aiguillonner

(Mot repris de aiguillonnerions)

aiguillonner

[ egɥijɔne] v.t.
(Souvent au passif) Inciter à l'action : L'opinion publique, aiguillonnée par les médias, réclame une enquête
éperonner, stimuler ; modérer, tempérer : Le capitaine aiguillonne son équipe

aiguillonner

(egɥijɔne)
verbe transitif
1. animal piquer avec un aiguillon aiguillonner un bœuf pour faire avancer la charrue
2. figuré inciter à l'action L'amour aiguillonne le monde.

aiguillonner


Participe passé: aiguillonné
Gérondif: aiguillonnant

Indicatif présent
j'aiguillonne
tu aiguillonnes
il/elle aiguillonne
nous aiguillonnons
vous aiguillonnez
ils/elles aiguillonnent
Passé simple
j'aiguillonnai
tu aiguillonnas
il/elle aiguillonna
nous aiguillonnâmes
vous aiguillonnâtes
ils/elles aiguillonnèrent
Imparfait
j'aiguillonnais
tu aiguillonnais
il/elle aiguillonnait
nous aiguillonnions
vous aiguillonniez
ils/elles aiguillonnaient
Futur
j'aiguillonnerai
tu aiguillonneras
il/elle aiguillonnera
nous aiguillonnerons
vous aiguillonnerez
ils/elles aiguillonneront
Conditionnel présent
j'aiguillonnerais
tu aiguillonnerais
il/elle aiguillonnerait
nous aiguillonnerions
vous aiguillonneriez
ils/elles aiguillonneraient
Subjonctif imparfait
j'aiguillonnasse
tu aiguillonnasses
il/elle aiguillonnât
nous aiguillonnassions
vous aiguillonnassiez
ils/elles aiguillonnassent
Subjonctif présent
j'aiguillonne
tu aiguillonnes
il/elle aiguillonne
nous aiguillonnions
vous aiguillonniez
ils/elles aiguillonnent
Impératif
aiguillonne (tu)
aiguillonnons (nous)
aiguillonnez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais aiguillonné
tu avais aiguillonné
il/elle avait aiguillonné
nous avions aiguillonné
vous aviez aiguillonné
ils/elles avaient aiguillonné
Futur antérieur
j'aurai aiguillonné
tu auras aiguillonné
il/elle aura aiguillonné
nous aurons aiguillonné
vous aurez aiguillonné
ils/elles auront aiguillonné
Passé composé
j'ai aiguillonné
tu as aiguillonné
il/elle a aiguillonné
nous avons aiguillonné
vous avez aiguillonné
ils/elles ont aiguillonné
Conditionnel passé
j'aurais aiguillonné
tu aurais aiguillonné
il/elle aurait aiguillonné
nous aurions aiguillonné
vous auriez aiguillonné
ils/elles auraient aiguillonné
Passé antérieur
j'eus aiguillonné
tu eus aiguillonné
il/elle eut aiguillonné
nous eûmes aiguillonné
vous eûtes aiguillonné
ils/elles eurent aiguillonné
Subjonctif passé
j'aie aiguillonné
tu aies aiguillonné
il/elle ait aiguillonné
nous ayons aiguillonné
vous ayez aiguillonné
ils/elles aient aiguillonné
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse aiguillonné
tu eusses aiguillonné
il/elle eût aiguillonné
nous eussions aiguillonné
vous eussiez aiguillonné
ils/elles eussent aiguillonné

AIGUILLONNER

(è-güi-llo-né, ll mouillées, et non pas è-güi-yo-né) v. a.
Piquer avec l'aiguillon. Aiguillonner les bœufs.
Fig.
Une ardente faim l'aiguillonne [A. CHÉN., Le Mendiant, 47]
Inciter, animer. Aiguillonner le courage. Le besoin aiguillonnera la paresse de cet homme.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    [Il] n'atent ne mais sul tens e leu De tolir à chacun son feu [fief] ; Sovent en est aguillonez, E de plusors amonestez [BENOIT, II, 8944]
  • XIIIe s.
    E li enemis de nature [le diable], qui d'autre chose n'avoit cure, Eguilonot et somoneit Celui que deceivre voleit [, Grégoire le Grand, p. 8]
  • XVIe s.
    La beaulté de l'acte en soy estoit ce qui plus le sollicitoit et l'esguillonnoit [AMYOT, Pélop. 57]
    Icelle humeur a une petite acrimonie piquante et aiguillonnante [PARÉ, XVIII, 1]
    Mais je ne sçay comment ce daemon de Jodelle.... M'aiguillonne, m'espoint, m'espouvante, m'affolle [DU BELLAY, VI, 41, recto]

ÉTYMOLOGIE

  • Aiguillon.

aiguillonner

AIGUILLONNER. v. tr. Piquer un animal avec l'aiguillon pour le faire marcher. Aiguillonner des boeufs.

Il s'emploie plus ordinairement au figuré et signifie Inciter à quelque chose. C'est un homme lent et paresseux, il faut un peu l'aiguillonner pour le faire agir. Aiguillonner le courage.

aiguillonner


AIGUILLONNER, v. a. [Egu-glio-né, et non pas, éghi-glio-né, comme on le dit dans le Dict. Gramm. mouillez les ll; 1re et dreé fer.] Il n'a guère d'usage qu'au fig. et signifie inciter à... Il y a de bons Auteurs qui pensent, dit-on dans le Dict de Trév., que quoique le terme d'aiguillon soit du bel usage au figuré, il n'en est pas de même d'aiguillonner, et qu'à sa place, il faut dire, exciter, provoquer. D'autres bons Auteurs pensaient différemment, puisqu'ils ont employé ce mot. Il est plus énergique et plus pitoresque que les verbes qu'on voudrait lui substituer. Et pourquoi se priver d'une expression figurée, qui peut être utile? C'est la trop grande délicatesse des Puristes, qui a apauvri la langue. Aujourd'hui aiguilloner est parfaitement bien établi, et il n'a plus de contradicteurs. "Il faut l'aiguilloner pour le faire agir. "La misère dans les bons esprits aiguillone la paresse.

Synonymes et Contraires

aiguillonner

verbe aiguillonner
1.  Piquer les bœufs.
Traductions

aiguillonner

pushen

aiguillonner

goad, prod

aiguillonner

spronare

aiguillonner

Sporn

aiguillonner

anspore

aiguillonner

박차

aiguillonner

sporre

aiguillonner

เดือย

aiguillonner

[egɥijɔne] vt → to spur on