allégorie

(Mot repris de allégories)

allégorie

n.f. [ lat. allegoria, du gr. allêgorein, parler par images ]
1. En littérature, expression d'une idée par une métaphore (image, analogie, etc.) longuement développée ; dans les arts plastiques, représentation d'une idée abstraite par un personnage ou une scène concrète.
2. Œuvre littéraire ou plastique utilisant cette forme d'expression : Le « Roman de la Rose » est une allégorie littéraire.

ALLÉGORIE

(al-lé-go-rie) s. f.
Sorte de métaphore continuée, espèce de discours qui est d'abord présenté sous un sens propre, et qui ne sert que de comparaison pour donner l'intelligence d'un autre sens qu'on n'exprime point. Quand Pythagore disait : N'attisez point le feu avec l'épée, il voulait dire : Ne donnez pas des armes à des gens en colère ; il ne défendait pas d'employer une épée pour attiser son feu.
La religion se tournait en allégories [BOSSUET, Hist. II, 12]
L'allégorie habite un palais diaphane [LEMIERRE, ]
Ouvrage dans lequel on représente un objet pour donner l'idée d'un autre. L'apologue et la parabole sont des espèces d'allégories.
Il fait une allégorie de ce livre à celui de l'Apocalypse [PASC., Prov. 5]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme dérivé de deux mots grecs signifiant autre et dire ; dire autre chose que ce qu'on paraît dire. Le terme grec défini par autre, alius, autre, ont même radical (voy. AUTRE). Le verbe grec, parler, dire, vient du mot signifiant place publique, attendu que les affaires se discutaient sur la place publique (voy. AGORA).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ALLÉGORIE. Ajoutez : - HIST. XIVe s.
    Moralité puet ensi prendre, Ou bien allegorie entendre [MACÉ, Bible en vers, p. 117, verso, 2e col.]

allégorie

ALLÉGORIE. (Dans ce mot et dans ses dérivés, on prononce les deux L.) n. f. Procédé qui consiste à présenter un objet à l'esprit de manière à lui donner l'idée d'un autre. Le bandeau, les ailes et l'enfance de Cupidon sont une allégorie qui représente le caractère et les effets de la passion de l'amour. Les mystères des Grecs et des Égyptiens étaient remplis d'allégories. Les allégories en peinture sont généralement froides.

Il se dit également, en termes de Rhétorique, d'une Figure, qui n'est autre chose qu'une métaphore prolongée.

allégorîe


ALLÉGORîE, s. f. [On pron. les deux l: al-légorî-e; 2e é fer. 4e lon.] Métaphôre soutenuë dans tout le cours de la phrâse, dont tous les mots se raportent à la même figure. En voici un exemple en peu de paroles, tiré de Télémaque. "Après mon naufrage, il ne me convient pas de quitter le port, où la tempête m'a heureusement jeté, pour me remettre à la merci des flots.

Synonymes et Contraires

allégorie

nom féminin allégorie
Représentation d'une idée.
Traductions

allégorie

allegory

allégorie

אלגוריה (נ), מליצה (נ), משל (ז), מְלִיצָה, אלגוריה

allégorie

allegorie

allégorie

alegorie

allégorie

allegori

allégorie

alegorio

allégorie

alegoría

allégorie

allegória

allégorie

allegoria

allégorie

táknsaga

allégorie

allegoria

allégorie

alegoria

allégorie

alegoria, parábola

allégorie

alegória

allégorie

allegori

allégorie

Алегория

allégorie

寓言

allégorie

寓言

allégorie

[a(l)legɔʀi] nfallegory