aiguillonné, ée

AIGUILLONNÉ, ÉE

(è-güi-llo-né, née, ll mouillées) part. passé.
Des bœufs aiguillonnés. Un homme aiguillonné par la faim. Des courages aiguillonnés par la nécessité. On dit le plus souvent aiguillonné par ; cependant en quelques circonstances on peut employer de : aiguillonné de désirs.
Terme de chasse. Se dit des fumées terminées en aiguillon.