algarade

algarade

n.f. [ esp. algarada, d'un mot ar. signif. « attaque à main armée » ]
Altercation vive et inattendue : Une algarade éclata devant le bar

algarade

(algaʀad)
nom féminin
dispute vive avoir une algarade avec qqn

ALGARADE

(al-ga-ra-de) s. f.
Incursion militaire.
J'ai rendu compte à M. Louvois de l'expédition que M. de Bellefonds a faite à Roncevaux, où il a marché avec 2000 hommes par ordre du roi, qui lui avait mandé d'aller faire une algarade aux Espagnols [, Mémoires de Foucault, Bibl. impér. Ms. suppl. fr. n° 150, f° 39 bis]
Vieilli en ce sens.
Vive sortie contre quelqu'un, insulte brusque, inattendue.
Le duc de Noailles ne pouvait plus souffrir les algarades et les scènes que je lui faisais essuyer [SAINT-SIMON, 470, 214]
Je ne me trompe point ! - Oui, ventrebleu, c'est moi, Vous venez de me faire une rude algarade [REGNARD, Légat. III, 7]
Mon basque les suivit avec les laquais de Clérante, qui leur firent une infinité d'algarades pendant les chemins [FRANCION, liv. VI, p. 255]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le duc, indigné de toutes les algarades que luy faisoit cet aventurier, jura.... qu'il ne le relascheroit jamais [, Mém. sur du G. ch. IV]
    Ayant apprins toutes les traverses et algarades [mauvais tours] qu'elle avoit jouées à son mari [DESPER., Contes, CXXVII]
    Pour lui donner une brave algarade [une gaillarde bienvenue] à une lieue ou deux de Nancy [CARL., VI, 44]
    Cette-ci avoit fait plusieurs algarades à Montal, lieutenant de Roi en la basse Auvergne, mesme lui aiant de nouveau deffait deux compagnies [D'AUB., Hist. II, 168]
    À la veuë et approche des asnesses, ils font mille algarades, desordonnans tout un marché [O. DE SERRES, 311]

ÉTYMOLOGIE

  • Portug. algazara, algarade, tintamarre ; espagn. algara, troupe à cheval, algarada, cris de gens de guerre qui se battent, algarear, crier, algazara, cri des Maures sortant d'une embuscade pour tomber sur l'ennemi ; basse latinité, algara, tumulte militaire, algaru, algarum, nom des expéditions militaires des Maures ; de l'arabe al, le, et gharet, expédition de cavaliers pour piller le territoire ennemi, de gâr, faire des incursions sur l'ennemi.

algarade

ALGARADE. n. f. Insulte faite brusquement, avec un certain éclat, sans sujet, ou pour un sujet très léger. Faire une algarade. Il lui a fait mille algarades. Il vint nous faire une algarade.

algarade

Algarade, f. penacut. Est une diction Arabique, qui signifie tumulte, emotion soudaine, course et infestation d'ennemis faite à l'impourveu. L'Espagnol dit Algarada, et le Persien Angareos, pour ce mesmes, estant la mutation de n, en l, fort aisée, Bononia, Bologna, Repentina incursio, Ex improuisa excursione tumultus.

algarade


ALGARADE, s. f. Insulte faite avec bravade. Acad. avec mépris. Trév. Il ne se dit que dans le style familier. "Il ne s'est retiré de cette maison, que parce qu'on lui faisoit mille algarades.

Synonymes et Contraires

algarade

nom féminin algarade
Altercation vive.
dispute, incartade, prise de bec, querelle, scène, sortie -familier: attrapade -littéraire: avanie -populaire: engueulade.
Traductions

algarade

dispute, quarrel

algarade

[algaʀad] nfrow, dispute