aisement


Recherches associées à aisement: quarante

AISEMENT

(ê-ze-man) s. m.
Commodité. À son point et aisement, à ses bons points et aisements, à son aise, à son loisir. Vieux.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Si ferai je certainement, Se j'en puis avoir l'aisement [, la Rose, 21638]
    Je ne dis pas qu'en doigne [donne] quan qu'en a requesté, Mais selon l'aisement que Diex t'ara presté [J. DE MEUNG, Test. 370]
    Aisemens d'hostel, c'est assavoir vaissel où on met vin et tout aisement d'or et d'argent [DU CANGE, aisamenta.]
    Une place où ils pourront edifier à lor aisement une mareschaussée [ID., ib.]
    Entre les autres cozes que noz avons dites des aisements communs que cascuns doit avoir es quemins por aler et por venir pesivlement [BEAUMANOIR, XXV, 25]
  • XIVe s.
    Le prisonnier demanda pour Dieu au dit sergent qu'il le defferrast, pour aller faire son aisement [ses besoins] [DU CANGE, ib.]
    Louis fit fuir le dit sergent tout au hors de son lit, le poursuivit jusques à uns aisemens où il s'estoit retrait [ID., ib.]
  • XVe s.
    Vous veez tous les aisements de ceans ; veez là mon lit, et là sus gissent mes enfans [FROISS., II, II, 157]
    La tierce bataille eut le roi pour son corps, et grand foison, selon l'aisement où il estoit, de bons chevaliers et escuiers [ID., I, I, 284]
    Le deable, qui onques ne dort, resveilla ceux de Bruges à faire fossés pour avoir l'aisement de la riviere du Lis [ID., II, II, 52]
  • XVIe s.
    Heureuse fut d'honneur et d'aisement La chere espouse à un roy tant heureux [J. MAR., V, 88]

ÉTYMOLOGIE

  • Anc. franç. aisier, rendre facile (voy. AISÉ).

aisément

AISÉMENT. adv. D'une manière aisée. J'en viendrai aisément à bout. Je veux des chaussures que je puisse mettre aisément. Travailler aisément. Faire aisément des vers. Il change aisément d'avis. Vivre aisément. Ce cheval va aisément.

aisément


AISÉMENT, adv. AISEMENT, s. m. [La différence est dans la 2de. syll. qui est un é fer. au 1er, un e muet au 2d, 3e lon. en a le son d'an. Ezéman, Ezeman] Aisément, facilement. "Il travaille aisément, il en viendra aisément à bout.
   AISÉMENT se met ordinairement après le verbe. Pour varier on peut le mettre à la tête de la phrâse. "On reconnoît aisément, etc. "Aisément on reconnoît que Mde. de Genlis prend dans son propre coeur les couleurs fines dont elle peint les sentimens. Ann. Litt.
   AISEMENT est vieux. On le disait autrefois pour commodité: il n'est resté que dans cette phrâse proverbiale, à son point et aisement, à ses bons points et aisemens; à son aise, à son loisir, à sa commodité. — Aisement se dit encore d'un lieu de commodité, pratiqué dans une maison. Acad.