agrier ou agrière

AGRIER ou AGRIÈRE

(a-gri-é ou a-gri-êr') s. m. ou s. f.
Terme de droit ancien. Certaine quotité du produit d'un champ levée comme impôt. Des rentes seigneuriales, les unes sont fixées en argent, en grain, en volailles, etc.
et c'est à proprement parler ce qu'on appelle rentes seigneuriales ; les autres se lèvent en espèces lors de la récolte, à une certaine quotité, plus ou moins, selon la quantité des gerbes que la terre donne, et c'est ce qu'on appelle champart ou agrier [VAUBAN, Dîme, 71]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Ilz avoient prins sept quinteaulz de gerbes par droit d'agrier ou teraige [DU CANGE, agrarium.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. agreira ; bas-lat. agrerium, agreria, agrarium ; de agrarius (voy. AGRAIRE).