alarmé

alarme

ALARME. n. f. Signal pour faire courir aux armes ou pour appeler au secours. Chaude alarme. Fausse alarme. Sonner l'alarme. Canon d'alarme. Cloche d'alarme.

Il se dit d'une Émotion causée dans un camp, dans une place de guerre, à l'approche ou sur le bruit de l'approche des ennemis. Donner l'alarme. L'alarme est au quartier, est au camp. Les ennemis nous donnaient de fréquentes alarmes.

Il se dit figurément de Toute sorte de frayeur subite. Il a pris l'alarme bien légèrement. Vous nous avez donné une alarme bien chaude, bien des alarmes. Par cette nouvelle, il a porté l'alarme dans toute la famille.

Prov. et fig., L'alarme est au camp, se dit en parlant de Quelque chose qui met tout d'un coup plusieurs personnes en éveil et en émoi.

Il se dit aussi pour Inquiétude, souci, chagrin, et, en ce sens, il s'emploie souvent au pluriel. Il est toujours en alarme. La présence de cet homme dans la ville la tient en alarme. Il est dans de grandes alarmes, dans de terribles alarmes, dans de continuelles alarmes. Il n'est pas encore revenu de ses alarmes. On vivait alors au milieu des alarmes.

alarme

Alarme, C'est un mot militaire pour exciter un camp, une ville, une troupe à courir aux armes et s'armer pour resister à l'ennemy survenant, ou à un soudain danger. Il est imité du Latin Ad arma, mais le Latin est en pluriel, et le François en singulier, Conclamatio ad arma. Selon ce on dit, On a donné l'alarme au camp, Conclamatum est ad arma in exercitu, et, On a donné une fauce alarme, Falsa conclamatio ad arma edita est.

alarme


ALARME, s. f. [3e e muet, tout bref. Trév. écrit allarme, allarmer.] 1°. Cri, signal pour courir aux armes. Sonner l'alarme, donner l'alarme. = 2°. Émotion, causée dans un camp par l'aproche de l'ennemi, chaude alarme, fausse alarme. — On le dit, en ce sens, de toute sorte de frayeur et d'épouvante subite. = 3°. Au pluriel, inquiétudes, soucis, chagrin, crainte. "Il est dans de continuelles alarmes. "Il n'est pas encore revenu de ses alarmes.
   En alarme, adv. L'Acad. blâme Corneille d'avoir dit le peuple en alarmes au plur. et décide qu' il faut dire en alarme au singul. Sent. sur le Cid. Voy. ALLARME.