aider

(Mot repris de aidez)

aider

v.t. [ lat. adjutare ]
1. Fournir une aide, une assistance à : Nous l'avons aidé à déménager donner un coup de main assister, secourir seconder, épauler subventionner, soutenir
2. Contribuer à produire tel effet ; favoriser : La crise aidant, la consommation a baissé. La chaleur aide l'épidémie à se propager.
v.t. ind. (à)
Contribuer à qqch : Aider à la découverte de la vérité faciliter

s'aider

v.pr. (de)
Se servir, tirer parti de : Étalez la pâte en vous aidant d'un rouleau.

aider


Participe passé: aidé
Gérondif: aidant

Indicatif présent
j'aide
tu aides
il/elle aide
nous aidons
vous aidez
ils/elles aident
Passé simple
j'aidai
tu aidas
il/elle aida
nous aidâmes
vous aidâtes
ils/elles aidèrent
Imparfait
j'aidais
tu aidais
il/elle aidait
nous aidions
vous aidiez
ils/elles aidaient
Futur
j'aiderai
tu aideras
il/elle aidera
nous aiderons
vous aiderez
ils/elles aideront
Conditionnel présent
j'aiderais
tu aiderais
il/elle aiderait
nous aiderions
vous aideriez
ils/elles aideraient
Subjonctif imparfait
j'aidasse
tu aidasses
il/elle aidât
nous aidassions
vous aidassiez
ils/elles aidassent
Subjonctif présent
j'aide
tu aides
il/elle aide
nous aidions
vous aidiez
ils/elles aident
Impératif
aide (tu)
aidons (nous)
aidez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais aidé
tu avais aidé
il/elle avait aidé
nous avions aidé
vous aviez aidé
ils/elles avaient aidé
Futur antérieur
j'aurai aidé
tu auras aidé
il/elle aura aidé
nous aurons aidé
vous aurez aidé
ils/elles auront aidé
Passé composé
j'ai aidé
tu as aidé
il/elle a aidé
nous avons aidé
vous avez aidé
ils/elles ont aidé
Conditionnel passé
j'aurais aidé
tu aurais aidé
il/elle aurait aidé
nous aurions aidé
vous auriez aidé
ils/elles auraient aidé
Passé antérieur
j'eus aidé
tu eus aidé
il/elle eut aidé
nous eûmes aidé
vous eûtes aidé
ils/elles eurent aidé
Subjonctif passé
j'aie aidé
tu aies aidé
il/elle ait aidé
nous ayons aidé
vous ayez aidé
ils/elles aient aidé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse aidé
tu eusses aidé
il/elle eût aidé
nous eussions aidé
vous eussiez aidé
ils/elles eussent aidé

