alliance

alliance

n.f.
1. Union contractée entre des États, entre des puissances : L'alliance d'un pays avec un autre
2. Accord entre des personnes, des groupes : Ils ont fait alliance avec les locataires de l'immeuble voisin
3. Union par le mariage ; parenté qui en résulte : Elle est ma cousine par alliance.
4. Anneau de mariage : Porter une alliance.
5. Combinaison de choses différentes : Une alliance de mièvrerie et d'audace
Alliance de mots,
en rhétorique, rapprochement de mots qui semblent incompatibles : « Se faire une douce violence » est une alliance de mots

ALLIANCE

(a-li-an-s') s. f.
Acte par lequel on s'allie.
Union, confédération entre des États. Traité d'alliance. Alliance offensive et défensive.
Les Indes recherchent son alliance [BOSSUET, Hist. I, 9]
Après avoir fait alliance avec le nouveau roi [FÉN., Tél. III]
L'alliance qui venait d'être jurée [ID., ib. X]
Avec nous tu juras une sainte alliance [RAC., Esth. I, 3]
Ancienne alliance, alliance que Dieu contracta avec Abraham. Nouvelle alliance, alliance de Dieu avec tous ceux qui croient en Jésus-Christ.
Union par mariage. Une riche alliance.
Ah ! seigneur, songez-vous que toute autre alliance Ferait honte aux Césars auteurs de ma naissance ? [RAC., Brit. II, 3]
C'est là qu'il les attend pour bénir l'alliance [CORN., Rodog. V, 2]
Rome vous permet cette haute alliance [ID., Nicom. I, 1]
Bague de mariage.
Fig. Union, mélange.
Pour faire voir l'alliance qu'ils ont faite des maximes de l'Évangile avec celles du monde [PASC., Prov. 7]
Tout tombe sous son alliance [tout a un lien avec lui] [ID., édit. Cous.]
Comme l'alliance de la géométrie et de la physique fait la plus grande utilité de la géométrie et toute la solidité de la physique [FONTEN., Bernoulli.]
Alliance de mots, toute réunion de mots formant une expression remarquable, telle est, dans Corneille, dévorer un règne. Il y a des alliances de mots qui sont bonnes, il y en a qui sont mauvaises. Cet autre exemple de Corneille est très beau : Et, monté sur le faîte, il aspire à descendre.

SYNONYME

  • ALLIANCE, CONFÉDÉRATION, LIGUE, COALITION. L'alliance est une amitié établie par des traités entre des souverains, des nations, des États, des puissances. La confédération est une union d'intérêt et d'appui contractée entre des corps, des partis, des villes, de petits États pour faire ensemble cause commune ; c'est cette condition de faire cause commune qui distingue la confédération de l'alliance qui, étant un mot plus général, n'implique pas la défense réciproque. La ligue est une jonction formée entre des souverains, des partis, des particuliers puissants, pour exécuter une entreprise commune et en partager les fruits. Ce qui sépare la ligue de la confédération, c'est que la ligue n'a pas la permanence de la confédération et a d'ordinaire un objet plus borné. Ligue prend souvent aussi une acception défavorable. Coalition diffère de ligue moins par le sens que par l'emploi ; on s'en sert pour désigner la réunion des souverains qui, en 1813 et en 1814, abattirent l'empire français ; on s'en servirait fort bien pour exprimer toute ligue analogue ; on s'en sert encore, et non pas de ligue, pour désigner dans les assemblées législatives la réunion de plusieurs partis à l'effet de renverser un ministère. La coalition des torys et des radicaux renversa le ministère whig.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Dunc enveierent, si enporterent l'arche del. aliance Deu, ki sires est des oz [armées] e siet sur Cherubin [, Rois, p. 14]
  • XIIIe s.
    Et pourparlerent entre lui et le conte Renaut que il feroient alliance au roi Jehan d'Engleterre et à l'empereour Othon [, Chr. de Rains, 144]
    Si vous fais bien asavoir que je ne serai plus de vostre allianche ne de vostre acort [, ib. 189]
    Et fu en cele alliance Hues de Broves [, ib. 144]
    Si ne seroit mie boin que vous commencissiez la mellée, ne brisissiez l'aloiance [, ib. 217]
    Brun, fet Renart, se je savoie Que je trovasse en vos fiance Et amistiez et alliance, Foi que je doi mon fiz Rovel.... [, Ren. 10250]
    Ou s'il a aucune aliance à li ou aucune compaingnie [BEAUMANOIR, V, 19]
  • XIVe s.
    En la maniere d'aucunes cités qui ont aliances ensemble pour aider l'une à l'autre à soy deffendre en batalles [ORESME, Eth. 236]
  • XVe s.
    Finablement, le conseil se porta tout d'un accord, d'une voix et d'une alliance que on eliroit au conseil douze hommes notables et sages [FROISS., II, II, 55]
    Comme j'ay dit, au partement dudit prince estoient logez toutes ces alliances [tous ces alliés] près dudit duc et venoient pour le combattre à l'heure du siege qu'il avoit devant Morat [COMM., V, 3]
    Prendre alliance avec [COMM., I, 1]
  • XVIe s.
    Il retira plusieurs villes de leur alliance [AMYOT, Pyrrh. I, 57]

