affecté, ée

AFFECTÉ, ÉE

(a-fè-kté, ktée) part. passé et adj.
Qui a de l'affectation, où il y a de l'affectation. Ce qui est affecté déplaît ou ne plaît pas longtemps. Geste affecté. Style affecté. On n'aime pas une prononciation affectée.
Marchant d'un pas affecté [BOSSUET, Vall. 2]
Vous dites que vous êtes incompatible avec cette personne, que toutes ses manières semblent affectées pour vous aigrir [MASS., Car. Pardon des off.]
Si je n'avais à sa mine affectée Lu de sa passion les signes évidents [RÉGNIER, Élég. II]
Des termes qui, sans être étudiés ni affectés, me font concevoir les plus hautes idées de l'être divin [BOURD., Pensées, t. I, p. 421]
Simulé. Douleur affectée. Avec une déférence affectée.
La fausse délicatesse de goût et de complexion n'est telle au contraire, que parce qu'elle est feinte et affectée ; c'est Émilie qui crie de toute sa force sur un petit péril qui ne lui fait pas peur [LA BRUY., 11]
Attribué, assigné, imputé. Les fonds affectés à cette dépense. Les eaux étaient affectées à l'arrosement.
Suivant l'intention de ce système, les fonds [du roi] doivent être affectés sur tous les revenus du royaume, de quelque nature qu'ils puissent être [VAUBAN, Dîme, p. 132]
On ne s'avisa de bâtir cette ville que pour assurer la mémoire de Bucéphale, et, par conséquent, elle est affectée à l'honneur des chevaux [FONTEN., Démétrius, Érostrate.]
En termes de spiritualité, tombant sous le coup de.
Je me déclare prévaricateur, c'est-à-dire transgresseur affecté de la loi.... Vous êtes des blasphémateurs affectés du Dieu véritable [MASS., Car. Rechute.]
Ému, touché. Plus affecté qu'il n'était convenable. Affecté par ce récit jusqu'aux larmes.
En termes de médecine, affligé. Affecté d'un catarrhe.
Notre malade est attaqué, affecté, possédé de cette sorte de folie [MOL., Pourc. I, 11]

SYNONYME

  • AFFECTÉ, APPRÊTÉ, COMPOSÉ. Ces trois termes, qui ne sont que peu synonymes, ne se touchent que parce qu'ils désignent un changement que l'on fait à dessein dans sa propre manière d'être. Affecté est des trois le plus général ; on est affecté de toutes les façons, tandis que l'on n'est composé ou apprêté que d'une seule. Celui qui est composé a l'apparence de la gravité ; celui qui est apprêté a de la roideur, comme la toile gommée ou la dentelle empesée, et est dépourvu d'aisance.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • AFFECTÉ. Ajoutez :
  • Terme d'algèbre. Équation affectée, par opposition à équation pure, équation renfermant diverses puissances de l'inconnue ; locution en usage au XVIIe siècle, introduite par Viète, et aujourd'hui inusitée.