allumer

(Mot repris de allumeriez)

allumer

v.t. [ du lat. luminare, éclairer ]
1. Mettre le feu à ; produire un feu : Allumer une cigarette. Allumer un incendie.
2. Rendre lumineux : Allumer une lampe, des phares.
3. (Sans compl.) Donner, répandre de la lumière : Voulez-vous allumer dans l'entrée ? Dès qu'elle entre, elle allume
elle actionne l'interrupteur
4. Faire fonctionner un appareil en établissant un contact électrique : Allumer le chauffage, la télévision.
5. Fig. Provoquer l'apparition de qqch ; susciter : Allumer la discorde
déchaîner : Allumer les passions
Allumer qqn,
Très fam. provoquer son désir, l'aguicher ; le critiquer violemment : Les journalistes l'ont allumé.

s'allumer

v. pr.
1. Prendre feu : Ces brindilles s'allument bien
2. Devenir lumineux : La veilleuse s'allume quand on éteint le couloir.
3. Devenir brillant : Les yeux des enfants s'allument de convoitise.

allumer


Participe passé: allumé
Gérondif: allumant

Indicatif présent
j'allume
tu allumes
il/elle allume
nous allumons
vous allumez
ils/elles allument
Passé simple
j'allumai
tu allumas
il/elle alluma
nous allumâmes
vous allumâtes
ils/elles allumèrent
Imparfait
j'allumais
tu allumais
il/elle allumait
nous allumions
vous allumiez
ils/elles allumaient
Futur
j'allumerai
tu allumeras
il/elle allumera
nous allumerons
vous allumerez
ils/elles allumeront
Conditionnel présent
j'allumerais
tu allumerais
il/elle allumerait
nous allumerions
vous allumeriez
ils/elles allumeraient
Subjonctif imparfait
j'allumasse
tu allumasses
il/elle allumât
nous allumassions
vous allumassiez
ils/elles allumassent
Subjonctif présent
j'allume
tu allumes
il/elle allume
nous allumions
vous allumiez
ils/elles allument
Impératif
allume (tu)
allumons (nous)
allumez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais allumé
tu avais allumé
il/elle avait allumé
nous avions allumé
vous aviez allumé
ils/elles avaient allumé
Futur antérieur
j'aurai allumé
tu auras allumé
il/elle aura allumé
nous aurons allumé
vous aurez allumé
ils/elles auront allumé
Passé composé
j'ai allumé
tu as allumé
il/elle a allumé
nous avons allumé
vous avez allumé
ils/elles ont allumé
Conditionnel passé
j'aurais allumé
tu aurais allumé
il/elle aurait allumé
nous aurions allumé
vous auriez allumé
ils/elles auraient allumé
Passé antérieur
j'eus allumé
tu eus allumé
il/elle eut allumé
nous eûmes allumé
vous eûtes allumé
ils/elles eurent allumé
Subjonctif passé
j'aie allumé
tu aies allumé
il/elle ait allumé
nous ayons allumé
vous ayez allumé
ils/elles aient allumé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse allumé
tu eusses allumé
il/elle eût allumé
nous eussions allumé
vous eussiez allumé
ils/elles eussent allumé