ÉTYMOLOGIE

  • Allier (voy. ce mot) ; provenç. aliansa, alhiansa ; ital. allianza ; espagn. alianza ; basse-latinité, alligantia.

alliance

ALLIANCE. n. f. Union entre personnes, qui est le résultat d'une entente ou d'un pacte. En termes d'Écriture sainte, Ancienne alliance, L'alliance que Dieu contracta avec Abraham et ses descendants; et Nouvelle alliance, L'alliance que Dieu a contractée par l'Incarnation et par la Rédemption avec tous ceux qui croiraient en JÉSUS-CHRIST. L'ancienne alliance a duré depuis la vocation d'Abraham jusqu'à la venue du Messie. La nouvelle alliance dure depuis la venue du Messie et durera jusqu'à la consommation des siècles.

Arche d'alliance. Voyez ARCHE.

En termes de Politique, il se dit de l'Union, de la confédération qui se fait entre deux ou plusieurs États pour leurs intérêts communs. Ce peuple avait une ancienne alliance avec la France. Acte d'alliance. Traité d'alliance. La Sainte-Alliance. Alliance offensive et défensive. Faire alliance avec un peuple. Contracter, conclure une alliance. L'alliance qui existe entre ces deux souverains. Ils ont formé une alliance redoutable. Renouveler une alliance. Rompre une alliance. Deux partis font alliance, ont contracté une alliance, etc.

Il se dit également des Liens contractés par le mariage. Il a fait une grande alliance, une alliance honorable en mariant sa fille à un tel. L'histoire a enregistré de nombreuses alliances entre ces deux maisons. Se pousser dans le monde par des alliances profitables.

Bague, anneau d'alliance, ou, absolument, Alliance, désigne la Bague d'or ou d'argent, symbole de l'union contractée par le mariage. Acheter une alliance. Porter au doigt une alliance.

Cousin, neveu par alliance, se dit d'une Affinité entre un époux et les parents de l'autre époux.

Il se dit aussi d'une Affinité spirituelle. Voyez AFFINITÉ.

Il signifie figurément Union et mélange de plusieurs choses différentes, opposées, disparates. Faire une alliance du sacré et du profane, du vice et de la vertu. La hardiesse de certaines alliances de mots. L'hémistiche, Il aspire à descendre, offre une heureuse alliance de mots.

alliance

Alliance, voyez en Allier.

alliance

Alliance, Necessitas.

Alliance entre aucuns, Foedus.

Alliance par laquelle on s'associe, Sociale foedus, Pactum foedus.

Une alliance qu'on ne tient pas, Pax infida, Foedus infidum.

Alliance que deux personnages ont ensemble pour avoir versé en mesme science, Cognatio studiorum.

Alliance de mariage, Coniugiale foedus.

L'alliance que deux ont ensemble de s'entre-loger, quand ils vont au païs l'un de l'autre, Hospitium.

Il doit sçavoir quelles alliances et conditions un chacun d'eux a avec nous, Qua quisque sit lege, conditione, foedere, tenere debet.

L'amitié et l'alliance qu'on a l'un avec l'autre, à cause d'estre d'un païs Popularitas.

Je te recommande Suffidius avec lequel j'ay toutes les alliances du monde, Suffidium, quocum mihi omnes necessitudines sunt, tibi commendo.

Ils ont une alliance et societé entre eux que nature leur a apporté, Ingenerauit natura societatem vtrisque. Si tu veux que cette alliance dure tousjours, Si perpetuam vis esse affinitatem hanc.

¶ A fin de brasser une alliance entre toy et ta parenté, Vt conciliarem inter te atque tuos affinitatem.

Donner alliance à aucun avec un autre, Adiungere aliquem alteri.

Faire alliance. Foedus facere, Percutere foedus, Icere foedus, Inire foedus, Sancire foedus.

Faire alliance ensemble, Affinitates et foedera cum aliquo iungere, Coire in foedera.

Faire alliance avec aucuns par amitié, In amicitiam aliquorum venire.

Faire alliance avec aucun, et le prendre à compagnon, Societatem cum aliquo facere, Coire societatem cum aliquo.

Faire alliance avec une ville, Vrbem aliquam in societatem sibi adiungere.

Faire alliance d'hospitalité avec aucun, Hospitium cum aliquo facere.

Quand deux Princes ou Nations faisoient alliance et accord ensemble, le confermant par certaines ceremonies et sacrifices, mesmes d'une truye qu'ils avoient accoutumé de sacrifier, Ferire foedus.

