agiotage

(Mot repris de agiotages)

agiotage

n.m.
Spéculation frauduleuse sur les fonds publics, les changes, les valeurs mobilières.

AGIOTAGE

(a-jio-ta-j') s. m.
Trafic sur les effets publics, jeu sur la hausse ou la baisse, manœuvre pour faire hausser ou baisser les fonds publics, ou faire varier le prix de certaines marchandises en vue d'un profit.
L'agiotage a commencé au premier discrédit de la caisse des emprunts, s'est multiplié à mesure de l'augmentation des billets, et enfin est monté au comble par les opérations de notre banque [MELON, Essai politique sur le Commerce, XX]

ÉTYMOLOGIE

  • Agioter. " Agiotage pourrait bien n'être autre chose, dans sa signification ordinaire, que la manière de gagner par l'agio ; mais aujourd'hui il signifie cette espèce de commerce de papier qui ne consiste que dans l'industrie et dans le savoir-faire de celui qui l'exerce, par le moyen duquel il trouve le secret de faire tellement baisser ou hausser le prix du papier, qu'il puisse acheter à bon marché et revendre cher, " D'AGUESSEAU, Mémoire sur le Commerce des Actions de la Compagnie des Indes.

agiotage

AGIOTAGE. n. m. Spéculation sur l'agio et le change, et, par extension, sur toutes les valeurs, effets de commerce ou marchandises, mais seulement quand cette spéculation est accompagnée d'actes répréhensibles ou délictueux. Certaines personnes se sont enrichies par l'agiotage, d'autres se sont ruinées. L'agiotage sur les pièces d'or et d'argent. Se livrer à l'agiotage.

agiotage


AGIOTAGE, s. m. AGIOTER, v. n. AGIOTEUR, s. m. [Agi-otaje, oté, o-teur, tout bref; dern. e muet au 1er, é fer. au 2d.] Ces mots expriment l'action de vendre et d'acheter des billets, et sur-tout sur les fonds publics, pour en tirer un certain profit. "Il y a des agiotages usuraires: "Il s'est enrichi à agioter. "C'est un rusé agioteur.

Traductions