AIDER

(ê-dé)
V. a. Donner de l'aide. Aider quelqu'un de ses conseils, de sa bourse. Ainsi donc aidez-moi. Il l'aida à sortir d'embarras. Cette méthode aide la mémoire. Le télescope aide les astronomes dans leurs découvertes.
Parlez, mes frères, parlez ; je ne suis ici que pour aider vos réflexions [BOSSUET, Anne de Gonz.]
Hercule, lui dit-il, aide-moi ; si ton dos A porté la machine ronde, Ton bras peut me tirer d'ici.... Hercule veut qu'on se remue ; Puis il aide les gens.... [LA FONT., Fab. VI, 18]
Comptez-vous pour rien de servir votre roi, de l'aider dans tous les biens qu'il veut faire et de rendre tant de peuples heureux ? [FÉN., Tél. XI]
En quels lieux sommes-nous ? aidez mes faibles yeux [VOLT., Zaïre, II, 3]
Au lieu d'aider la grâce contre la tentation, vous aidez la tentation contre la grâce même, et vous détruisez celle-ci par l'autre [BOURD., Carême, p. 229]
Remettez à leurs bras les communs intérêts, Et n'aidez leurs desseins que par des vœux secrets [CORN., Cinna, I, 2]
V. n. Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
Il parut sensible à l'attention que j'eus de lui aider à sortir du bateau [J. J. ROUSS., Prom. 2]
Dans nos études, quand mon thème était fini, je lui aidais à faire le sien [ID., Confess. liv. I]
Serait-ce quelque chose où je vous puisse aider ? [MOL., Méd. malgré lui, I, 5]
Télémaque, voyant Mentor qui lui tendait la main pour lui aider à nager, ne songea plus qu'à sortir de l'île fatale [FÉN., Tél. VII]
J'aidai au Rhodien à se relever [ID., Tél. v.]
Ils lui aidaient à tromper le roi [ID., Tél. III]
Les hommes ne peuvent par leurs délibérations établir aucun bien effectif, si les femmes ne leur aident à l'exécuter [ID., t. XVII, p. 5]
Dois-je demeurer auprès de mon fils pour avoir soin de ses affaires et lui aider à gouverner ses États ? [Mme DACIER, Odyss. XIX.]
Il est toujours bien aise qu'on lui aide à se défaire de cette estime [FLÉCH., Serm. I, 347]
Le pape ne l'avait-il pas conjuré plusieurs fois de lui aider à porter le faix du monde chrétien ? [ID., Panég. I, p. 198]
Nous [les prêtres] sommes à Dieu, appelés à lui aider [ID., Serm. II, 254]
Sans lui tendre la main et lui aider à sortir de cet abîme [MASS., Car. Lazare.]
Ne point aider au mérite, faire servir la piété à son ambition [LA BRUY., 13]
[Vous] Aiderez aux Romains à faire essai d'un maître [CORN., Sertor. III, 2]
Pour aider à mon frère à vous persécuter [ID., Nicom. I, 1]
En parlant des choses.
Il fallait, en fuyant, ne pas abandonner Le fer qui dans ses mains aide à te condamner [RAC., Phèd. IV, 2]
Par mon commandement, la garde en fait de même, Et, se tenant cachée, aide à mon stratagème [CORN., Cid, IV, 3]
Le meuble et l'équipage aidaient bien à la chose [LA FONT., Fab. VII, 15]
Découvrir quels sont en nous les penchants qui ont aidé aux occasions et facilité nos chutes [MASS., Conf. Retr. curés.]
C'est une de ces choses à la vérité desquelles on est bien aise d'aider, et qui persuadent, parce qu'on y est favorable [FONTEN., I, 25]
Je ne sais où je vous ai vu ; votre mémoire aidera peut-être à la mienne [FÉN., Tél. VIII]
Aider à la lettre, pénétrer un sens qui n'est pas manifeste. On comprend le passage, mais il faut aider à la lettre. Cette façon de parler vient de ce que, dans les manuscrits, il y avait des abréviations qu'il fallait déterminer par le sens. Au figuré, aider à la lettre, c'est ou bien entrer dans l'intention de celui qui écrit, qui parle, ou bien altérer la vérité soit pour tromper, soit pour amuser. Dieu aidant, avec l'aide de Dieu.

PROVERBES

  • Aide-toi, le ciel t'aidera, c'est-à-dire, il faut soi-même s'évertuer.
  • Dieu aide à trois sortes de personnes, aux fous, aux enfants et aux ivrognes.
  • À qui se lève matin Dieu aide et prête la main.
S'AIDER, v. réfl.
Chacun s'aide soi-même. Je saurai m'aider.
S'aider de, se servir. Il s'aide de toutes ses armes. Qui ne peut s'aider de ses membres.
[Il] Crut qu'il fallait s'aider de la peau du renard [LA FONT., Fab. III, 3]
On ne connaît point la hauteur d'une étoile ; elle est, si j'ose ainsi parler, immensurable ; il n'y a ni angles, ni sinus, ni parallaxes dont on puisse s'aider [LA BRUY., 16]
S'aider, s'assister réciproquement.
Aidons-nous mutuellement, La charge des malheurs en sera plus légère [FLOR., Aveugle et Paralyt.]
.... mêlant nos douleurs, Nous nous aidions l'un l'autre à porter nos malheurs [RAC., Brit. I, 3]

REMARQUE

  • Aider veut la préposition à et l'infinitif : aider quelqu'un à payer ses dettes ; aidez-lui à soulever ce fardeau.