Prendre ou faire alliance, Foedus concipere, Amicitiam constituere cum aliquo.

Prendre nouvelles alliances, Foedera accipere.

Prendre alliance avec un autre, Adiungere se ad aliquem.

Quitter à aucun son alliance, et luy declairer qu'on s'en depart, Renuntiare hospitium alicui, et domo emigrare.

Rompre l'alliance et convenance, Foedus frangere, Violare, Temerare, Rumpere, Soluere.

Rompre l'alliance d'hospitalité que deux maisons ont ensemble, et briser la marque et enseigne que chacun a par devers soy de ladite alliance, Tesseram hospitalem confringere.

Se retirer de l'alliance faite avec aucun, Faucer sa foy à aucun, Fidem alicuius deferere.

Tenir l'alliance pour rompuë, Pro rupto foedus habere.

alliance


ALLIANCE, ou ALIANCE, s. f. [Ali-ance, 3e lon.] 1° Union par mariage "Il a fait une grande alliance = 2° Figurément l' union de plusieurs chôses: faire une alliance du sacré et du profane, du vice et de la vertu. Acad. — La Touche ne goûtait pas l'emploi de ce mot au figuré: il blâme Pascal d'avoir dit: "L'alliance qu'ils ont faite des maximes du monde avec celles de l'Evangile. Il s'apuye de l'autorité de l'Acad. qui ne met point alliance en ce sens-là. Mais dabord l'Acad. s'est ravisée, et l'a mis dans la dern. édition: peut-être même dans les précédentes, c'était un oubli, et non un dessein formel d'exclure ce mot au figuré. Ensuite ce Gramairien judicieux me semble trop délicat dans cette occasion. Car, outre Pascal, il aurait pu voir dans Boileau: "Il faut que l'art vienne au secours de la natûre, parce que c'est leur parfaite alliance, qui fait la souveraine perfection. Il l'aurait trouvé aussi dans Nicole, qui l'emploie dans le même goût que Pascal. — Avec les prép. de et avec, alliage est plus expressif, quand on veut critiquer, et aliance, quand on veut louer. "ce qui distingue essentiellement les lettres du Comte de Valmont, c'est cette alliance si précieuse et si rare de l' agréable et de l'utile. Ann. Litt.
   M. de Wailly condamne ce terme joint avec mots. "Il faut que les mots aient de la proportion entr'eux, qu'ils soient faits l'un pour l'autre, et que leur alliance soit autorisée par l'usage. Dites leur liaison, leur union. — 3°. L' union et la confédération entre les états. "L'alliance très-ancienne des Suisses avec la France — * Dit-on, en ce sens entrer en alliance avec? J'en doute, mais ce que je crois très-certain, c'est qu'on ne dit point entrer en aliance, absolument et sans régime. "Charles avoit promis d'entrer aussitôt en alliance. H. des Stuarts. Il falait, de former des alliances.

Synonymes et Contraires

alliance

nom féminin alliance
1.  Accord entre des personnes.
désaccord, désunion, divorce, mésentente, rupture, séparation -littéraire: mésintelligence.
Traductions

alliance

alliance, covenant, match, wedding ringbondgenootschap, alliantie, verbond, trouwring, aanverwantschap, combinatie, huwelijk, ring, koppelברית (נ), התחברות (נ), התקשרות (נ), טבעת נישואין (נ), בְּרִית, הִתְקַשְּׁרוּת, טַבַּעַת נִשּׂוּאִיןalliansieAllianz, Bündnis, Ehering, Bund, Vertragsgemeinschaft, Partiealianco, geedzoringoalianza, alianza de matrimonio, argolla de matrimonio, parejaszövetségaliança, companheiroальянс, обручальное кольцо, партия, союзallians, parti, vigselringσυμμαχία, βέρα, ταίριασμαalleanza, fede, compagno, fede nuzialeتَـحَالُف, خَاتِـمُ الزَّوَاج, مُتَوَافِقُpartie, snubní prsten, spojenectvíalliance, match, vielsesringliitto, liittoutuma, vihkisormuspar, savez, vjenčani prsten提携, 結婚指輪, 縁組み결혼 반지, 동맹, 쌍의 한쪽allianse, giftering, partidopasowanie, obrączka ślubna, przymierzeแหวนแต่งงาน, คู่ที่เหมาะสมกัน, พันธมิตรdenk, ittifak, yüzükliên minh, nhẫn cưới, sự kết đôi匹配, 结婚戒指, 联盟聯盟 (aljɑ̃s)
nom féminin
1. union entre des personnes, des pays conclure une alliance
2. mariage un cousin par alliance
3. anneau de mariage porter une alliance

alliance

[aljɑ̃s] nf
(MILITAIRE, POLITIQUE)alliance
(= mariage) → marriage
neveu par alliance → nephew by marriage
(= bague) → wedding ring