agnus


Recherches associées à agnus: agnus dei, argus

AGNUS

(a-gnus') s. m.
Cire bénite par le pape, sur laquelle est imprimée la figure d'un agneau. On donnait ces agnus aux petits écoliers qui disaient bien leur leçon.
Il est mort [Satan] ! disent tous les moines ; On n'achètera plus d'agnus [BÉRANG., Mort du Diable.]
Chercher à la fois Et les agnus de Rome et les faveurs des rois [VOLT., Lett. vers. 76]
Jusqu'au lever de l'astre de Vénus, Il reposait sur la boîte aux agnus [GRESSET, Ververt, ch. I]

ÉTYMOLOGIE

  • Agnus, agneau.

agnus

AGNUS. s. m. (Prononcez l'S finale.) On appelle ainsi Une cire bénite par le pape, sur laquelle est imprimée la figure d'un agneau. On donne aussi le même nom à de Petites images de piété ornées de broderie, et faites pour les enfants. Un bel agnus. Les religieuses donnent des agnus aux petites pensionnaires qui disent bien leur leçon.

agnus


AGNUS, s. m. [Ag-nuce, mouillez le gn, pron. très-bref l'e muet ajouté: il n'est là que pour marquer que l's finale se prononce.] Cire bénite par le Pape, sur laquelle est imprimée la figure d'un agneau. = Petite image de piété, ornée de broderie, et faite pour les enfans.