alcali

(Mot repris de alcalis)

alcali

n.m. [ ar. al-qily, la soude ]
Substance chimique dont les propriétés sont voisines de celles de la soude et de la potasse.
Alcali volatil,
ammoniaque.

ALCALI

(al-ka-li) s. m.
Plante marine qui produit la soude du commerce.
Produit salin de l'alcali réduit en cendres.
Toute substance qui a des propriétés analogues à celles de la soude. Chez les anciens chimistes, alcalis fixes, la soude et la potasse ; alcali volatil, l'ammoniaque.
Loin de donner aucun vestige d'alcali volatil [J. J. ROUSS., Ém. I]
En chimie, les alcalis sont des corps composés qui ont pour caractères distinctifs de verdir le sirop de violette, de rougir la couleur jaune de curcuma, de ramener au bleu les couleurs bleues végétales rougies par les acides, de remplir le rôle de base en présence des acides dans les combinaisons connues sous le nom de sels.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Des sels, comme ammoniac, alkali.... [PARÉ, XXV, 32]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. alcali ; de l'arabe al, le, et cali, nom de la salsola soda de laquelle on extrait l'alcali.

alcali

ALCALI. n. m. T. de Chimie. Substance qui a des propriétés chimiques analogues à celles de la soude, c'est-à-dire qui bleuit le tournesol rouge et se combine avec les acides pour former des sels. Les anciens chimistes ne connaissaient que trois alcalis, l'ammoniaque, la potasse et la soude : ils nommaient le premier alcali volatil, et les deux autres alcalis fixes. Les alcalis ont la plus grande tendance à s'unir avec les acides.

alcali


ALCALI, s. m. Mot arabe, qui signifie la soude. Ce mot est fort renomé en chimie, en médecine et en physique. On y parle beaucoup des acides et des alcalis. — Trév. et le Dict. Gramm. ont suivi l'ancienne orthographe. Alkali.

Traductions

alcali

Alkali, Laugensalz

alcali

leelis

alcali

alkali

alcali