allée

(Mot repris de allee)

allée

n.f. [ de aller ]
1. Voie bordée d'arbres, de haies, de plates-bandes : Les allées d'un jardin. Trois allées de cèdres rayonnent de l'esplanade.
2. Passage entre des rangées de chaises, de bancs : Remonter dans l'allée latérale.
Allée couverte,
alignement de dolmens formant une galerie.
Allées et venues,
déplacements de personnes qui vont et viennent ; fig., ensemble de démarches effectuées pour obtenir qqch.

ALLÉE

(a-lée) s. f.
L'action d'aller. Pour aller à cette chapelle, il faut toujours monter ; l'allée est très rude, le retour est facile. Familièrement, au plur. Allées et venues, courses, démarches. Il perd son temps en allées et venues. Fig.
La nature de l'homme n'est pas d'aller toujours ; elle a ses allées et ses venues [PASC., édit. Cous.]
Passage étroit entre deux murs, conduisant du dehors dans l'intérieur d'une maison.
J'entre dans une allée pour échapper aux spectateurs [J. J. ROUSS., Hél. I, 21]
Voie entre deux rangs d'arbres.
Aristote choisit dans le Lycée un lieu où il y avait de belles allées d'arbres [FÉN., Philos. Arist.]
Je l'ai trouvé, seigneur, au bout de cette allée, Où la clarté du ciel semble toujours voilée [CORN., Rodog. V, 4]
C'est lui qui a inventé les machines à transporter de gros arbres tout entiers sans les endommager, de sorte que, du jour au lendemain, Marly changeait de face, et était orné de longues allées arrivées de la veille [FONTEN., Sébastien.]

PROVERBE

  • Il lui a donné l'allée et le venir ; il lui a donné un soufflet sur l'une et l'autre joue.
    Tiens, fat, voilà l'allée et le venir [SCARR., Rom. com.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et en poi de tans furent ces nouvelles si espandues que c'estoit mervelles ; et i avoit moult grant alée [, Chr. de Rains, 169]
    Il est drois que toutes tes voies, Et tes alées et ti tour Soient tuit adès là entour [, la Rose, 2397]
    L'alée i estoit si perilleuse, car le lieu là où nous devions aler estoit le perilleus [JOINV., 276]
    Et lors demanda le roy à ses freres et aus autres barons et au conte de Flandres, quel conseil il li donroient de s'alée ou de sa demourée [ID., 255]
    Seigneur, fist-il, je vous merci moult à tous ceulz qui m'ont loé [conseillé] m'alée en France [ID., 256]
  • XVe s.
    Et ne sembloit pas que il y eust allée [chemin] dedans terre [FROISS., II, III, 23]
    Ces allées ne plaisoient pas à tous [COMM., I, 12]
    Et incontinent qu'il eut dit le mot après plusieurs allées et venues.... [ID., II, 4]
    Tousjours avoit allées et venues des François aux Anglois et aussi des Anglois aux François [JUVÉN., Charles VI, 1389]
    Et fut appelée celle allée le voyage de l'escluse [, Bouciq. I, ch. 13]
  • XVIe s.
    Elle estoit aussi ennuyée du retour de son mari qu'elle avoit esté de son allée [MARG., Nouv. III]
    Quand il fut au bout de l'allée [du jardin], où nul ne les pouvoit voir [ID., ibid.]
    De belles allées couvertes [AMYOT, Cimon, 24]

ÉTYMOLOGIE

  • Allé ; bourguig. aullée. Du Cange a dit, et après lui on a répété que l'allée, anciennement l'alée, était une faute de prononciation pour la lée (lée signifiait une voie dans une forêt), faute qui s'est impatronisée dans le langage : mais cela n'est pas admissible. Allée dans le sens de chemin se trouve déjà dans des textes du XIIIe et du XIVe siècle, époques auxquelles une pareille confusion ne se conçoit pas encore. On a dit allée pour action de cheminer, comme on dit sortie pour action de sortir ; de là, par une métonymie, le lieu où l'on chemine, l'allée.

allée

ALLÉE. n. f. Action d'aller. Il s'emploie particulièrement dans l'expression Allées et venues, signifiant les Pas, les démarches que l'on fait pour une affaire. Faire des allées et venues. Après plusieurs allées et venues, il fut conclu que... Il a perdu son temps en allées et venues.

