Subjonctif présent
j'affame
tu affames
il/elle affame
nous affamions
vous affamiez
ils/elles affament
Impératif
affame (tu)
affamons (nous)
affamez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais affamé
tu avais affamé
il/elle avait affamé
nous avions affamé
vous aviez affamé
ils/elles avaient affamé
Futur antérieur
j'aurai affamé
tu auras affamé
il/elle aura affamé
nous aurons affamé
vous aurez affamé
ils/elles auront affamé
Passé composé
j'ai affamé
tu as affamé
il/elle a affamé
nous avons affamé
vous avez affamé
ils/elles ont affamé
Conditionnel passé
j'aurais affamé
tu aurais affamé
il/elle aurait affamé
nous aurions affamé
vous auriez affamé
ils/elles auraient affamé
Passé antérieur
j'eus affamé
tu eus affamé
il/elle eut affamé
nous eûmes affamé
vous eûtes affamé
ils/elles eurent affamé
Subjonctif passé
j'aie affamé
tu aies affamé
il/elle ait affamé
nous ayons affamé
vous ayez affamé
ils/elles aient affamé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse affamé
tu eusses affamé
il/elle eût affamé
nous eussions affamé
vous eussiez affamé
ils/elles eussent affamé

AFFAMER

(a-fa-mé) v. a.
Priver de vivres, faire souffrir de la faim. Affamer une ville, l'ennemi.
Quand Porsenna affamait les Romains dans leurs murailles.... [BOSSUET, Hist. III, 6]
Terme de pêche. Attirer à l'aide d'un appât les sardines à fleur d'eau, à l'endroit où on tend un filet.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Je ne manjai pieça, toute sui afamée [, Berte, XLVI]
    Si fil se sont à lui clamé Que batu sont et afamé [, Ren. 486]
    Renart à porpenser s'est pris, Et dit que il est fox naïs, Se einsi se let afamer [, ib. 23535]
    Grant grace nous fist nostre Seigneur que il nous delivra, laquelle [ville] nous ne deussions pas avoir prise sans affamer [JOINV., 216]
    Et ce poons nous voir tout cler, pource que par affamer la prist le roy Jehan au tens de nos peres [ID., ib.]
    [Le demon] qui nos tenoit en grief servage, Qui venoit les armes [âmes] tenteir, Et n'en voloit panre [prendre] autre gage, Pour les chetives affameir En sa chartre antive et ombrage [RUTEB., II, 11]
  • XIVe s.
    Il fit vilainement ceux dedens afamer, Dont ilz se commencerent moult à espoanter [, Guesclin. 1202]
  • XVe s.
    Il les pensoit plutost avoir par affamer que par assaut [FROISS., I, I, 139]
    L'intention des Anglois estoit de tenir ces Escots là endroit assiegés.... et les cuidoient bien affamer en leur pays [ID., I, I, 42]
    Monseigneur, pour Dieu merci ! prenez garde dessus vostre fils, car il s'affame là en la prison où il git [ID., II, III, 13]
  • XVIe s.
    Au contraire Alexandre affamé d'avarice [RONS., 664]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, afahant, affamé ; bourguig. efanti, efaimai ; provenç. afamar ; ital. affamare ; de ad (voy. à) et fames, faim (voy. FAIM).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • AFFAMER. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
    ... Li castiaus ne puet Estre affamés en nule guise ; Por nient ont la ville assise [assiégée] [, Perceval le Gallois, V. 3766]

affamer

AFFAMER. v. tr. Réduire à la faim par la suppression des vivres. Affamer une ville, une place, une province, tout un pays. Vous ne faites que l'affamer en lui donnant si peu à manger.

Le participe passé AFFAMÉ, ÉE, s'emploie aussi comme adjectif. Prov. et fig., Ventre affamé n'a point d'oreilles, Un homme qui a faim n'écoute guère ce qu'on lui dit, les représentations qu'on lui fait.

Il s'emploie même comme nom. C'est un affamé.

AFFAMÉ, adjectif, signifie au figuré Qui a de l'avidité pour quelque chose, qui souhaite quelque chose avec ardeur. Être affamé de gloire, affamé d'honneurs, affamé de nouvelles.

affamer

Affamer une ville, Famem inferre ciuitati.

affamer


AFFAMER, v. a. [Afamé; 3eé fer. tout bref.] 1°. Oter, retrancher les vivres; affamer une place, une province. — 2°. Causer la faim. "Vous ne faites que l' affamer en lui donant si peu à manger. = 3°. Affamer son écriture, la rendre trop déliée, trop maigre. — Affamer un habit, un ameublement, y épargner l'étoffe. — Dans ces deux derniers sens, son usage ordinaire est au participe. Voy. AFFAMÉ.
   Etre affamé, au propre, se dit sans régime: au figuré, il régit l'ablat. (la prép. de) Alexandre était affamé de gloire et de triomphes. On ne dit pas: il est affamé de pain, de viande, etc. On dit affamé tout seul.

Synonymes et Contraires

affamer

verbe affamer
Faire souffrir de la faim.
Traductions

affamer

הורעב (הופעל), העריב (הפעיל), הֶעֱרִיב, הֻרְעַב

affamer

aushungern

affamer

starve

affamer

sulte

affamer

굶어

affamer

[afame] vt → to starve