SYNONYME

  • AIDER à QUELQU'UN, AIDER QUELQU'UN. Les grammairiens ont essayé d'établir une distinction entre ces deux emplois, disant que aider à quelqu'un, c'est partager personnellement le travail, la peine de quelqu'un, tandis que aider quelqu'un est plus général et se dit de toutes les espèces d'aide. Mais, quand on examine la locution, Dieu aide aux fous et aux enfants, et la phrase de Bossuet. On doit s'aider les uns aux autres, il est clair que nulle différence n'est sensible. Et en effet, tout ce qu'il y a de différent, c'est que, dans l'un des cas, aider est verbe neutre, et dans l'autre, verbe actif.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Prudhon i ot pour son seigneur aider [, Ch. de Rol. III]
    Et lui aidez et pour seigneur tenez [, ib. XXVI]
    Si lui trouvez qui très bien lui aiut [, ib. LX]
    Chrestientet aidez à soutenir [, ib. LXXXVII]
    Respont li quens : Car lui alons aider [, ib. CXXV]
    Contre Franceis [je] lui sui venut aider [, ib. CLXXXIX]
    Dient Franceis : Dames Deus nous aït [, ib. CCXLIII]
    Il s'escria : Aïez nous, Mahom [, ib. CCLXVI]
    Aït vous Deus qui onques ne mentit [, ib. CXXXVIII]
  • XIIe s.
    Celui aidiez et s'honneur li gardez [, Roncisv. p. 18]
    J'en seroie aïdans [, ib. p. 27]
    Se m'aït Dex [, ib. p. 29]
    Si m'aiderez de [contre] Rollant le marquis [, ib. p. 30]
    Guenes repond : Bien i poez aidier [, ib. p. 35]
    Son bon auberc lui aident à vestir Si home liege [, ib. p. 55]
    [Vous] Qui de baston en estor vous aidez [, ib. p. 65]
    Les oz [armées] s'aprosment, Dex soit as nos [aux nôtres] aidans [, ib. p. 135]
    Mout ovre [opère] bien cui dame Dex aïue [, ib. p. 147]
    Quant du poing ne du bras [je] ne me puis plus aider [, ib. p. 195]
    Diex ! quant crieront outrée, Sire, aidiez à pelerin, Pour qui [je] sui espouvantée ; Car felon sont Sarazin [, Couci, Dame de Faiel]
    Ne nuls, fors vous, ne l'en peut bien aidier [aider en cet objet] [QUESNES, Romancero, p. 102]
    Mais [que] cil en ait l'honeur cui Dex voudra aidier [, Sax. IV]
    Bien lui sisrent [lui furent séantes] les armes, si s'en sut bien aidier [, ib. IV]
    Se vostre homme vous vuelent par droite foi aidier [, ib. VI]
  • XIIIe s.
    Et cil de Constantinoble leur venoient aidier en barges et en nés [nefs] [VILLEH., LXXII]
    Et cil qui l'avoient aidié à eschaper [ID., XLII]
    Or somes nous honis se nos ne leur aidons à prendre [ID., XLVIII]
    Onques gens ne se aidierent plus asprement sor mer [ID., XCVI]
    S'aidoient li uns l'autre contre les Arabis [, Berte, v]
    L'autres fut fleüteres, mout s'en sut bien aidier [, ib. X]
    Aïde Diex, fait-ele, qui feïs mer salée [, ib. XLVI]
    Ha Diex ! disoit chascuns, Sainte-Marie aïue [, ib. CXXXVIII]
    Et li apostoles le fist escumeniier par toute crestienté et tous ses aidans en toute maniere [, Chr. de Rains, p. 157]
    Car art aide moult à nature [, ib. 13804]
    Se de riens vous i puis aidier, Jà ne m'en quiers faire prier [, ib. 2815]
    Li sous-aagiés se pot aidier de ce qu'il n'estoit pas en aage de fere creantement ne convenence [BEAUMANOIR, XII, 35]
    Voz jurés, se Dix vos ahit, et li saint, et les saintes paroles qui sunt en cest livre [ID., XL, 6]
    Et moult de gent dient que le conte eust foulé la royne et le roy, se Dieu n'eust aidié au roy à cel besoing [JOINV., 202]
    Entre les autres, li manda que il estoit prest de li aidier à conquerre la terre sainte, et de delivrer Jherusalem de la main aus Sarrazins [ID., 211]
    Aides au droit, et soutien la querelle du poure jeusques à tant que la verité soit desclairiée [ID., 301]
  • XIVe s.
    Et avecques ce elle aide à faire et establir et composer loys humaines justes et proffitables [ORESME, Eth. Prol.]
    Car fiance n'aront, selon m'entencion, Que li un doie l'autre aidier à son beson [, Guesclin. 15776]
    .... Dieu dit : Aide toy, je te aideray ; Ou ce senon, je te fauldray ; Car cilz qui aidier ne se veult En grant poverte enfin se treult [trouve] [, le Livre des trois Rois]
  • XVe s.
    Et, si Dieu m'aist, le courage m'en sied trop bien que nous en viendrons à notre dessus.... [FROISS., I, I, 17]
    Et le convint retraire pour le vilain horion, et porter au logis, ainsi que celui qui ne se put depuis aider ni armer de grand temps [ID., I, 102]
    Malgré le propre roi et tous ses aidans [ID., I, I, 22]
    Le roy et son conseil monstroient de luy vouloir aider [COMM., VII, 1]
    Je ne pense pas que fussiez si peu courtois, que vous n'aidissiez à garder mon honneur [LOUIS XI, Nouv. XVIII]
  • XVIe s.
    Retirez-vous, et nous ayderons ici à Panurge [RAB., Pant. II, 25]
    Ainsi m'aid' Dieux [J. MAROT, V, 244]
    Mais il [le roi aux échecs] est tant de vous fortifié, Que tous perdrons du mat l'intelligence, Aïdant Dieu, vous et ma diligence [ST-GEL., p. 80]
    Cela ayderoit à continuer [MONT., I, 15]
    Homme, pour n'estre aydé que de l'experience et du naturel, d'un jugement bien net [ID., I, 256]
    Ils se sont aydez de l'eloquence plus que des armes [ID., I, 380]
    Ma façon n'ayde rien à la matiere [ID., III, 36]
    Il luy aida à gouverner et ordonner son royaume [AMYOT, Num. 2]
    Le jour de devant il avait receu un coup de pied de cheval en la cuisse, et encore qu'il ne se peust pas bien aider, il se feit neantmoins amener un cheval [ID., P. Aem. 32]
    Sa langue lui estoit un util, dont il se sçavoit très bien aider à faire de belles et grandes choses [ID., Arist. et Caton comp. 4]
    Aristides aida Themistocles son ennemy capital en ses plus beaux actes [ID., ib. 11]
    Si luy pria de la vouloir aider à faire la cuisine [ID., Philop. 3]
    La fortune aide aux hommes courageux [RONS., 601]
    Un gentil cœur aide tousjours autruy [ID., 640]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, aidier ; Berry, aïder, ajider ; provenç. adjudar, ajudar, agudar ; espagn. ayudar ; ital. aiutare (voy. AIDE). On dit souvent à Paris et dans les environs aïder en trois syllabes. Ménage, qui a noté aussi cette prononciation, recommande de prononcer aider en deux syllabes.

