ail

ail

[ aj] n.m. [ lat. allium ] [ails ou aulx].
Plante potagère dont le bulbe, à l'odeur forte et au goût piquant, est utilisé en cuisine.

AIL

(all, ll mouillées, et non aye) s. m.Au plur. aulx (ô).
Espèce d'oignon d'une odeur très forte, composé de plusieurs petites gousses réunies sous une seule enveloppe. Une tête d'ail, une gousse d'ail.
Tu peux choisir, ou de manger trente aulx, Ou... [LA FONT., Pays.]
Ne vous souvenez-vous plus des premiers consuls, dont les paroles sentaient les aulx et la viande crue ? [BALZ., Lettr. I, 9]
En termes de botanique, et considéré comme plante, il fait ails au pluriel. Il cultive des ails de plusieurs espèces
Ail de chien, nom vulgaire du muscari en grappe (liliacées).

PROVERBE

    Le mortier sent toujours les aulx, c'est-à-dire on se ressent toujours de son éducation, de ses anciennes habitudes, etc.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Trop tost se vante qui aulx plante [, Chans. historiques, Leroux de Lincy, t. I, p. 264]
    Tousjours le mortier sent les aulx [, ib. t. I, p. 323]
    Li ails vaut contre morsure de beste venimeuse, et por chou [cela] l'apele on triacle de vilains [ALEBRANT, f. 58]
    Tuit cil qui sont dehors Paris, et verdent à Paris auz, oingnons, poiraus.... doivent chascun quatre deniers l'an [, Liv. des Mét. 334]
    Ne lor lessasse demorer Vaillant ung ail, se ge peüsse, Que tout en ma borce n'eüsse [, la Rose, 13123]
    Ne qu'el n'ait pas ses levres ointes De sopes, d'aulx, ne de char grasse [, ib. 13515]
    Tant ot mangié bon buef as aus, Et du cras humé qui fu chaus, Que la pance ne fu pas mole, Ainz li tent com corde à citole [RUTEB., 282]
    Ne bone char de buef as auz [, Fabl. Barb. IV, p. 83]
  • XIVe s.
    On dit que compaignie ne vault un ayl pellé, S'amour et courtoisie n'y est et loyauté [, Guesclin. 862, var.]
  • XVe s.
    Oignons, aulx, pois, feves, olietes [FROISS., II, III, 35]
  • XVIe s.
    Il delaissera toutes espiceries, ails, oignons, etc. [PARÉ, V, 9]
    On fera essay premierement en y appliquant des aulx pilés dessus [ID., V, 21]
    Une gosse d'ails [FROISS., XV, 26]
    Le suc exprimé d'un ail cuit, meslé avec un peu d'aloé [ID., XVIII, 57]
    Teste d'ail [FROISS., XXIV, 27]

REMARQUE

  • Le pluriel aulx devient de moins en moins usité.

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. alh, aill ; catal. all ; espagn. ajo ; ital. aglio ; de allium ou alium.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    AIL. Ajoutez :
    Arbre à l'ail, nom de plusieurs plantes dont certaines parties exhalent une odeur d'ail, par exemple, le petiveria alliacea.
    Nom donné à une espèce de corps étranger qui se trouve dans le grain.
    Le grain à nettoyer tombe, de haut en bas, dans un courant d'air vertical suffisant pour enlever toutes les matières plus légères que le bon grain : l'ail, le blé germé, le blé noir... [, Mém. Soc. centr. d'agric. 1874, p. 477]

ail

AIL. (Il se prononce Aye.) n. m. Espèce d'oignon de la famille des Liliacées, d'une odeur et d'un goût très forts, composé de plusieurs petites gousses réunies sous une enveloppe commune. Une tête d'ail. Une gousse d'ail. Un gigot de mouton à l'ail. Frotter son pain d'ail. Sentir l'ail. Il y a des aulx cultivés et des aulx sauvages. Les botanistes disent également Ails, au pluriel. Il cultive des ails de plusieurs espèces.

ail

Ail, ou Aulx, Allium, voyez Aulx.

ail


AIL. Les noms terminés en ail, au sing. ont ordinairement leur pluriel en aux: travail, travaux, etc. Exceptez attirail, bercail, camail, détail, éventail, gouvernail, mail, poitrail, portail, serrail, qui n'ont pas de pluriel, ou dont les pluriels se forment par la simple addition de l's, attirails, détails, etc.
   Ail final est toujours bref, éventail, bercail, détail, etc. On apuye sur les plur. Eventails, bercails, détails. On mouille l'l finale. D'Oliv.

ail


AIL, s. m. [Monosyllabe bref. Pronon. ail, en mouillant l'l finale.] Espèce d'oignon d'une odeur très-forte, et qui vient par petites gousses. L'assemblage de ces gousses s'apelle tête d'ail.
   Rem. Plusieurs ont pensé et pensent encore qu'ail n'a pas de pluriel. Balzac et autres Auteurs, que Ménage apelle modernes, et qui sont à présent anciens, ont dit aux. L'Auteur des Réflexions, etc. soutient qu'on doit dire ails, et il avoue pourtant qu'il aimerait mieux dire, deux têtes d'ail, que deux ails. C'est, je crois, celui qui a le mieux rencontré. On conseille dans le Dict. de Trév. d'éviter de se servir du plur. L'Acad. avait d'abord mis aux; dans la dern. édit. elle met aulx; et cependant elle ne donne d'exemple que du singulier. — La Touche prétend avec Ménage qu'on ne dit ni ails, ni aux. M. de Wailly met aux, ou aulx. Le plus sûr donc est d'éviter de le dire, et de préférer deux têtes d'ail, à deux ails, ou aux ou aulx. — Ce qui est sûr, c'est qu'on dit l'haleine lui sent l'ail, et non pas les aulx, une gousse d'ail, un gigot de mouton à l'ail, froter son pain d'ail, etc.

Traductions

ail

garlicשום (ז), שׁוּם, שוםknoflook, lookчеснов лук, чесънallčesnekhvidløgKnoblauch, Lauchajloajovalkosipulifokhagymaaglioにんにく, 大蒜, ニンニク마늘alium, alliumhvitløkczosnekalhoai, usturoiчеснокcesnakčesenvitlökчасник大蒜, , 蒜头σκόρδοثَوْمčešnjakกระเทียมsarımsaktỏi大蒜 (aj)
nom masculin
plante au goût très piquant une gousse d'ail

ail

[aj] nmgarlic
ail doux nmsweet garlic