agiau

(Mot repris de agiaux)
Recherches associées à agiaux: agios

AGIAU

(a-ji-ô) s. m.
Sorte de pupitre sur lequel le doreur place le livret qui contient les feuilles d'or.
Familièrement, colifichet de femme. Les agiaux de la mariée de village, affiquets, bijoux. Terme vieilli. Voilà bien des agiaus et une longue kirielle, se dit d'un long discours, d'une longue affaire. En somme, mot peu usité aujourd'hui

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Ci poés vos trover les agies [portraits] des douze apostres assis [WILARS DE HONECORT, Planche 2 de l'album.]
  • XVe s.
    Faut-il faire tant d'agios ? Commencez, mes petits deablos [ARNOUL GRESBAN, Mystère de la Passion.]
    Après un grand tas d'agios [façons], se part la compagnie de l'hermite, et vindrent à l'hostel tout devisant [LOUIS XI, Nouv. XI]
  • XVIe s.
    Je ne veidz oncques tant de sandeaulx, tant de flambeaulx, de torches, de glimpes et d'agiaux [RAB., Pant. V, 10]

ÉTYMOLOGIE

  • Origine incertaine ; à moins qu'on ne veuille y voir, comme l'ont dit quelques-uns, un mot grec souvent répété dans des prières ou litanies. Il est possible aussi que agies de Wilars vienne de ce mot grec et signifie un portrait de saint.