aider

AIDER. v. tr. Seconder de son assistance, de son secours. Aider quelqu'un dans ses besoins. Aider les pauvres. Aider quelqu'un de son bien, de son crédit. Je l'ai aidé toutes les fois qu'il a eu recours à moi. Je vous aiderai pour ce travail. Se faire aider par quelqu'un. Il faut s'aider les uns les autres.

Il se dit aussi des Choses. Cette méthode aide la mémoire.

Prov., Aide-toi, le ciel t'aidera, Il faut commencer par agir, quand on veut venir à bout de quelque chose.

Fig., Aidez-vous, Agissez, donnez-vous le mouvement nécessaire. Vous ne vous aidez pas, Vous restez inactif.

Dieu aidant, Avec l'aide de Dieu.

Aider à quelqu'un signifie Lui prêter une assistance momentanée, pour un objet déterminé, et le plus souvent pour un travail qui demande des efforts physiques. Aidez à cet homme qui plie sous la charge qu'il porte. Ce tour tend à vieillir. On dit encore Aidez- lui à soulever ce fardeau.

Aider à quelque chose, se dit de Ce qui concourt à l'exécution, à la réalisation de cette chose. Ceci aidera au succès de l'affaire.

Aider à la lettre, Suppléer à ce qui manque dans une phrase, dans un passage obscur ou défectueux.

S'AIDER DE signifie Se servir d'une chose, en faire usage, en tirer parti. On s'aide de ce qu'on a. S'aider bien d'une épée. S'aider bien d'un cheval. Il ne s'aide pas du bras droit.

