allégement

allégement

n.m.
1. Action de diminuer le poids de qqch : L'allégement d'un sac à dos
2. Fig. Action de réduire les charges qui pèsent sur qqn : L'allégement des programmes scolaires, des impôts

allégement


allègement

(alɛʒmɑ̃)
nom masculin
figuré alourdissement fait de rendre plus léger, moins important l'allégement des cotisations sociales

ALLÉGEMENT

(a-lè-je-man) s. m.
Diminution d'un poids supporté. Allégement d'un plancher, d'un navire.
Soulagement, adoucissement.
Et tout l'allégement qu'elle en peut espérer, C'est.... [CORN., Hor. III, 3]
Ne me refusez pas ce triste allégement [ID., Médée, V, 4]
Mon âme avait trouvé, dans le bien de te voir, L'unique allégement qu'elle eût pu recevoir [ID., Cid, III, 4]
Si cela fait à votre allégement [si cela peut vous consoler] [MOL., le Dép. III, 4]
Un solide allégement [PASC., édit. Cous.]
En termes de graveur, action de la main qui forme des tailles ou des hachures en appuyant moins dans un endroit que dans l'autre.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Quant de lui [d'elle] [je] n'ai confort n'alegement [, Couci, XXII]
    Conforteir lo travailhant, ce est ester avoc lui en travailh, car aligemenz est del travailh la veue del travailhant companion [, Job. p. 467]
  • XIIIe s.
    Quant ele oï ce serement, Moult li fut grant alegement Du grant duel qu'ele demenoit [, la Rose, 16452]
    Amors ne viaut [veut] pas que je meure, Ains viaut que j'aie alegement [, ib. 1861]
    Nus ne doit noient de l'alegement de sa nef, ne par grant iaue, ne par petite [, Liv. des Mét. 287]
  • XVe s.
    Voulez-vous sans allegement En douleur finer vostre vie ? [CH. D'ORL., Bal. 6]
  • XVIe s.
    Cela au moins apporte quelque gracieux et honeste allegement à leur passion [AMYOT, Comm. refrén. la colère, 8]
    Par ainsi ce sera un allegement bien meigre ou du tout nul aux pecheurs [CALV., Instit. 504]
    Ils cerchoient allegement de leur douleur [ID., ib. 531]
    Si le malade sent allegement de sa douleur [PARÉ, XXI, 20]

ÉTYMOLOGIE

  • Alléger ; provenç. aleviament. L'Académie écrit allégement avec un accent aigu ; mais la prononciation est comme s'il y avait un accent grave.

allégement

ALLÉGEMENT. n. m. Action d'alléger. Donner allégement à un plancher, à un bateau. Recevoir allégement, de l'allégement. Fig., Ce sera pour les contribuables un sérieux allégement. Ne sentez-vous point d'allégement à votre mal?

allègement


ALLèGEMENT, ou ALèGEMENT, s. m. ALLÉGER ou ALÉGER, v. a. [2e è moy. au 1er, é fer. au 2d; 3e e muet au 1er, é fer au 2d.] Le verbe s'est toujours dit au propre dans le sens de décharger d'une partie d'un fardeau; alléger un portefaix, un bâteau, un plancher, etc. Mais au figuré, dès le commencement du siècle, ces deux mots ne se disaient plus guère en prose, au dire de La Touche: on disait plutôt soulagement, soulager. Il ajoutait qu'on pouvait toujours les employer en vers, et citait celui-ci du Duc de Montausier.
   On a beaucoup de mal et peu d'Allègement.
   L'exemple est un peu vieux. — Dans les premières Éditions de son Dict. l'Acad. ne blâmait point ces mots: dans les suivantes, elle dit qu'aléger vieillit~. Le Rich. Port. en dit autant d'alègement. — Dans la dern. Édition, elle met, et le substantif et le verbe sans remarque. — Elle done pour exemples, doner allègement à un plancher, à un bâteau; recevoir allègement, de l'allègement; ne sentez vous pas d'allègement à vôtre mal. — Alléger un bâteau, alléger la douleur de quelqu'un.
   Depuis peu ces mots reprènent faveur. M. Linguet sur tout l'emploie volontiers au fig. "Ses vertus, son attachement pour moi... m'ont allégé le fardeau du Gouvernement, dit le Roi de Suède, parlant de son frère, dans un discours inséré dans les Annales, ouvrage d'un mérite si singulier. Et dans la célèbre affaire du muet: "le Parlement auroit dû, ce semble, le consoler (Casaux) en allégeant les liens dont il est acablé. Aléger est d'autant mieux apliqué dans ces deux endroits~, qu'il se raproche plus du sens propre. — Dans le Rich. Port. on ne le met point au figuré.

Synonymes et Contraires

allégement

nom masculin allégement
2.  Action de soulager.
Traductions

allégement

דילול (ז), הקלה (נ), הֲקָלָה

allégement

relief