ALLÉE se dit aussi d'un Passage entre deux murs parallèles qui conduit de l'entrée d'une maison dans l'intérieur. Longue allée. Allée obscure. Allée étroite. Il ne faut pas embarrasser l'allée. La porte, l'issue d'une allée. On préfère les maisons à porte cochère aux maisons à allée.

Il se dit encore d'un Lieu propre à se promener, qui s'étend en longueur et qui est bordé d'arbres ou de verdure. Ce bois percé d'allées est fort agréable. Il se promène dans la grande allée du jardin. Longues allées. Belles allées. Allée double. Allée droite. Allée tortueuse. Allée à perte de vue. Allée couverte. Allée sablée. Planter des allées d'ormes, de tilleuls, de noyers, etc.

allée

Allée, Itus, huius itus, Itio, Aditus, Aditio, Profectio.

Payer la bien allée, Propter viam condicere, siue epulari, Profectitiam coenam dare. B.

Allée et venuë, Itus et reditus, Obseruatio.

Allées et venues pour quelque affaire, Concursationes.

Allées ça et la, de costé et d'autre, Lustrationes.

¶ Allée difficile, et mal aisée à monter, Arduus aditus.

¶ Allée estroitte et difficile, Aditus maligni.

Allée ou galerie et autre lieu où on se pourmene, Ambulatio, Ambulacrum, Xystus, Pergula.

Une façon d'allée, et galerie close de toutes pars, Cryptoporticus.

Les allées des jardins de plaisir, Xysti, Hypetrae ambulationes: Graeci Peridromidas vocant.

allée


ALLÉE ou ALÉE, s. f. [On ne prononce qu'une l, 2e é fer. et long, alé-e.] 1°. Passage entre deux murs dans une maison. = 2°. Deux rangées d'arbres, qui forment un promenoir. = 3°. Les allées et les venûes, les démarches qu'on fait pour une affaire.

Synonymes et Contraires

allée

nom féminin allée
Chemin dans un parc, un bois.
Traductions

allée

Allee, Baumgang, Baumstraße, Auffahrt, Gasse, Gehwegalley, avenue, drive, driveway, aisle, approach, garden walk, going, walkwaylaan, dreef, oprit, geloop, oprijlaan, gangpad, steegje, wandelgangנתיבה (נ)alleeavinguda, passeig, ramblaallé, gyde, indkørsel, løbegangaleoavenida, callejón, camino de entrada, entrada, pasadizobreiðstræti, troðallé, bakgate, gangsti, innkjørselalameda, aléia, avenida arborizada, rua, entrada para carros, passagem, vielaаллея, дорожка, подъездная дорожкаallé, gångbana, gränd, uppfartsvägزُقَاق, مـُمَرٌّ خاصٌّ لِلسِّيَّارات, مـَمْشَىchodník, příjezdová cesta, uličkaδιαδρόμος, δρομάκι, ιδιωτικός δρόμοςkävelytie, kuja, pihatiealeja, pješački put, prilazpassaggio pedonale, passo carraio, vicolo歩行者用通路, 路地, 車道골목, 보도, 차도przejście, uliczka, wjazdตรอก, ถนนส่วนบุคคล, ทางเดินเท้าdar sokak, kişinin evinin önündeki özel yol, yayalara ayrılmış yolđường dành cho người đi bộ, đường lái xe vào nhà, ngõ私人车道, 胡同, 走道胡同 (ale)
nom féminin
1. chemin dans un jardin, une forêt une allée bordée d'arbres
2. déplacements dans un sens et dans l'autre faire des allées et venues

allée

[ale]
nf
[jardin] → path
les allées du parc → the paths in the park
(en ville)avenue, drive allées
nfpl
allées et venues → comings and goings