AÏE! Interjection qui exprime la douleur. AÏE! Interjection qui exprime la douleur. Aïe! que je souffre! Aïe! vous me blessez!

aider

Aider, Iuuare, Adiuuare, Adiutare, Opitulari, Adiumento esse, Adiumentum dare, Adiumentum afferre, Adiumenta importare, Auxilium afferre, Adesse alicui, Auxilium portare, Opem ferre, siue afferre, Operam alicui dare, Operam praebere, Opem referre, Suppetias ferre, Ire opitulatum, Saluti esse alicui, Comministrare, Commodare alicui in re aliqua, Alicui auxilio venire, Auxiliari alicui.

Aider et secourir aucun, Mederi alicui, Aliquem tegere ac tueri, Adiumentum dare.

Aider à aucun de quelque chose qui luy defaut, Suggere, Suppeditare, Supplere.

Aider à quelqu'un et luy favoriser, Aliquem sustentare.

Aider à quelqu'un par tout, Nullo loco deesse alicui.

Aider à quelqu'un, et s'accommoder à son aage, AEtati alicuius seruire.

Aider à quelqu'un à estre Consul, Alicui ad Consulatum suffragari.

Aider à quelqu'un de tous les plaisirs qu'on peut, Aliquem suis officiis sustentare.

Aider quelqu'un de sa voix, ou rapport envers le Prince, Ornare suffragio.

Aider chacun en son tour, Orbe quodam societatis ambire sustentantem fouentemque eum qui indiguerit.

¶ Aider et servir à faire la guerre, Praestare operam in re militari.

Servir ou aider de beaucoup à quelque chose, Multum ad aliquid proficere.

Aider et defendre la cause d'aucun, Adesse alicui ad rem aliquam.

Il m'a aidé en la plus grande necessité que j'eusse, Opem attulit extremis temporibus.

Aider de toute sa peine, Nauare operam.

Aider les estudes d'aucun, d'aucune somme d'argent, Tributum studio alterius inferre, Conferre stipendium studio alterius.

Aider comme on a promis, Operam promissam dare.

Vertu et proprieté d'aider portant medecine, Auxiliaris vis.

J'ay dequoy m'aider en ma maison, Auxilia et suppetiae mihi sunt domi.

Vous vous pourrez bien aider de ce, Bene poteritis hoc vti.

S'aider l'un l'autre, Mutuas operas tradere.

S'aider d'aucun à se defendre, Vti defensore aliquo.

S'aider de la personne d'autruy à faire ce qu'on n'ose faire soy-mesme, Cauere sibi per aliquem.

S'aider des gents à son profit, Adiungere animos hominum ad vsus nostros.

S'aider de la peine d'autruy à faire quelque chose, Opera alterius vti ad rem aliquam.

S'aider de quelque parole qu'on a entr'ouy, comme si on nous eust donné expresse charge de l'aporter, Sermone aliquo pro mandatis abuti.

Si tu me puis aider aucunement, Si quid tu adiuuas.

Laisser à aider et defendre, Discedere a defendendis hominibus et subleuandis.

¶ Ainsi me vueille Dieu aider, Ita me Deus bene amet, Ita me dij iuuent, Ita viuam, Medius fidius, Ita mihi Deum propitium esse velim. B.

A l'aide de Dieu, Iuuante Deo.

Dieu aidant, Deo bene iuuante.

¶ Vous m'avez souvent aidé, Mihi frequentem operam dedistis.

Si nous ne nous aidons l'un l'autre, Nisi quae mihi in te, aut tibi in me est salus.

Elle m'a nié qu'elle eust à faire qu'il luy aidast, Eius operam mihi negauit se morari.

Crassus s'aidoit de la rigueur, et Antonius de l'equité, Ius Crassus, aequitatem Antonius vrgebat.

¶ Choses qui aident ceux qui veulent arracher et tirer quelque chose, Conamentum.

Ces choses ne nous aident en rien pour vivre plus joyeusement, Nihil haec afferunt, quo iucundius viuamus.

¶ Aide moy, Da dextram misero.

Aide moy en cecy, Communica mecum hanc prouinciam, Id amabo adiuta me.

Aide moy le moins du monde, Da mihi paullum operae.

