alcoran

ALCORAN

(al-ko-ran) s. m.
Le livre qui contient la loi de Mahomet.
Ajouter un chapitre à l'alcoran [BOSSUET, Hist. II, 13]
Le glaive et l'Alcoran dans mes sanglantes mains Imposeraient silence au reste des humains [VOLT., Fanat. II, 5]
Pour moi, je lis la Bible autant que l'Alcoran [BOILEAU, Lutr. IV]
Familièrement. Je n'y entends pas plus qu'à l'Alcoran, je n'y entends rien.

REMARQUE

  • On dit aussi le Coran, et sans doute mieux, puisque al est l'article arabe et signifie le, ce qui fait avec notre article, une sorte de double emploi ; mais Alcoran est consacré par l'usage, et coran, bien que recommandé par les orientalistes, ne peut pas le bannir.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Turc ne serai vraiment, Car l'alcoran defent Le vin, qui n'est creé que pour l'humain usage [BASSELIN, XXIV]
  • XVIe s.
    Quand le deputé du Languedoc s'avança pour luy dire qu'il avoit tiré le plus beau et le meilleur de son propos de l'alcoran de Machiavel [FROUMENTEAU, Finances, III, p. 417]

ÉTYMOLOGIE

  • L'article arabe, al, et coran (voy. ce mot).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ALCORAN. - REM. Ajoutez :
  • 2. On met une majuscule à Alcoran et à Coran, comme à Bible.