ailleurs


Recherches associées à ailleurs: d'ailleurs, par ailleurs

ailleurs

adv. [ du lat. [in] aliore [loco], [dans] un autre [lieu] ]
Dans un autre endroit : Ne cherchez pas ailleurs, j'ai ce qu'il vous faut ici
n.m.
Contrée éloignée ou mythique : Ce poème est une invitation à l'ailleurs.

d'ailleurs

adv.
De plus : Tu n'aimes pas l'opéra, et d'ailleurs l'interprétation n'était pas bonne.

par ailleurs

loc. adv.
D'un autre point de vue, d'autre part : Vous savez bien, par ailleurs, qu'elle refuse de le rencontrer en outre, de plus

AILLEURS

(a-lleur. L's ne se lie pas. Ailleurs on est mieux, prononcez : a-lleur on est mieux. Ayez soin de mouiller les ll et de ne pas dire, comme plusieurs, a-yeur. Ménage remarque que les badauds de Paris prononçaient a-li-eurs en trois syllabes, ce qu'il réprouve ; on entend encore quelquefois cette prononciation ; elle est très fautive) adv.
Dans un lieu autre que celui où l'on est. Ailleurs qu'au théâtre. Nulle part ailleurs. Vous êtes distrait, votre esprit est ailleurs.
Il les a envoyés se consoler ailleurs [SÉV., 153]
Il se lève déconcerté et chagrin et va dire ailleurs qu'il veut se remarier [LA BRUY., 5]
Ne le cherchez pas ailleurs que dans la maison de ce riche qu'il gouverne [ID., 5]
Partout ailleurs, en tout autre lieu.
Ailleurs, dans un autre passage, en parlant d'un livre. Nous avons dit ailleurs.... Ailleurs il est dit....
Chez une autre personne. Son cœur était donné ailleurs.
Il vous hait ; son âme ailleurs éprise.... [RAC., Andr. II, 2]
Quoi ! s'il aimait ailleurs, serais-je dispensée.... [CORN., Poly. III, 2]
[Cléante et sa femme] Chacun de sa part fait tout le plaisir et tout l'agrément des sociétés où il se trouve : l'on ne peut voir ailleurs plus de probité, plus de politesse... [LA BRUY., 5]
D'ailleurs, d'un autre endroit, d'un autre côté, au propre et au figuré. Vous croyez que ces fruits viennent de Touraine ; ils viennent d'ailleurs.
Nous dépendons des supérieurs ; ils dépendent d'ailleurs [PASC., Prov. 2]
Hermippe tire le jour de son appartement d'ailleurs que de la fenêtre ; il a trouvé le secret de monter et de descendre autrement que par l'escalier [LA BRUY., 14]
De plus, outre cela.
Et vous avez d'ailleurs Laodice en otage [CORN., Nicomed. V, 3]
Et d'ailleurs Polyeucte est d'un sang qu'on révère [ID., Poly. III, 5]
Pour le reste, du reste. Homme d'ailleurs plein de savoir.
Père injuste, cruel, mais d'ailleurs malheureux [RAC., Mithr. II, 6]
Nestor et Philoctète, ces deux capitaines d'ailleurs si sages et si expérimentés, n'étaient pas assez secrets dans leurs entreprises [FÉN., Tél. XVI]
Les commentateurs et les scholiastes, si fertiles d'ailleurs, si abondants et si chargés d'une vaine et fastueuse érudition dans les endroits clairs et qui ne font de peine ni à eux ni aux autres [LA BRUY., 14]
Par ailleurs, par une autre voie. Il faut faire venir vos lettres par ailleurs.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    En Normandie vint, aler aillors ne sout [, Rou, 2528]
    Ne ma joie ne peut venir d'aillors [, Couci, VII]
    Tant [j']ai en lui [elle] ferme assis mon courage, Qu'aillors [je] ne pense... [, ib. XI]
    Puisqu'allours [je] n'ai convoitise [d'amour] [, ib. p. 119]
    N'i a cel des messages [messagers] [qui] ne voussist [voulût] estre aillors [, Sax. XXVII]
    Après celui [ils] eslurent dant Garin le Pohyier ; [ils] Ne sorent la corone allors mieux emploier [, Sax. IV]
  • XVe s.
    Si ordonna le roi de France à garder le passage par où il convenoit que les Anglois passassent et non par ailleurs [FROISS., I, I, 277]
    Si monstre bien semblant que ailleurs sont ses pensées [, Bouciq. IV, ch. 6]
    Toutefois il eut semblables lettres par ailleurs [COMM., II, 5]
  • XVIe s.
    Prens t'en ailleurs [MONT., VI, 22]
    Des honnestes hommes d'ailleurs [ID., I, 37]
    Un homme qui pense ailleurs, ne... [ID., III, 55]
    Accident que l'on ne sçauroit referer ailleurs qu'à la faveur des dieux [AMYOT, P. Aem. 39]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. alhors ; non pas de alia hora, comme le veut Raynouard, mais de aliorsum, comme le dit Diez ; aliorsum pour alioversum, de alius, autre (voy. ALIÉNER), et versus, tourné (voy. VERSION).

ailleurs

AILLEURS. adv. de lieu. En un autre lieu. S'il ne se trouve pas bien où il est, que ne va-t-il ailleurs? Qu'il aille se pourvoir ailleurs. Vous chercherez inutilement ailleurs. Je le ferai venir d'ailleurs. La voie dont vous vous servez pour vos lettres n'est pas sûre, il faut les faire parvenir par ailleurs.