¶ Cette racine aide fort et donne remede à la colique passion, Radix haec coeliacis praeclare facit, vel confert.

Qui ont aidé à piller l'heritage, Participes haereditatis diripiendae.

Estre aidé d'aucun et secouru, Auferre opem ab aliquo, Iuuari.

¶ Aidé l'un de l'autre, Alter ab altero adiutus.

Cela n'aide rien du monde à bien vivre, Illud ne minimi quidem est momenti ad bene viuendum.

¶ Il ne s'aide point de ses membres, Iners est membris, Captus est membris.

Il ne s'aide ou sert pas trop bien de ses deux pieds, Neutro pede satis vtilis.

Il prie qu'on luy aide à vivre, Subsidium rei familiari orat deprecandus. B. ex Tacito.

Qui aide, Adiutor, Administer, Auxiliarius.

Celle qui aide, Adiutrix.

aider


AIDER, v. a. et n. [édé, 2 é fer.] secourir, assister. — On écrivait autrefois ayder et l'on prononçait ei-de, et le peuple à Paris prononçait a-ïdé, en 3 syll.
   Rem. L'Auteur des Réflexions sur l' usage de la langue, cité par la Touche, fait une distinction judicieûse entre l'actif aider une persone, et le neutre aider à une persone. Celui-ci signifie proprement partager la peine avec, comme "il le pria de lui aider à porter sa charge. "Aidez un peu à ce pauvre homme. Mais si l'aide qu'on donne ne consiste pas à prendre sur soi-même une partie de la peine de celui qu'on secourt, on se sert de l'actif. Ainsi on dira d'une persone qui aura donné à quelqu'un une somme d'argent pour finir un édifice: "Il l'a aidé à bâtir sa maison; et non pas il lui a aidé — Sur ce pied là, il faudra donc dire que: "on doit s'aider les uns les autres, et non pas les uns aux autres, comme dit Bossuet. Dieu aide aux fous et aux enfans, est une phrâse consacrée, qui ne doit pas tirer à conséquence pour d'aûtres. — Avec les chôses aider à, fait fort bien: "Aider à la fortune de... aider à la lettre: "Il n'a pas peu aidé à cette affaire — *.
   Lui pouvez-vous aider à me perdre d'honeur?       Corn.
Et pouvez-vous l'aider, aurait été mieux.
AIDER actif a pour 2d. régime la prép. de: "Il faut aider les pauvres de son superflu; il ne peut s'aider de sa main droite; il s'aide de la plume, comme de l'épée.

Synonymes et Contraires

aider

verbe transitif aider
2.  Apporter un soutien financier.

aider

verbe transitif indirect aider
Traductions

aider

helfen, assistieren, beispringen, beistehen, mithelfen, unterstützen, zur Hand gehen, fördernhelp, aid, assist, abet, accomodate, accommodate, advance, attend to, avail, benefit, supportbijstaan, helpen, assisteren, baten, terzijdestaan, elpen, ijdragen (tot), ter zijde staanהגיש עזרה, הושיט יד, נטה שכם, נתן כתף, סייע (פיעל), סעד (פ'), עזר (פ'), תמך (פ'), נָתַן כָּתֵף, סִיֵּעַ, סָעַד, עָזַרassisteer, helpajudar, assistir, auxiliar, pomoć, socórrerhjælpeasisti, helpiayudar, asistir, auxiliarauttaasegítbantu, membantu, mendukunghjálpaaiutare, assistere, sorreggere, sovvenireadiutare, adiuvare, iuvarehjelpepomagać, pomócajudar, assistir, auxiliar, socorrerajutaпомогать, помочьhjälpa, biträdaβοηθώيُساعِدُpomocipomoći助ける(남을) 돕다ช่วยyardım etmekgiúp đỡ帮助Помощ (ede)
verbe transitif
apporter un soutien, une assistance à qqn aider qqn à faire qqch

aider

[ede] vt → to help
aider à qch → to help towards sth, to help sth
aider qn à faire qch → to help sb to do sth

aider_s'

[ede]
vpr/réfl → to help o.s.
aide-toi et le Ciel t'aidera → God helps those who help themselves
s'aider de → to use, to make use of
vpr/récip → to help each other
aide sociale nf (= assistance) → state aid