ALLUMER

(a-lu-mé) v. a.
Mettre le feu à. Allumer une chandelle, une bougie. Allumer un bûcher.
Par extension. Allumer du feu, le feu, pour allumer du bois dans un foyer, un poêle. Allumer une lampe, un bougeoir, pour allumer la mèche d'une lampe ou d'une bougie. Allumer un flambeau.
(Il) Recherche votre fille et d'un hymen si beau Veut dans Troie embrasée allumer le flambeau [RAC., Iphig. I, 1]
Fig.
Quelle guerre intestine avons-nous allumée ? [RAC., Esth. III]
J'ai prévu ce tumulte et n'en vois rien à craindre ; Comme un moment l'allume, un moment va l'éteindre [CORN., Nicom. V, 1]
Votre amour contre nous allume trop de haine [RAC., Andr. I, 4]
Vous avez vu quelle ardente colère Allumait de ce roi le visage sévère [ID., Esth. II, 9]
Animés du courroux qu'allume l'injustice [ID., Brit. III, 7]
Il présenta mon cœur aux yeux qui le charmèrent, Il prépara mon âme aux feux qu'ils allumèrent [CORN., Héracl. II, 2]
Ils allument contre eux une implacable haine [ID., Pomp. IV, 3]
Moi ! j'aurais allumé cet insolent amour ! [ID., Rod. IV, 1]
Oui, je ne pus souffrir de les voir si bien ensemble ; le dépit alluma mes désirs [MOL., Fest. I, 2]
Ce qui avait allumé dans son cœur tant de haine contre Ulysse [FÉN., Tél. X]
Il allume le zèle des docteurs [FLÉCH., Tur.]
Allumer leur ambition [de leurs époux] par leurs désirs pressants de s'élever au-dessus de leur condition [ID., I, p. 135]
Ce ne fut ni l'envie de vaincre ni le désir de se venger qui allumèrent ce jeune courage ; ce fut le désir de la paix et de la sûreté publique [ID., Panég. t. II, p. 10]
Les lâches courtisans se font une étude d'allumer le vice et d'éteindre la vertu [CHATEAUB., Mart. 124]
Les délais ne servent qu'à allumer la fureur des Juifs [MASS., Pass. 2]
J'eusse aux rayons d'Homère allumé mon génie [A. CHÉN., 145]
Mettre en mouvement, agiter. Allumer le sang, la bile, les humeurs.
Le chocolat vous allume une fièvre continue [SÉV., 145]
Tout vous blesse, tout vous allume [MASSILLON, ]
Populairement. Allumer quelqu'un, l'entraîner par des espérances trompeuses à donner son argent.
En termes de métier, introduire dans une pompe une certaine quantité d'eau pour en faire gonfler les parties intérieures et en expulser l'air.
S'allumer, v. réfl. Prendre feu, s'enflammer.
Sur un autel sanglant l'affreux bûcher s'allume [J. B. ROUSS., Cantate, Circé.]
La flamme du bûcher d'elle-même s'allume [RAC., Iphig. V, 6]
Poétiquement.
Et que.... Jamais les feux d'hymen ne s'allument pour elle [RAC., Phèd. I, 1]
Devenir brillant.
Ses yeux s'allument et s'éteignent en un moment [PASC., Amour.]
Fig.
Une nouvelle guerre s'allume [BOSSUET, Hist. I, 10]
La guerre civile s'allume [ID., ib. III, 7]
Le dépit s'allumait dans son cœur [HAMILT., Gramm. 8]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Myrrhe et timoine [ils] i firent alumer [, Ch. de Rol. CCIX]
  • XIIe s.
    Où feu n'eüst ni chandele alumée [, Ronc. p. 156]
    Puisqu'en vous sont tout mal esteint Et tout bien à droit alumé [, Couci III]
    Si m'est au cors une autre amour emprise, Oui me requiert et allume et esprent [QUESNES, Romanc. p. 90]
    Esteigniez, fait lur il, ces cirges alumez [, Th. le Mart. 52]
    Car qui veit le bordel [la maison] sun veisin alumé, Il ad poür del suen [, ib. 90]
    De la clarted ki est devant lui sunt alumez cil ki furent noir cume charbun [, Rois, p. 206]
  • XIIIe s.
    Et li feus aluma mout haut, si qu'il sembloit que toute la terre ardist [VILLEH., XCV]
    Lors s'en torna en un essart, Droit devant le chastel Renart, Et vit la cuisine fumer Où il ot fait feu alumer [, Ren. 938]
    Ce dist Patous : garde de près, Se del veoir es si engrés ; Je n'i ai soing d'aboester, Ne m'i estuet point alumer [regarder fixement] [, ib. 7176]
    C'est la chandele en la lanterne ; Qui mil en i alumeroit, Ja mains de feu n'i troveroit [, la Rose, 7449]
    Qui ce qu'il aime plus regarde, Plus alume son cuer et l'arde [brûle] [, la Rose, 2358]
    Lors escria le roy : alume, alume, et si fist l'en [JOINV., 250]
  • XIVe s.
    Lors ala Bonne-voulenté Tantost alumer la chandelle [BRUYANT, dans Ménagier, II, p. 35]
  • XVe s.
    Cessez vostre sermon, dirent les lourdiers tout allumés du feu de concupiscence charnelle [LOUIS XI, Nouv. XCVIII]
  • XVIe s.
    Un flambeau allumé [AMYOT, Cam. 56]
    Ilz estoient desja espris du malheureux et calamiteux desir de la Sicile, que depuis Alcibiades alluma d'avantage [ID., Péric. 42]
    Allumer l'air d'esclairs, le troubler de diverses sortes de tempestes [CALV., Inst. 18]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, aloumer, allumer, faire des éclairs ; bourguig. élemai ; provenç. alumenar, alumnar, alhumnar ; anc. catal. alumar ; espagn. alumbrar ; portug. alumear, allumiar ; ital. alluminare ; de al pour ad (voy. à), et lumen, lumière (voy. LUMIÈRE).

allumer

ALLUMER. v. tr. Enflammer quelque chose de combustible. Allumer un fagot. Allumer une allumette. Allumer les bougies. Allumer un flambeau. Allumer les cierges. Allumer la lampe. Allumer la mèche. Une lampe qui a bien de la peine à s'allumer.

