alibi

alibi

n.m. [ mot lat. signif. « ailleurs » ]
1. Moyen de défense par lequel un suspect prouve qu'il était présent en un autre lieu au moment où le délit dont on l'accuse a été commis : Tous les alibis seront vérifiés.
2. Ce qui sert de prétexte, d'excuse : Un travail à finir est un bon alibi pour échapper à ce dîner.

ALIBI

(a-li-bi) s. m.
Terme de palais. Présence d'une personne dans un autre lieu que celui où a été accompli le crime ou le délit dont on l'accuse. Plaider l'alibi. Au plur. les alibi.

REMARQUE

  • Il vaudrait mieux ne pas faire d'exception et écrire au pluriel des alibis ; d'autant plus que l'Académie, pour ce genre de mots, n'est pas partout conséquente avec elle-même, et qu'elle écrit des bonis, des macaronis, des parolis. On trouve d'ailleurs, dans d'anciens textes, alibis au pluriel (voy. ALIBIFORAIN).

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Et, se desrobant, vint en diligence trouver le roi en son camp, afin de témoigner, par cet alibi, qu'il n'estoit assistant à ce forfait [YVER, p. 621]

ÉTYMOLOGIE

  • Alibi, ailleurs, de alius, autre, et ibi, ici (voy. Y).

alibi

ALIBI. n. m. Mot emprunté du latin, signifiant Ailleurs. En termes de Jurisprudence criminelle, Présence d'une personne dans un lieu autre que celui où a été commis le crime ou le délit dont on l'accuse. On l'accusait d'un meurtre commis à Charenton; mais il a prouvé son alibi et il a été acquitté. La fausseté de cette accusation a été prouvée par un alibi. Invoquer un alibi. Prouver l'alibi. Prouver son alibi. Des alibis.

alibi


ALIBI, s. m. Mot latin, qui signifie ailleurs. Prouver son alibi, c. à. d. qu'on était ailleurs, quand s'est commis un crime dont on est acusé.

Traductions

alibi

Alibialibialibi, uitvlucht, voorwendselאליבי (ז)alibiàlibi, coartadaalibialibiocoartadaalibiálibiάλλοθιalibiدَفْعٌ بِالغَيْبَةalibialibialibiアリバイ알리바이alibialibiалибиalibiพยานอ้างอิงที่อยู่mazeretchứng cớ ngoại phạm不在犯罪现场 (alibi)
nom masculin
fait d'être ailleurs que sur le lieu du crimeou du vol avoir un alibi

alibi

[alibi] nmalibi