Être ailleurs, Ne pas prêter son attention. Répétez, je vous prie, j'étais ailleurs.

AILLEURS, en parlant d'un livre, d'un auteur, signifie Dans un autre passage. Nous avons dit ailleurs... On dit de même Cette expression, cette locution se trouve dans tel écrivain, et ailleurs, Et dans les ouvrages d'autres écrivains.

D'AILLEURS, loc. adv. D'une autre cause, par un autre motif. Vous lui attribuez mal à propos votre disgrâce, elle vient d'ailleurs. S'il le querelle sur un si mince sujet, c'est qu'il lui en veut d'ailleurs.

Il signifie encore De plus, pour le reste. Je vous dirai d'ailleurs... D'ailleurs, il faut considérer que... Cet historien, fort clair d'ailleurs, a mal expliqué cette partie de son sujet.

PAR AILLEURS, loc. adv. D'un autre côté, pour un autre motif, par un autre moyen. Je l'ai trouvé très irrité et, par ailleurs, décidé à se retirer.

ailleurs

Ailleurs, Alibi, Aliubi.

Cercher ailleurs, Quaerere foris.

Ailleurs envoyé, Alio missus.

D'ailleurs, Aliunde.

Prendre d'ailleurs, et s'en servir comme du sien, Mutuari.

Je reviendray par ailleurs, Alia reuertar.

ailleûrs


AILLEûRS, adv. [A-glieûr; 2e long. mouillez les ll.] Ménage dit que presque tous ceux de Paris prononcent a-lieur, et la Touche est surpris que Richelet ait fait cette faute dans son Dictionaire.
   = AILLEURS~, autre part. "On le souffre ici, ailleurs on ne le souffrirait pas. Il est quelquefois précédé de la prép. de: "Il est venu d'ailleurs, je le saurai d'ailleurs. Il ne faut pas le confondre avec dailleurs (outre cela, de plus.) Voy. plus bâs.
   Bien ailleurs, (en plusieurs endroits) me paraît une expression peu Française, quoique je l'aie trouvée dans deux Auteurs estimés. "À~ Salem, à Betsabée, à Hebron... et bien ailleurs. Pluche, qui l'emploie souvent. "On avoit oublié là, et l'on oublie bien ailleurs cette précaution. Linguet. Ces deux Auteurs sont Champenois: ne serait-ce pas un mot de leur Province? — Ailleurs que: "J'ai souvent trouvé, ailleurs que chez les Poëtes, des descriptions de fleûves qui roulent de l'or. Pluche. — Par ailleurs. "On me commande d'aller par ailleurs, (c. à. d. par un autre chemin.) Voit. "Ils pouvoient difficilement pénétrer dans la Perse par ailleurs. Montesq. Par ailleurs a raport au lieu; et je pense que Bossuet l'a mal employé dans la phrâse suivante; " * Elle n'avoit aucun besoin de ses grâces, étant pleine par ailleurs. Et un Auteur très-moderne: "Ils croient avoir par ailleurs les plus fortes preuves que, etc. Anon.
   D'AILLEURS (quelques-uns écrivent dailleurs sans apostrophe) de plus, outre cela, (synon.) De plus s'emploie lorsqu'il est seulement question d'ajouter encore une raison à celles qu'on a déja dites; d'ailleurs, lorsqu'il s'agit de joindre une autre raison, de différente espèce, à celles qu'on a déja raportées; outre cela, lorsqu'on veut augmenter, par une autre raison, la force de celles, qui suffiraient toutes seules.
   Construction. — Dailleurs peut quelquefois~ être placé après le verbe, mais le plus souvent il est à la tête de la phrâse, ou d'un des membres. "C' est un homme brusque, qui a d'ailleurs beaucoup de probité. "Tous vos amis vous en prient: d'ailleurs votre honeur y est intéressé. Dict. Gramm.

Traductions

ailleurs

anderswo, an einem anderen Ort, woanderselsewhereelders, ergensanders, ergens anderseldersandetsteds, ellersalilokeen, en otra parte, otra, parte, a/en otro sitio, en otro sitiomáshol, másuttaltrove, qualche altro posto (in qualche altro posto)alibiw innym miejscu, gdzie indziejalhures, em outro lugar, noutro lugarannanstans, annorstädes, någon annanstansαλλούفي مَكَانٍ آخَرjindemuualladrugdjeどこかよそで다른 곳에et annet stedв другом местеที่อื่นbaşka bir yerở nơi khác在别处другадеבמקום אחר (ajœʀ)
adverbe
1. dans un autre endroit Allons ailleurs.
2. de plus Je n'ai pas envie, d'ailleurs il est trop tard.
3. d'autre part Il dessine par ailleurs très bien.

ailleurs

[ajœʀ] advelsewhere, somewhere else
partout ailleurs → everywhere else
nulle part ailleurs → nowhere else
ici comme ailleurs → here as elsewhere
avoir la tête ailleurs
Je n'ai pas vu le feu rouge, j'avais la tête ailleurs → I didn't see the red light, my mind was elsewhere.
d'ailleurs (= du reste) → moreover, besides
par ailleurs (= d'autre part) → moreover, furthermore