Allumer le feu, allumer du feu, Allumer le bois, le charbon qui est dans le foyer, faire du feu. Allumer sa pipe, Mettre le feu au tabac qui est dans une pipe. Allumer un bougeoir, Allumer la bougie qui est dans un bougeoir; on dit dans le même sens Allumer un réverbère, une lanterne, un fanal, un bec de gaz. Allumer un fourneau, un calorifère. Allumer l'électricité.

Fig., Allumer la guerre, Être cause de la guerre. La guerre s'alluma de toutes parts. Allumer une passion, Exciter une passion. Allumer la colère, Exciter la colère. On dit dans le même sens Allumer la bile. Il est à craindre que sa bile ne s'allume. Cela allume le sang, Cela irrite ou anime excessivement. Cette lecture, ce récit lui allumait le sang.

Fig., Un teint allumé, Un teint rouge, échauffé.

allumer

Allumer, Accendere, Incendere, Succendere, Inflammare, Animare.

S'allumer et brusler, Exardescere.

S'allumer et s'embraser, Ardescere.

S'allumer et jetter une lueur et couleur de feu, Ignescere.

Allumer le feu de plus en plus, Ignem adiuuare.

Allumer et esclairer à aucun, Praelucere alicui, Lumen vel facem alicui praeferre.

Toutes choses propres à allumer et nourrir le feu, comme petits esclas, allumettes, drapeaux en un fusil, et semblables, Fomes, Cremium.

allumer


ALLUMER, ou ALUMER, v. act. [Alu-mé, tout bref, 3e é fer.] Au propre, mettre le feu à quelque chose de combustible. "Allumer un fagot, une chandelle, des bougies, un flambeau, etc. Remarquez qu'on dit allumer le feu, ou du feu, quoique ce soit le bois qu'on alume. = Au figuré, "allumer la guerre, le flambeau de la discorde, alumer les passions, la colère; alumer les humeurs, les esprits (animaux) "Les éforts, qu'on fait pour se délivrer de l'amour, ne servent bien souvent qu'à l'allumer. La Bruy.
   Ma flamme pour Hector fut jadis allumée,
   Avec lui dans la tombe elle s'est renfermée.      Rac.
Rem. Le passif se dit toujours sans régime. Boileau lui fait régir la prép. de.
   La grâce est dans ses yeux d'un feu pur allumée.
C'est le régime d'embrasée, enflamée, animée.
   ALLUMER est aussi réciproque dans le propre et dans le figuré. Le bois s'allume, la guerre s'alluma; sa bile s'allume tout d'un coup et avec quelle violence!

Synonymes et Contraires

allumer

verbe allumer
1.  Mettre le feu à.
2.  Éclairer un lieu.
Traductions

allumer

anzünden, einschalten, entzünden, zünden, anstecken, in Brand stecken, andrehen, anmachen, anstellen, aufdrehen, beleuchtenlight, kindle, turn on, switch on, switch, light up, put on, switch on/off, awake, get it, ignite, realize, set on fireaanmaken, aansteken, inschakelen, aandoen, aandraaien, ontsteken, schakelen, stoken, aanzetten, doenontbranden, opwekken, prikkelen, aansteken,, opsteken, doen ontbranden, ontbrandenהדליק (הפעיל), העלה אור, הצית (הפעיל), חרחר (פיעל), ייחם (פיעל), כמר (פ'), הִדְלִיק, הִצִּיתaan die brand steek, aanskakelconnectar, encendre, endollartænde, oplyseekbruligi, ŝaltiencender, prender, iluminarkytkeä, kytkeä päälle, valaistakapcsol, meggyújtaccendere, infiammare, illuminarewłączać, włączyć, zapalićacender, ligar, iluminarвключать, зажигатьantända, sätta på, tändaανάβω, φωτίζωيُشْعِلُ, يُشْغِلُ, يُضِيئُzapálit, zapnoutuključiti, upalitiつける, ともす불을 붙이다, 켜다lyse, slå påเปิด, เปิดไฟ, เปิดสวิตช์, จุดไฟaçmak, yakmakbật, thắp sáng开启, 开电源, 点燃 (alyme)
verbe transitif
1. mettre le feu à allumer une cigarette
2. faire fonctionner allumer une lampela télévision

allumer

[alyme] vt
[+ lampe, phare, radio] → to put on, to turn on, to switch on; [+ chauffage] → to put on
allumer la lumière → to put the light on
Tu peux allumer la lumière? → Can you put the light on?
Allume la radio → Put the radio on., Turn the radio on., Switch the radio on.
[+ feu, bougie, cigare, gaz] → to light
Elle a allumé une cigarette → She lit a cigarette. [alyme] vpr/pass [lumière, lampe] → to come on, to go on
La lumière s'est allumée → The light came on.